Share on Facebook

Avez-vous besoin d’une dose quotidienne de multivitamines?

Il y a tellement de choix de multivitamines sur le marché qu’il peut être difficile de bien choisir. Voici comment savoir si la consommation de multivitamines serait profitable dans votre situation actuelle et éventuellement, comment les choisir.

1 / 4

Votre multivitamine quotidienne est-elle profitable?

Votre régime comprend-il une dose quotidienne de multivitamines? Comment savez-vous que vous en tirez profit? Plus de la moitié des Canadiens consomment des vitamines et des suppléments de minéraux parce qu’ils croient que c’est bon pour leur santé.

Mais les chercheurs réévaluent l’importance de la consommation quotidienne de multivitamines. À l’Université du Minnessota, on a découvert que des femmes qui avaient consommé des multivitamines pendant une période de 19 ans n’ont pas vécu plus longtemps que celles qui avaient une carence de vitamines. À Washington, une étude sur les femmes postménopausées menée par le Centre de recherches sur le cancer Fred Hutchinson est arrivée à des résultats semblables.

De nombreux spécialistes comme Phyllis Reid-Jarvis, diététiste agréée et éducatrice en promotion de la santé à Winnipeg, croient que les multivitamines n’apportent aucun avantage si vous êtes en bonne condition physique et si vous mangez sainement. « Un régime équilibré demeure la meilleure source de vitamines et de minéraux pour les adultes, affirme Phyllis Reid-Jarvis. »

2 / 4

Le pour : lorsque les multivitamines font des miracles

Même si votre régime est équilibré, cela ne signifie pas que vous ne pourriez pas profiter des multivitamines. « Certaines personnes ont des problèmes médicaux qui peuvent requérir la consommation de multivitamines, poursuit Phyllis Reid-Jarvis. » Certaines affections comme la maladie de Crohn ou la maladie cœliaque, par exemple, peuvent nuire à l’ingestion des aliments. Un pontage gastrique peut aussi produire le même effet. Parmi les personnes qui ne consommeraient pas suffisamment de minéraux et de vitamines, on retrouve les végétariens, les étudiants surchargés et même les mangeurs capricieux. Les athlètes d’élite, les personnes âgées et les femmes enceintes peuvent avoir des besoins alimentaires particuliers qui pourraient être comblés par les multivitamines.

Mais si vous ne faites pas partie d’un groupe à risque élevé? Probablement que vous ne profitez pas beaucoup d’un supplément de vitamines.

3 / 4

Le contre : lorsque les multivitamines vous font du tort

Certains spécialistes disent que la consommation de multivitamines dont vous n’avez pas besoin ne peut nuire à votre santé. Mais si vous dépassez la dose quotidienne recommandée, tous les paris sont ouverts. Phyllis Reid-Jarvis souligne le fait que si vous consommez trop de suppléments, certaines vitamines liposolubles comme les vitamines A, D, E et K pourraient atteindre un niveau toxique.

Il est aussi possible que vous négligiez l’équilibre de votre régime, si vous croyez à tort que les multivitamines combleront toutes vos carences nutritionnelles. « Phyllis Reid-Jarvis fait aussi remarquer qu’un supplément, comme son nom l’indique, doit compléter un régime équilibré. Il ne sert pas à remplacer les aliments. »

Une étude menée à Taiwan démontre que des personnes auxquelles on administrait un placebo au lieu de multivitamines se sont mises à adopter des comportements beaucoup plus risqués comme les bains de soleil, la consommation excessive d’alcool et des rapports sexuels occasionnels. Et ils avaient aussi moins tendance à faire de l’exercice et à surveiller leur régime.

Les multivitamines peuvent aussi s’avérer un danger pour votre portefeuille. Les Canadiens dépensent annuellement près d’un milliard de dollars pour l’achat de vitamines et d’herbes médicinales. S’il n’y a aucun avantage pour votre santé, alors peut-être que ce n’est pas un investissement judicieux.

4 / 4

Choisir le supplément qui vous convient

Vous êtes toujours convaincu que les multivitamines sont bonnes pour votre santé? Voici comment faire un choix judicieux. Choisissez toujours une formulation adaptée à votre groupe d’âge, recommande Phyllis Reid-Jarvis. Les produits offerts sur le marché s’adressent aux personnes de 50 ans et plus, aux enfants, et à ceux qui sont entre ces deux groupes. Certains produits visent particulièrement les hommes ou les femmes, les femmes enceintes et les végétariens. Si vous n’aimez pas les cachets à avaler, choisissez des comprimés à croquer.

N’oubliez pas de lire les directives : Phyllis Reid-Jarvis croit que les multivitamines devraient contenir moins de 3000 UI de vitamine A, au moins 400 UI de vitamine D, et entre 800 et 1000 mg de citrate de calcium ou de sulfate de calcium, ces derniers étant les formes de calcium les plus facilement digestibles. Choisissez aussi des produits qui portent sur l’étiquette un numéro de produit naturel (NPN) ou un numéro d’identification de médicament (DIN). Cela signifie qu’ils ont été évalués par Santé Canada et c’est un gage de sécurité.

Suivez la posologie indiquée sur le contenant et ne dépassez pas la dose recommandée. Ne prenez pas les multivitamines avec l’estomac vide ou en même temps que d’autres médicaments.

Il est évident que certaines personnes peuvent profiter s’un supplément quotidien de multivitamines. Mais n’oubliez ce conseil de Phyllis Reid-Jarvis : « si vous n’avez aucun facteur de risque, vous n’avez pas besoin de supplément. »

Sur le même sujet:
5 mythes et réalités sur la vitamine D
5 repas sains qui regorgent de vitamine C
4 suppléments pour guérir le rhume et la grippe