Share on Facebook

5 risques des horaires irréguliers sur votre santé

Les problèmes de sommeil ne sont pas les seules préoccupations associées au travail de nuit ou par quarts. Voici un sommaire des effets néfastes que peuvent avoir les horaires irréguliers de travail sur votre santé.

1 / 6
Les horaires irréguliers affectent votre santéfile404/shutterstock

Comment les horaires irréguliers affectent votre santé

Est-ce l’heure d’aller au travail? Si vous travaillez hors du cadre du 9 à 5, dites-vous que vous n’êtes pas le seul. Environ un quart des Canadiens effectuent des heures irrégulières de travail, ce qui comprend des quarts de matin, de soir ou bien de nuit.

Il va sans dire que ce type d’horaire est très exigeant pour l’organisme. D’ailleurs, un nombre croissant de preuves d’ordre médical montre que les horaires irréguliers de travail peuvent avoir des conséquences à long terme sur la santé. «Lorsque vous travaillez pendant les heures régulières de sommeil, cela représente un réel défi. Vous entrez alors en conflit avec votre horloge biologique établie sur 24 heures», affirme Cameron Mustard, chercheur dans le domaine de la santé et président de l’Institute for Work and Health à Toronto. Voici comment le travail par quarts affecte votre organisme.

2 / 6
Horaires perturbent le sommeil.pathdoc/shutterstock

Votre sommeil devient perturbé

Environ 10 % des travailleurs par quarts souffrent de troubles du sommeil, y compris de l‘insomnie, car ils traversent de longues périodes de somnolence excessive et luttent pour demeurer éveillés au travail. Le problème le plus courant étant le manque de sommeil.

«Qui dit travailleurs par quarts dit manque de sommeil», affirme le Dr Charles Samuels, directeur du service médical au Centre for Sleep and Human Performance à Calgary. Il est plus difficile de dormir le jour, car cela va à l’encontre de votre horloge biologique et qui plus est, il y a souvent trop de bruit.

Comment y faire face: «Les gens croient qu’ils peuvent mener une vie normale lorsqu’ils travaillent par quarts, ce qui n’est pas le cas», soutient le spécialiste. Le plus important est de préserver votre sommeil, même si pour cela vous deviez manquer à vos obligations familiales ou à vos engagements sociaux, ou encore faire des siestes à des heures inhabituelles. Solution: prévoyez-vous une pièce sombre et calme; tenez compte de vos heures de sommeil hebdomadaires (si vous dormez généralement 8 heures par nuit, il vous faudra 56 heures par semaine); évitez de faire de l’exercice, de consommer de la caféine ou de l’alcool et tenez-vous loin de la lumière vive avant de faire un somme.

3 / 6
Horaires font prendre du poids.VGstockstudio/shutterstock

Vous prenez du poids

«Lorsque vous travaillez par quarts, votre appétit pour des aliments à haute teneur en calorie s’accroît», explique le Dr Samuels. Nombre d’études ont d’ailleurs établi un lien entre une carence en sommeil et la prise de poids. Le surplus de poids lié au travail par quarts peut entraîner des problèmes de santé tel qu’un risque accru de souffrir d’une maladie cardiaque, du diabète ou d’un cancer.

Comment y faire face: Apportez votre propre repas au travail et évitez la cafétéria et les machines distributrices. Mangez fréquemment et prenez de petits repas à haute teneur en protéines. D’après le Dr Samuels, consommer de la caféine et du glucide (un muffin et un café, par exemple) est une mauvaise collation, car cela peut provoquer une hausse du taux d’insuline et entraîner une prise de poids. Faites autant d’exercice que vous le pouvez, mais dormez d’abord et entraînez-vous après vous être bien reposé.

La marche peut-être une excellente façon de perdre du poids: découvrez 14 raisons pour s’y mettre!

4 / 6
Les horaires peuvent blesser.OtmarW/shutterstock

Vous pourriez vous blesser

Selon Cameron Mustard, le taux de blessures des travailleurs de nuit sur le lieu de travail est d’environ 50 pour cent plus élevé que celui des employés de jour. Cela vient du fait que lorsque vous travaillez hors des heures régulières, votre niveau de fatigue est plus élevé, mais aussi parce que, dans votre milieu de travail, on fonctionne avec un personnel réduit, alors il y a moins d’employés pour vous aider à exécuter des tâches dangereuses. (De plus, si vous travaillez avec le public, la consommation d’alcool étant plus répandue durant la nuit, cela rend le travail plus périlleux.)

Comment y faire face: demandez de l’aide lorsque vous devez soulever des objets lourds ou que vous effectuez des tâches hasardeuses lors de votre quart de nuit. Prenez de la caféine au début du quart et accomplissez les tâches les plus ardues tant que votre esprit est vif et alerte. Prenez note de vos périodes de fatigue et profitez de ces moments pour prendre une pause.

5 / 6
Les horaires peuvent causer des problèmes de grossesse.Valeriya Anufriyeva/shutterstock

Vous pourriez avoir des problèmes de grossesse

Troubler les rythmes circadiens de votre organisme peut avoir des conséquences sur l’état de santé du bébé à naître. Une étude danoise a révélé que le risque de faire une fausse couche chez les femmes qui travaillent des quarts de nuit fixes était jusqu’à 85 % plus élevé que chez celles qui travaillaient de jour. Par ailleurs, une étude menée en Italie en 2010 a établi un lien entre le travail par quarts et le risque de donner naissance à des nouveau-nés prématurés ou de faibles poids.

Comment y faire face: si vous êtes enceinte, soyez très attentive à la qualité de votre sommeil et à votre poids. Envisagez d’obtenir du soutien dans clinique du sommeil si vous jugez que vous n’arrivez pas à dormir suffisamment. Les traitements offerts dans ces cliniques comprennent la luminothérapie ainsi que des conseils pour bien dormir.

6 / 6
Les horaires peuvent augmenter les risques de cancer.S_L/shutterstock

Vous pourriez augmenter vos risques de développer un cancer

Les données recueillies d’une étude effectuée par l’US Nurses’ Health Study, au cours de laquelle 240 000 infirmières  ont été suivies pendant 30 ans, montrent que les femmes qui ont travaillé de nuit pendant longtemps sont plus susceptibles de développer un cancer du sein, du côlon ou de l’endomètre. Les chercheurs pensent que cela serait lié au taux de mélatonine. Les femmes qui présentaient un taux plus élevé de cette hormone étaient moins prédisposées à développer un cancer.

Comment y faire face: si vous travaillez de nuit de nombreuses années, ne négligez pas vos examens de dépistage. Parlez à un spécialiste du sommeil à propos d’une prise éventuelle de suppléments de mélatonine. Ce sont des médicaments inoffensifs en vente libre, mais leur administration est compliquée, vous aurez donc besoin des consignes d’un expert.

 

Diane Peters a écrit cet article et approfondi ses recherches grâce au soutien financier de l’Institut de recherche en santé du Canada (IRSC)

 

Sur le même sujet:
Votre travail vous fait-il engraisser?
5 trucs pour perdre 100 calories au travail
6 collations savoureuses pour le travail