Survivre à la gueule de bois

Vous avez bu trop de vin et autres boissons alcooliques? Voici comment vous remettre rapidement d’une bonne gueule de bois.

Survivre à la gueule de bois

Un programme en cinq étapes

Dès le réveil, buvez deux verres d’eau pour compenser la déshydratation résultant d’une  trop grande consommation d’alcool.

Buvez un grand verre de jus de pamplemousse, d’orange ou de tomate. Le jus contient du fructose, un sucre simple qui accélère le métabolisme de l’alcool.

Si vous êtes consommateur de café, prenez-en une tasse ou deux le plus tôt possible. La caféine étant un vasoconstricteur, elle contracte les vaisseaux sanguins du cerveau, dilatés par l’alcool. N’en faites toutefois pas d’abus car, comme l’alcool, la caféine est diurétique : trop de café vous déshydratera davantage.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, on utilise le kudzu, ou tisane du «lendemain de la veille», contre l’empoisonnement à l’alcool.  Vous en trouverez dans les magasins de produits naturels. Prenez les doses suggérées sur l’emballage du produit.

Le remède homéopathique nux vomica est considéré comme un antidote contre la gueule de bois. Prenez 3 à 5 granules de puissance 30 C toutes les quatre heures, en les laissant se dissoudre sur la langue.

Casse-croûtes régénérateurs

Une fois revenu de vos malaises, préparez-vous un bol de soupe ou de bouillon de poulet. L’un et l’autre remplaceront le sel et le potassium que l’organisme perd suite à la consommation d’alcool.

Le lait frappé à la banane remplace aussi le potassium et d’autres nutriments que l’on perd lorsqu’on boit beaucoup. Passez au mélangeur une demi-tasse de lait, une banane et deux cuillerées à thé de miel.

Si la nourriture ne vous répugne pas trop, prenez un repas léger composé d’un fruit frais, de craquelins et de miel. Les fruits et le miel sont de bonnes sources de fructose. Réservez le bacon et la saucisse pour une autre journée.

Courir pour moins souffrir

Bien que vous ayez probablement envie de rester au lit, vous feriez mieux de vous lever et d’aller courir ou prendre une marche, ce qui stimulera la production d’endorphines, analgésiques naturels produits par l’organisme. La trop grande consommation d’alcool peut avoir pour effet d’abaisser les taux d’endorphines.

Vidéos les plus populaires