Comment rester crédible

Si vous avez du mal à établir des relations amicales et à vous faire respecter, c’est peut-être qu’on ne vous fait pas confiance ou ne vous croit pas. Avez-vous de la crédibilité?

Comment rester crédible

Demandez-vous si:

  • les autres recherchent et apprécient votre compagnie;
  • vos relations avec vos partenaires amoureux, vos amis et votre famille sont enrichissantes et mutuellement satisfaisantes;  
  • vos enfants vous respectent (du moins, la plupart du temps) et se conduisent bien;  
  • vous obtenez régulièrement des promotions et des augmentations de salaire au travail, signe que l’on reconnaît votre valeur.

Si vous ne pouvez répondre à ces questions par un oui retentissant, inutile de maudire le destin ou de rejeter la responsabilité sur votre entourage. Cherchez plutôt du côté de votre crédibilité. «La crédibilité est la clé du succès et du bonheur », de dire Sandy Allgeier, auteure de The Personal Credibility Factor: How to Get It, Keep It, and Get It Back (If You’ve Lost It).

«C’est sur elle que se fondent les autres pour se forger une opinion de vous, entrer en relation avec vous, vous faire confiance et vous respecter. En d’autres mots, elle débouche sur des relations saines et productives. Une fois que vous aurez établi ce genre de relations, tout le reste de votre existence se mettra naturellement en place. »

En bref, on juge de votre crédibilité par les gestes que vous posez et les comportements que vous adoptez. Or, selon Sandy Allgeier, il existe un certain nombre de comportements qui menacent directement la crédibilité d’une personne. Voici les plus courants:

  1. Ne pas faire ce qu’on a dit qu’on ferait.  Quand cela devient une habitude chez vous, on finit par vous voir comme une personne qui ne tient pas parole. Si vous pensez ne pas pouvoir tenir vos promesses, n’en faites pas, point final.  
  2. Annuler ses rendez-vous (ou en changer fréquemment l’heure ou la date). Au mieux, c’est agaçant, mais lorsque cela se produit à quelques reprises, on cesse de vous faire confiance.
  3. Arriver constamment en retard.
  4. Parler sans réfléchir. Plutôt que de réagir sur le coup, annoncez que vous devez «y réfléchir d’abord».
  5. Prendre des décisions tout en laissant les autres dans l’ignorance. La confiance et la crédibilité ne peuvent s’instaurer que si les autres se sentent utiles.
  6. Proférer un pieux mensonge pour finir par s’embourber dans un inextricable tissu de mensonges.
  7. Essayer de tout faire pour finir par faire tout comme un nul. Prendre trop d’engagements mène droit à la catastrophe.   
  8. Se dénigrer plutôt que de tirer la leçon de ses erreurs. Curieusement, l’autodénigrement menace la crédibilité. «Il est important de reconnaître que l’on est un être humain vrai, faillible et imparfait comme le sont tous les autres êtres humains », de souligner Sandy Allgeier. «On est toujours plus à l’aise avec une personne qui admet sereinement qu’elle n’est pas parfaite, mais cherche tout de même à tirer la leçon de ses erreurs et à évoluer plutôt qu’avec une personne qui se dénigre. »
  9. Dénigrer les autres dans le but de se mettre en valeur.
  10. Se trouver constamment des excuses, même si elles sont légitimes. C’est vrai, il se peut que le chien ait vraiment avalé le cahier de notes, mais… « Au lieu de perdre votre temps à trouver toutes sortes d’excuses, conseille Sandy Allgeier, concentrez-vous sur ce que vous devriez faire pour éviter que le problème ne se présente. »
  11. Appliquer les règles de manière stricte plutôt que d’aborder les problèmes avec un esprit ouvert et la volonté de les résoudre (songez au personnage de Dwight dans la série The Office.) On fait généralement confiance aux personnes qui sont habiles dans la résolution de problèmes.
  12. Perdre le sens des proportions entre les tâches à accomplir et les relations constructives à entretenir.
  13. Rejeter la responsabilité sur autrui plutôt que de chercher activement des solutions aux problèmes.
  14. Donner l’impression d’énoncer des certitudes alors que, en réalité, on ne fait que réfléchir à voix haute. «Si vous êtes du genre à réfléchir tout haut, faites savoir à vos interlocuteurs du moment que c’est ce que vous êtes en train de faire», suggère Sandy Allgeier.
  15. Afficher un langage corporel et un ton qui contredisent ses paroles.  Vous êtes un peu las d’écouter votre interlocuteur ou, alors, vous êtes distrait; votre regard s’égare, vous réprimez difficilement une envie de bâiller. Efforcez-vous plutôt de rester attentif à la personne avec qui vous parlez.

Vidéos les plus populaires