Symptômes: ce que vos yeux disent sur votre santé

Les femmes sont plus sujettes à certaines maladies qui se manifestent par des symptômes pouvant notamment se manifester par l’entremise des yeux, comme la sclérose en plaques, l’accident vasculaire cérébral (AVC) ou les troubles de la thyroïde.

Symptômes: ce que vos yeux disent sur votre santé

Si des symptômes tels qu’une vision brouillée ou la sensation d’un corps étranger dans l’œil peuvent signaler diverses affections oculaires, vos yeux sont aussi un portail sur la santé de votre corps tout entier.

Yeux: ce que les symptômes peuvent révéler

Toute affection, des allergies aux maladies auto-immunes, peut présenter des symptômes oculaires. Et tandis que la rougeur des yeux, le larmoiement, les démangeaisons, la sensibilité à la lumière ou des modifications de la vision peuvent être assez inconfortables pour amener le patient à consulter son optométriste, certains symptômes, tels qu’une atteinte du nerf optique ou des modifications vasculaires, qui se déroulent à l’intérieur de l’œil, peuvent passer inaperçus. C’est pourquoi il est important pour les adultes de passer un examen de la vue tous les deux ans.

«Il y a tellement d’affections asymptomatiques qu’un examen tous les deux ans permet de pister des tendances ou des changements», explique Craig Meckelborg, optométriste chez FYidoctors, à Calgary. En comparant les symptômes oculaires aux antécédents médicaux du patient, les médecins peuvent découvrir une maladie systémique.

De plus, les femmes sont plus sujettes à certaines maladies qui peuvent s’accompagner de symptômes oculaires, comme la sclérose en plaques et les troubles de la thyroïde, dit Setareh Ziai, professeur adjoint d’ophtalmologie à l’Institut de l’œil de l’Université d’Ottawa.

Voici les cinq maladies systémiques qui peuvent être révélées par un examen de cet organe spécial qu’est l’œil.

Accident vasculaire cérébral (AVC)
Un AVC est la perte soudaine de la fonction cérébrale causée par une interruption de la circulation sanguine en raison d’un caillot (AVC ischémique) ou de la rupture de vaisseaux sanguins (AVC hémorragique). MmeRodovich a fait un AVC ischémique qui a modifié temporairement sa vision. Un autre type d’AVC avec symptômes oculaires est l’ischémie cérébrale transitoire (ICT), qui est un mini AVC causé par un caillot de sang qui se déplace vers l’œil.

Ce que le médecin voit dans vos yeux: l’ophtalmologiste ne verra pas toujours le caillot parce que la perte de vision liée à l’ICT ne dure pas très longtemps ‘ au moment où le patient se présente, le caillot s’est éliminé et la vision est restaurée. Le médecin peut poser un diagnostic basé sur les symptômes et les antécédents médicaux.

Ce que le patient ressent dans ses yeux: une perte soudaine, indolore de la vision dans un œil, complète ou partielle, qui dure quelques minutes ou quelques heures.

Étape suivante: le patient est dirigé vers une clinique d’AVC pour un bilan complet. «Le risque d’AVC est beaucoup plus élevé chez ces patients, parce qu’ils viennent justement de faire un petit AVC. Nous pouvons empêcher qu’il se produise un épisode plus grave en les envoyant faire des tests appropriés et une évaluation de leur état de santé générale, et en les amenant à faire des modifications de leur mode de vie,» dit le Dr Ziai.

Hypertension artérielle
L’hypertension met une contrainte supplémentaire sur le système vasculaire. Si rien n’est fait, elle peut conduire à un infarctus ou un AVC, entre autres affections systémiques.

Ce que le médecin voit: des changements dans les vaisseaux sanguins du fond de l’œil, dans la rétine: fuites, hémorragies ou modifications de l’apparence des vaisseaux. «Dans l’hypertension chronique, nous constatons souvent un rétrécissement des artères du fond de l’œil. Nous pouvons voir la tortuosité des vaisseaux. Si les artères sont vraiment épaissies, elles peuvent pousser sur les veines au point de les croiser et d’y provoquer des entailles. Les artères peuvent aussi changer de couleur ‘ devenir argentées ou cuivrées plutôt que du rouge des vaisseaux normaux», dit le Dr Ziai.

Ce que le patient ressent: il y a rarement des symptômes. Dans les cas extrêmes, un patient peut avoir une perte subite de la vision ou un brouillement causés par un pic soudain dans la tension artérielle.

Étape suivante: l’optométriste peut mesurer la tension artérielle du patient lors d’un examen et faire rapport au médecin de famille. «Nous interagissons avec qui nous devons ‘ très souvent, c’est le médecin de famille,» dit Craig Meckelborg, en ajoutant que les optométristes finissent parfois par être les défenseurs de la santé générale.

Diabète
La cause la plus fréquente de cécité en Amérique du Nord chez les patients de 20 à 65 ans est la rétinopathie diabétique, une affection causée par des lésions aux vaisseaux sanguins de la rétine. Les diabétiques ont l’habitude de consulter tous les ans un ophtalmologiste pour surveiller les effets de la maladie sur leur vue, mais parfois, des patients se présentent pour un examen de routine ou en raison d’une vision brouillée et l’ophtalmologiste est le premier à soupçonner un diabète, dit le Dr Ziai. «Avec le diabète de Type2, beaucoup d’adultes ont sans le savoir une glycémie plus élevée que la normale. Si vous ne consultez votre médecin pour vos examens annuels et que vous ne faites pas faire de tests sanguins, vous pourriez être diabétique depuis des années.»

Ce que le médecin voit: des dommages aux petits vaisseaux sanguins de la rétine, tels que saignements et exsudations, dus à une hyperglycémie chronique. Il peut se former de nouveaux vaisseaux fragiles, d’où s’échappe une substance jaunâtre, grasse sous la rétine. En outre, les patients peuvent présenter un gonflement ou du sang dans la macula et autour. La macula est la partie de la rétine reliée à la vision centrale.

Ce que le patient ressent: dans les premiers stades, il peut n’y avoir aucun symptôme oculaire, ou le patient peut avoir une vision floue qui apparaît et disparaît (les fluctuations sont dues aux changements de sucre dans le sang). «Même au cours de la journée, leur taux de sucre sanguin peut fluctuer,» dit le Dr Ziai.

Étape suivante: le patient est aiguillé vers le médecin de famille ou un ophtalmologiste, qui va demander des analyses sanguines pour confirmer le diagnostic. «Mon travail consiste à surveiller l’évolution du patient ou à le référer au bon spécialiste, selon la gravité», dit Craig Meckelborg.

Sclérose en plaques (SEP)
La SEP est une maladie auto-immune chronique affectant la vision, les sensations, l’équilibre, la force, la coordination et d’autres fonctions corporelles. «Certains patients peuvent présenter des symptômes oculaires avant de recevoir un diagnostic formel de SEP», dit le Dr Ziai.

Ce que le médecin voit: une affection appelée névrite optique (inflammation et œdème du nerf optique). «Quand nous rencontrons un épisode de névrite optique, nous pensons entre autres à la SEP, mais ce n’est pas le diagnostic à tout coup. Il faut regarder le corps dans son ensemble et vérifier s’il existe d’autres symptômes, tels que des fourmillements des doigts », dit Craig Meckelborg.

Ce que le patient ressent: une variété de symptômes et il peut en ressentir un ou plusieurs: assombrissement de la vision, changements dans la sensibilité à la couleur, douleur lors des mouvements oculaires et altérations dans la perception du champ visuel.

Étape suivante: le patient est envoyé au médecin de famille ou à un neurologue, selon ses symptômes. Une anamnèse détaillée et une IRM peuvent aider à confirmer le diagnostic.

Changements hormonaux
«Les hormones jouent un rôle important dans la santé du film lacrymal et de la surface de l’œil», dit le Dr Ziai.

Ce que le médecin voit: rougeur oculaire, inflammation de la surface oculaire, mucus et sécheresse sur la surface de l’œil.

Ce que le patient ressent: vision floue, brûlure et irritation, sensation de corps étranger et difficulté à travailler à l’ordinateur (les gens clignotent 30% moins souvent lorsqu’ils fixent un écran).

Étape suivante: un ophtalmologiste peut prescrire des gouttes lubrifiantes, des onguents ou des compresses chaudes, des produits d’hygiène des paupières ou autres, tels que des suppléments d’oméga-3, pour aider à soulager l’inconfort.

Surveillez ces autres symptômes et si vous vous inquiétez pour vos yeux, parlez-en à votre médecin.

1. Les yeux globuleux peuvent être le signe d’un trouble oculaire associé aux affections thyroïdiennes, marqué par le gonflement des muscles et des tissus de l’œil et l’orbite.

2. Des anomalies de la pupille ‘ lorsqu’une pupille est plus grande que l’autre ou que l’une des deux réagit mal lorsqu’elle est exposée à la lumière ‘ pourraient signifier un problème médical sous-jacent.

3. Les yeux jaunes peuvent indiquer une maladie du foie. L’hépatite et la cirrhose jaunissent le blanc des yeux.

4. La rougeur, la douleur et l’inflammation de la conjonctive, une maladie appelée sclérite, peuvent être le symptôme de plusieurs maladies auto-immunes, dont le lupus, la polyarthrite rhumatoïde et une maladie thyroïdienne.

5. Les spasmes des yeux (désagréables tressaillements oculaires) sont causés par les contractions des muscles de la paupière dues à une irritation des fibres musculaires. La cause sous-jacente est presque toujours bénigne et peut être précipitée par le stress, la fatigue ou la caféine.

Popular Videos