Comment faire face au vertige

Le monde n’arrête pas de tourner autour de vous? Vous pourriez souffrir d’une forme courante de vertige. Voici quelques façons de vous soulager

Comment faire face au vertige

Alfred Hitchcock est certes passé maître du 7e art, mais on ne pourrait en dire autant de son vocabulaire médical! En effet, contrairement à ce que son film célèbre Vertigo suggère, le vertige n’est pas du tout une réaction aux hauteurs. Il s’agit en fait d’une sous catégorie d’étourdissement, terme fourre-tout décrivant les malaises liés au mouvement.

Qu’est-ce que le vertige?

Les médecins déclinent l’étourdissement en trois sous catégories: le présyncope (perte de connaissance ou sentiment de faiblesse), le syndrome de déséquilibre, puis finalement le vertige familier, défini comme une sensation de mouvement, alors qu’en réalité aucun n’a lieu. Différentes personnes ressentent le vertige de diverses façons; pour certaines, le monde tourbillonne autour d’elles, alors que dans d’autres cas, ce sont elles qui tourbillonnent autour du monde.

Généralement, les gens qui souffrent de vertige peuvent tenir leurs oreilles responsables de ces sensations, car les organes d’équilibre s’y trouvent. Environ 40 pour cent d’entre nous ressentiront un étourdissement dans leur vie. Puis, dans ce groupe, un nombre aussi important que 42 pour cent souffriront de vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB). Ce dernier est la cause la plus courante de sensations de tournis liés à l’oreille. «La durée médiane d’un épisode unique de VPPB est de deux semaines», affirme le Dr Matthew Bromwich, chirurgien oto-rhino-laryngologique (nez, oreille et gorge) et professeur adjoint à l’Université d’Ottawa. «En résumé, pour une période de deux semaines, chaque fois que vous regardez vers le haut, que vous vous retournez ou que vous vous penchez, vous ressentez un sentiment de tournis, d’une durée allant de quelques secondes à quelques minutes. C’est un sentiment irritant, qui peut constituer un handicap réel.»

Causes du VPPB

Qu’est-ce qui provoque ce désordre crânien? Le système d’équilibre de notre oreille interne est composé de capteurs de gravité (appelés organes otolithiques) et de capteurs de rotation (canaux semi-circulaires). La membrane otolithique nommée saccule perçoit ainsi l’accélération, via de minuscules cristaux de carbonate de calcium, fixés à une masse gélatineuse contenant des cellules ciliées. Ces cellules sont orientées vers de diverses directions, et envoient des signaux à votre cerveau, indiquant la vitesse et l’orientation du corps. Les canaux semi-circulaires, quant à eux, sont des tubes emplis de fluide et dotés eux aussi de cellules ciliées, détectant cette fois les mouvements de rotation. Le problème surgit lorsque les cristaux de calcium se délogent et envoient au cerveau des signaux erronés, lui indiquant que vous êtes en rotation alors que vous ne bougez pas.

Dans le cas d’une personne sur 10 âgée de plus de 60 ans souffrant de VPPB, les cristaux de calcium se délogent en raison de l’âge et de l’usure normale de l’oreille. Le VPPB survient aussi couramment à la suite d’un accident de voiture, ou d’une autre forme de traumatisme crânien. Alors, les cristaux sont secoués et se décrochent par la force de l’accident. Sinon, le traumatisme mène à une inflammation dans l’oreille, ce qui déloge dans ce cas les cristaux. Les gens ayant une infection de l’oreille interne présentent également une inflammation et sont donc plus à risque de souffrir de VPPB.

Comment savoir si vous souffrez de VPPB

Alors que Bromwich affirme que le VPPB ne cause aucune conséquence grave sur votre santé, la sensation de vertige rotatoire peut être irritante et incommodante. La bonne nouvelle: la condition est assez simple à résoudre. Mais comment savoir si ce que vous ressentez est bien du VPPB? «Les gens peuvent presque poser leur propre diagnostic, confie Bromwich. Il existe une manoeuvre, nommée Dix et Hallpike, où vous devez vous coucher en laissant votre tête dépasser du lit. C’est la position la plus stimulante pour cette maladie.» Si vous tournez votre tête vers la droite et ressentez un étourdissement, alors vous souffrez probablement du VPPB dans votre oreille droite. Si vous tournez votre tête vers la gauche et ressentez un tournis: alors le BPPV est dans votre oreille gauche. N’oubliez pas que cette manoeuvre ne fonctionne que si votre vertige est causé par un VPPB. Mais le mieux reste de consulter votre médecin, afin que celui-ci pose un diagnostic précis.

Traitement du VPPB

Le traitement peut prendre l’une de ces trois formes. Des sédatifs comme l’Ativan ou le Lorazepam sont souvent prescrits, car ils masquent les symptômes du VPPB. Ils n’influencent toutefois pas la progression de la maladie. Pour les gens atteints de vertige aigu, une chirurgie du cerveau peut s’avérer nécessaire, bien qu’elle ne soit recommandée que pour les gens souffrant d’épisodes très récurrents et complètement invalidants. Mais pour la plupart des gens qui en souffrent, dans une proportion allant jusqu’à 95 pour cent, le traitement le plus efficace reste la manoeuvre de Epley, une procédure non pharmaceutique découverte il y a moins de 20 ans. En fait, une étude américaine stipule que comme la manoeuvre est assez récente, les patients patients consultent en moyenne trois médecins et déboursent des coûts de 2 600 $ US en prescriptions et traitements inefficaces avant d’accéder à une thérapie qui les soulage.

«La manoeuvre de Epley consiste à tourner le patient de façon à ce que les cristaux du canal semi-circulaire reviennent dans le saccule, où ils devraient être», décrit Bromwich. »

Il ne faut que quelques minutes pour effectuer le processus. En fait, il est si simple pour un médecin de le prodiguer que Bromwich a conçu une application pour iPhone, nommée DizzyFix, qui explique aux docteurs comment exécuter la manoeuvre. «C’est exactement comme ce jeu présentant un labyrinthe où se trouve une balle. Seulement, au lieu d’un labyrinthe, il s’agit du plan de votre oreille interne. Comme le iPhone détecte la gravité, en le plaçant sur la tête du patient, on sait immédiatement si l’on effectue correctement la manœuvre.»

Comme le taux de récurrence pour le VPPB oscille aux alentours de 60 pour cent, Bromwich a également développé un appareil dont Santé Canada a approuvé l’utilisation à la maison, nommé lui aussi DizzyFix. Les patients qui souffrent de la condition peuvent donc se le procurer afin de compléter la manœuvre de Epley de façon autonome.

Vidéos les plus populaires