5 trucs pour arrêter de ronfler

Si vous, ou votre conjoint, ronflez bruyamment, c’est peut-être que vous faites de l’apnée du sommeil, trouble qui se manifeste par des arrêts respiratoires ou une respiration superficielle durant le sommeil. Voici ce que vous pouvez faire pour arrêter de ronfler et mieux respirer.

5 trucs pour arrêter de ronfler

Il existe divers traitements pour l’apnée du sommeil. Ce qui sera efficace pour vous dépend de la gravité de votre problème et de votre détermination à suivre le traitement. Vous pouvez d’ores et déjà apporter à votre mode de vie les changements qui vous aideront à mieux dormir.

1. Évitez d’affaiblir vos voies respiratoires

Évitez l’alcool, les sédatifs, les somnifères ou tout autre médicament qui détend le système nerveux central, car ils empêchent une bonne ouverture de la gorge durant le sommeil.

2. Perdez vos kilos en trop

Si vous faites de l’embonpoint, consultez votre médecin qui vous aidera à mettre au point un programme de perte de poids. Même quelques kilos en moins peuvent faire une grosse différence. Malheureusement, l’apnée du sommeil peut vous rendre les choses plus difficiles car elle interfère avec la leptine et la ghréline, deux substances chimiques du cerveau qui signalent au corps qu’il est rassasié.

3. Arrêtez de fumer

Voici une autre bonne raison d’arrêter de fumer. Si vous faites de l’apnée du sommeil, votre organisme est affamé d’oxygène. Or, l’usage du tabac a pour effet de limiter la quantité d’oxygène disponible.

4. Dormez sur le côté

On ronfle habituellement plus quand on dort sur le dos. Essayez les oreillers spéciaux qui rendent le sommeil sur le dos impossible ou, du moins, inconfortable. Vous pouvez également caler un oreiller rempli de balles de tennis contre votre dos; vous aurez ainsi plus de mal à vous retourner durant votre sommeil.

5. Consultez un spécialiste du sommeil

Si votre apnée est modérée ou grave, ou si vous avez apporté les changements requis à votre mode de vie mais souffrez encore des symptômes, vous devriez consulter un spécialiste du sommeil qui vous observera pendant que vous dormez et évaluera la qualité de votre sommeil afin de vous offrir la meilleure solution possible. Il examinera notamment votre bouche, votre nez et votre gorge, et enregistrera votre respiration. Vous devrez probablement passer une nuit dans un centre du sommeil.

Les spécialistes du sommeil recommandent souvent la pression positive continue (CPAP), traitement le plus courant pour l’apnée du sommeil. Il nécessite de porter un masque sur le nez par lequel de l’air pressurisé est projeté dans les voies respiratoires afin de les garder ouvertes durant le sommeil. Cependant, ce n’est pas une solution à long terme, puisque l’apnée réapparaît dès qu’on interrompt le traitement.

Selon Rochelle Goldberg, médecin et présidente de la American Sleep Apnea Association, de nombreuses personnes préfèrent ne pas consulter pour leur apnée du sommeil parce qu’elles ont entendu parler du CPAP et le craignent. Cependant, ce traitement est efficace et, dans certains cas, peut littéralement sauver la vie de la personne. Quand ils se mettent à utiliser l’appareil, les patients sont nombreux à découvrir qu’ils dorment mieux qu’ils ne l’ont fait depuis des années.

Les personnes qui ronflent bruyamment et font de l’apnée légère ou modérée peuvent porter un dispositif qui maintient la mâchoire et la langue dans une position facilitant la respiration. Pour bien des patients, c’est le traitement de second recours. Bien qu’il ne donne pas des résultats aussi probants que le CPAP, c’est une bonne solution pour ceux que le port du masque incommode. On peut aussi l’apporter plus facilement avec soi; les personnes qui voyagent beaucoup le préfèrent donc au CPAP.

Enfin, l’intervention chirurgicale reste possible. Le chirurgien en déterminera la nature en fonction de la gravité du problème et de la cause sous-jacente. Le centre du sommeil pourrait vous référer à un otorhinolaryngologiste pour une évaluation de votre état.

Vidéos les plus populaires