Repenser le traitement hormonal substitutif

Malgré ses bienfaits chez les femmes ménopausées, le traitement hormonal substitutif comporte plusieurs risques. Voici ce que vous devez savoir à son sujet.

On sait que les traitements hormonaux substitutifs (THS) augmentent le risque de cancer du sein, de maladie cardiaque, d’AVC et de caillots dans les veines, soit une thromboembolie veineuse (TEV). Mais pour les femmes qui voient leurs symptômes de ménopause soulagés par les THS, le risque modéré est largement compensé par les bienfaits du traitement.

D’après une étude britannique auprès de plus de 400 000 femmes, certaines formes de traitement seraient plus sûres que d’autres. Ainsi, pris par voie orale, les THS augmentent la probabilité de formation de caillots, qui passe de 16 cas sur 10 000 à 25 sur 10 000 par année. Le risque n’augmenterait pas du tout, en revanche, avec le timbre transdermique, la crème ou le gel.

Contenu original Selection du Reader’s Digest

Vidéos les plus populaires