Share on Facebook

5 manières surprenantes d’engraisser

Si l’aiguille des pèse-personnes continue de grimper, il serait peut-être temps de revoir certaines de vos habitudes. En voici cinq qui pourraient contribuer au gain de poids.

1 / 5

1. Antibiothérapie

On prescrit fréquemment des antibiotiques pour traiter les infections. Cependant, il se pourrait que ces médicaments favorisent le gain de poids. Lors d’une étude menée récemment à l’université Emory d’Atlanta, des chercheurs ont établi un lien entre la présence de bactéries dans l’intestin de souris de laboratoire et un gain de poids. Ils ont découvert que les souris qui avaient été spécifiquement croisées pour être carencées en une protéine qui régule les populations de bactéries intestinales étaient plus grosses que les autres. Ils pensent que, chez les humains, l’antibiothérapie pourrait entraîner un changement semblable au niveau des bactéries de l’intestin.

2 / 5

2. Stress chronique

Le stress chronique peut entraîner une surcharge pondérale. Cette dernière serait attribuable au cortisol, hormone que l’organisme libère en réaction à la tension. Quand son taux est élevé en permanence, on est plus susceptible d’accumuler de la graisse abdominale et d’avoir du mal à s’en débarrasser. Pour prévenir cette situation, vous auriez donc tout intérêt à pratiquer des activités qui contribuent à soulager votre stress, par exemple le yoga ou la méditation.

3 / 5

3. Boissons et aliments de régime

La consommation de boissons ou aliments de régime peut favoriser le gain de poids, particulièrement ceux qui renferment des édulcorants artificiels. Des chercheurs de l’université Purdue ont découvert que les souris qui consommaient du yogourt additionné d’édulcorants artificiels ont pris, sur une période de deux semaines, plus de poids que celles à qui on avait donné du yogourt additionné d’un édulcorant naturel. Il est donc préférable de sucrer vos aliments au miel ou au sirop d’érable, en évitant, bien sûr, les excès.

4 / 5

4. «Mauvais exemple»

S’il est vrai que les amis peuvent aider à perdre du poids, ils peuvent exercer l’influence contraire. Par exemple, si, au restaurant, vos copines commandent un dessert décadent, il y a de fortes chances que vous fassiez la même chose. Des chercheurs de l’école de médecine de Harvard et de l’université de la Californie à San Diego ont observé que les risques qu’une personne devienne obèse augmentaient si un membre de sa famille ou un ami prenait du poids. Pour contrer cette tendance, pourquoi ne pas devenir un modèle pour vos proches? Vous pourriez, par exemple, mettre sur pied un groupe réunissant des personnes désireuses de perdre du poids ou encore, commander un plat santé au restaurant. Vos amies, comme votre tour de taille, s’en porteront mieux.

5 / 5

5. Pesticides et additifs alimentaires

Des chercheurs ont découvert que les résidus de pesticides, de mêmes que les préservateurs et additifs présents dans les viandes industrielles perturbaient le ratio graisse/muscles du corps. Ils peuvent, notamment, entraîner un déséquilibre hormonal qui, en retour, risque de vous faire prendre du poids. Bruce Blumberg, biologiste de l’université de la Californie qui a étudié l’influence de ces substances chimiques sur le gain de poids et l’obésité, les qualifie d’«obésogènes». «Les causes de l’obésité sont complexes, mais c’est particulièrement en Amérique du Nord que ce problème prend la forme d’une épidémie, a-t-il récemment écrit dans un communiqué de presse. Ailleurs dans le monde, la consommation de produits industriels et pré-emballés est beaucoup plus faible ; les aliments sont produits et consommés sur place, et les gens sont nettement moins exposés aux additifs et aux autres substances chimiques. Ces produits contribuent tous au risque.»