Comment éviter les blessures dues au sport ?

Environ une lésion musculosquelettique sur dix est imputable à la pratique d’une activité physique. Les personnes les plus touchées sont les moins de 30 ans. Dans la majorité des cas, il ne s’agit que de foulures ou de froissements musculaires ; fractures, luxations et entorses représentent seulement 5 à 6 % des lésions.

Comment éviter les blessures dues au sport ?

N’en faites pas trop, pour éviter les blessures dues au sport
Faire du sport est bon pour la santé mais peut aussi avoir des effets indésirables. Ménagez donc vos efforts pour ne pas faire subir un trop grand stress à votre corps et ainsi éviter les lésions lors de vos activités de mise en forme.

Bien sûr, il n’est nullement question de capituler en arrêtant votre activité physique. Une approche sélective peut donc s’avérer judicieuse pour préserver des parties du corps que vous savez particulièrement fragiles. Par exemple, si vous avez des problèmes de genou, les bienfaits du jogging ne compensent pas le risque encouru ; ne pratiquez pas de sports comme le basket-ball, qui exige de vigoureux mouvements de rotation et de torsion.

Voici les différents types de lésions :

Lésions aiguës : Celles-ci résultent d’un traumatisme brutal ‘ une fracture osseuse provoquée par l’impact entre deux footballeurs, par exemple, ou une rupture musculaire soudaine.

Lésions de surcharge : Elles se développent progressivement : les tissus, soumis à un entraînement régulier pendant une longue période, se dégradent. Les fractures de fatigue, les bursites et les périostites tibiales sont des blessures d’usure fréquentes.

Lésions sont bénignes :Elles n’en sont pas moins gênantes et peuvent être très douloureuses. Vous ne pouvez pas toujours les prévenir mais, en prenant quelques précautions, vous parviendrez néanmoins à réduire le risque qu’elles se manifestent.

6 conseils pour éviter les blessures dues au sport

1. Échauffez-vous et décompressez : Vous préparerez ainsi votre corps à l’effort en réchauffant et en assouplissant vos muscles. Cette étape est essentielle pour éviter les foulures et les claquages.
2. Renforcez votre organisme : Des muscles forts stabilisent les articulations. Si vous n’êtes pas (ou n’êtes plus) en bonne forme physique, commencez en douceur avec un entraînement en résistance ciblé.
3. Étirez-vous : Le manque de souplesse musculaire est à l’origine de beaucoup de foulures, tendinites ou froissements musculaires, particulièrement chez les personnes âgées. Aussi est-il important de bien s’étirer après une séance de sport.
4. Améliorez votre technique : Le manque de maîtrise des mouvements multiplie le risque de lésion. Ne vous surestimez pas et faites des exercices à votre niveau.
5. Investissez dans de bonnes chaussures : Les chaussures sont l’accessoire le plus important de l’équipement sportif. Portez un modèle spécialement conçu pour la pratique de votre sport, qui maintient bien pieds et chevilles.
6. Regardez où vous courez : Si vous faites du jogging, par exemple, sachez que les hanches et les genoux sont moins mis à mal sur l’herbe ou le sable que sur le bitume. Les surfaces inégales, les racines saillantes et les nids-de-poule représentent autant de risques de foulure. Méfiez-vous également des sols mouillés, glissants.

Préservez votre organisme contre les blessures dues au sport
La plupart des lésions dues à la pratique sportive apparaissent à la suite d’un entraînement trop intense. Les muscles ont besoin de repos après avoir fourni un effort. Pour éviter les problèmes, accordez- leur suffisamment de pauses ou de journées de relâche. L’organisme requiert lui aussi un temps d’adaptation pour gagner en endurance : si vous brûlez les étapes en augmentant brusquement le niveau de vos exercices, vous risquez de provoquer une lésion de surchage ‘ comme ce qu’on appelle communément le « genou du coureur ».

Rythme et dosage dépendant de la condition physique de chacun, il est difficile d’émettre des recommandations valables pour tous. En règle générale, ne faites pas d’efforts intenses et prolongés tous les jours, et essayez de varier les exercices.

Une lésion ancienne accroît sensiblement le risque de rechute au même endroit. Voici quelques astuces pour limiter ce risque. Rappelez-vous comment vous vous êtes blessé la première fois. S’il s’agissait d’une lésion de surcharge, causée par le surentraînement par exemple, allez-y doucement et prévoyez quelques journées de repos entre les exercices. Attendez d’être complètement rétabli avant de solliciter de nouveau la zone blessée. Nombreux sont ceux qui reprennent leur activité trop tôt.
Renforcez la zone blessée avant de refaire du sport.

Même après complète guérison, celle-ci reste plus raide, et les muscles qui l’entourent sont plus faibles. Vous aurez peut-être besoin d’une rééducation pour récupérer toutes vos forces : un physiothérapeute pourra vous indiquer les techniques de rééducation appropriées.

Vidéos les plus populaires