Condylomes: 10 remèdes naturels pour les soigner

Le condylome est une infection de la peau et des muqueuses génitales par un virus de la famille du papillome humain (VPH). Les condylomes se transmettent par voie sexuelle dans 95 % des cas. Certains remèdes maison et solutions naturelles s’offrent à vous, mais il est impératif de consulter un médecin car les condylomes peuvent avoir une action cancérigène.

Condylomes: 10 remèdes naturels pour les soigner

Condylomes: causes, symptômes et remèdes naturels

Il existe deux sortes de lésions à HPV : les condylomes acuminés (dits aussi végétations vénériennes ou crêtes-de-coq), visibles, et les condylomes plans, invisibles, qui siègent surtout sur le col de l’utérus et représentent 60 % des atteintes génitales. Sous cette dernière forme, le virus peut avoir une action cancérigène.

Les condylomes durent habituellement 3 mois, mais certaines lésions peuvent apparaître plusieurs années après la contamination, lors d’une baisse de l’immunité générale et/ou locale.

Les condylomes peuvent entraîner un inconfort ou des démangeaisons au niveau des organes génitaux qui provoquent éventuellement des brûlures ou des saignements. Toute excroissance anormale au niveau génital impose de consulter un médecin. Quant au condylome plan, seul un frottis pratiqué chaque année par un gynécologue permet de dépister ce type d’infection virale. Les traitements font appel au laser ou à la chirurgie pour les lésions du col et à des produits en application externe pour les lésions dermatologiques.

Les remèdes maisons énumérés ci-bas ne doivent que compléter les médicaments et traitements prescrits par votre médecin. Le traitement par les plantes doit durer de 6 à 12 mois, puis être éventuellement renouvelé, par cures, pour renforcer le terrain. 

Usage interne

– Pour drainer la peau et les muqueuses : échinacée (parties aériennes), pensée sauvage (fleurs), calendula (fleurs) : en infusion, 1 cuill. à soupe dans 25 cl d’eau, 5 jours par semaine. Échinacée, saponaire, bardane (racine) : en décoction brève, 2 cuill. à soupe dans 25 cl d’eau, 5 jours par semaine. 

Sur prescription médicale

– Contre les radicaux libres : pin, raisin, thé, ginkgo, chardon-Marie, romarin, sources de proanthocyanidols ou OPC. Palme (huile), carotte, pissenlit, persil, riches en vitamines C et A. Tournesol, blé et autres céréales (germes), huiles, riches en vitamine E.

– Pour stimuler le système immunitaire : échinacée (racine), éleuthérocoque (racine), ginseng (racine).

– Pour lutter contre le virus : saponaire, calendula, origan d’Espagne, sarriette, thym, lavande, géranium, menthe, marjolaine, serpolet, etc., huiles essentielles, seules ou en association.

Les mêmes plantes que ci-dessus seront prescrites pour un usage local (ovules vaginaux) et pour des applications externes (essences en solution, concentration de 10 à 15 %, dans du Labrafil 2125CS).

Prévention et conseils santé pour les condylomes

– Demandez à votre partenaire de voir un médecin et de suivre un traitement pour éviter une nouvelle contamination.

– Mieux vaut cesser immédiatement de fumer : le tabac favorise la diffusion du virus.

– Utilisez des condoms pendant toute la durée de vos rapports sexuels pour vous protéger contre le VPH ainsi que contre les autres maladies sexuellement transmissibles.

Vidéos les plus populaires