Share on Facebook

5 faits insolites sur le bâillement

Bâiller est à la fois un phénomène familier et mystérieux. Découvrez des faits surprenants à son sujet! Vous ne bâillerez plus jamais de la même façon.

1 / 6
iStock

 

Le premier avertissement d’un manque de sommeil, c’est la fréquence accélérée des bâillements. Cela est dû, nous expliquent les spécialistes, à une diminution de la quantité d’oxygène qui se rend au cerveau. Parce que nous avons tendance à respirer moins profondément quand nous manquons de sommeil, ouvrir la bouche tout grand favorise un influx d’oxygène. Sans doute pour la même raison, nous bâillons aussi parfois d’ennui. Les spécialistes ont comparé les bâillements chez des jeunes à qui l’on montrait des vidéoclips, à d’autres qui devaient fixer une image terne à l’écran. Pas surprenant que ces derniers aient bâillé 5.78 fois en 30 minutes, alors que les premiers n’avaient bâillé que 3.41 fois.

Voici 5 choses que vous ignorez sur les bâillements.

 

2 / 6
1. Le bâillement dure en moyenne 6 secondes.

1. Le bâillement dure en moyenne 6 secondes.

Une façon de trouver le sommeil est de se forcer à bâiller plusieurs fois de suite. Le truc fonctionne habituellement au bout de six fois.

3 / 6
2. Un fœtus peut bâiller à la 11e semaine.

2. Un fœtus peut bâiller à la 11e semaine.

On peut voir un fœtus bâiller dès la 11e semaine de la conception.  Et pourtant, il n’est pas question pour lui d’envoyer de l’oxygène au cerveau.

4 / 6
3. Les poissons, les serpents et les crocodiles bâillent.

3. Les poissons, les serpents et les crocodiles bâillent.

 

Certains animaux bâillent. C’est le cas des poissons, des serpents et des crocodiles. Chez certains mâles, y compris l’homme, le bâillement accompagne l’érection.

 

 

5 / 6
4. Bâiller trop souvent peut signaler une maladie.

4. Bâiller trop souvent peut signaler une maladie.

Des bâillements trop fréquents pourraient signaler une maladie: mal des transports, encéphalite, tumeur du cerveau.

6 / 6
5. Le bâillement devient contagieux à partir d'un ou deux ans.

5. Le bâillement devient contagieux à partir d’un ou deux ans.

Le seul fait de voir quelqu’un bâiller incite à faire la même chose. Lire sur le bâillement peut avoir le même résultat. N’êtes-vous pas en train de bâiller?

 

 

Sur le même sujet:

Les maladies thyroïdiennes démasquées

6 postures de yoga pour mieux dormir

Bien dormir : 5 erreurs à ne pas commettre