Cancer du sein: une nouvelle méthode de dépistage

Les autorités médicales estiment que 22 700 nouveaux cas de cancer du sein seront diagnostiqués au Canada cette année. Des technologies récentes permettent toutefois d’obtenir un diagnostic plus rapide et, donc, de commencer les traitements plus vite.

Cancer du sein: une nouvelle méthode de dépistage

Le Centre Gattuso de diagnostic rapide de l’Hôpital Princess Margaret de Toronto se situe à la fine pointe dans ce domaine. Grâce à un analyseur tissulaire ultrarapide, ses patientes peuvent maintenant connaître leur diagnostic le jour même du test – alors que les machines conventionnelles prennent plusieurs jours pour analyser les prélèvements de biopsie. Ce raccourcissement des délais atténue considérablement le stress des patientes.

Autre technique prometteuse, l’élastographie consiste à comprimer légèrement le sein pendant l’écographie afin de mesurer la résistance tissulaire. « Les tumeurs cancéreuses sont généralement moins souples que les tissus mammaires normaux », explique le Dr Llewellyn Sim, directeur de l’imagerie du sein à l’Hôpital général de Singapour. Dans le cadre d’une étude récente, ce spécialiste a correctement diagnostiqué tous les cas qui lui étaient soumis.

L’élastographie est par ailleurs moins coûteuse et plus accessible que l’IRM. Canada Diagnostic Centre, une clinique privée d’imagerie médicale de Vancouver, est la première à l’offrir au Canada pour les diagnostics de tumeur au sein.
   

Vidéos les plus populaires