Share on Facebook

La mammographie: comment diminuer la pression

Neuf conseils d’expert pour vous guider lors de votre mammographie, et vous rendre la chose moins stressante.

1 / 10

À quoi s’attendre lors de votre première mammographie

Que ce soit votre première mammographie ou votre cinquième, comme la plupart des femmes, vous devez probablement vous préparer psychologiquement à l’examen, qui peut être pénible et porteur de mauvaises nouvelles. Cependant, les femmes de plus de 50 ans, ou moins si elles ont des antécédents familiaux, doivent impérativement en passer une aux deux ans puisque c’est la meilleure méthode de dépistage précoce du cancer du sein. Nous avons demandé à quelques experts leurs bons conseils quant à la meilleure manière pour les femmes de se préparer à l’examen et atténuer ainsi leurs inquiétudes.

2 / 10

1. Connaissez vos facteurs de risque

Le fait de savoir à quoi vous attendre avant, durant et après la mammographie pourrait contribuer à calmer vos inquiétudes. Discutez avec votre médecin de vos facteurs de risque potentiels et, au moment de prendre rendez-vous, n’hésitez pas à poser au personnel de l’unité de mammographie toutes les questions qui vous tracassent concernant le déroulement de l’examen. « Il est utile également de se rappeler que c’est quelque chose qu’on fait pour rester en santé », explique Carolyn Gotay, professeure de psychologie et titulaire de la chaire en prévention primaire de la Société canadienne du cancer à l’université de la Colombie-Britannique. C’est ce qu’elle s’est répétée quand on l’a rappelée à l’issue de sa mammographie afin de lui faire passer d’autres examens. « La période d’attente était stressante, confie-t-elle, mais ça m’a beaucoup aidée de savoir que mon risque de souffrir du cancer du sein n’était pas élevé. »

3 / 10

2. Planifiez votre rendez-vous en toute connaissance de cause

Selon Carolyn Gotay, les résultats d’études indiquent qu’une première mammographie douloureuse ou particulièrement désagréable peut pousser les femmes à refuser les examens ultérieurs ou à en diminuer la fréquence. Certaines femmes n’éprouvent aucun problème tandis que d’autres supportent très mal de se faire comprimer les seins entre les deux plaques de l’appareil. « Une minorité de femmes crieront, voire quitteront la salle, incapables de supporter qu’on les touche », souligne Karen Papas, coordonnatrice clinique en mammographie et radiographie générale à l’hôpital général North York de Toronto qui a fait passer des milliers de mammographies au cours des vingt dernières années. Pour minimiser le problème, elle conseille de planifier le rendez-vous de sorte qu’il tombe une semaine ou dix jours après vos règles, période où les seins sont généralement moins sensibles. Soulignant que la caféine accroît la sensibilité des seins, elle conseille également d’éviter le café durant les quelques jours qui précèdent l’examen. Vous pouvez aussi prendre de l’ibuprofène ou de l’acétaminophène une heure ou deux avant l’examen, ces médicaments atténuant la sensibilité.

4 / 10

3. Évitez tout parfum le jour de l’examen

Karen Papas rappelle qu’il importe de ne pas appliquer de désodorisant, parfum ou spray corporel sur les aisselles ou autour des seins, les particules métalliques que renferment ces produits pouvant apparaître sur la radiographie et conduire à des résultats erronés ou peu concluants.

5 / 10

4. Ne portez pas de robe

Portez plutôt un haut et une jupe ou un pantalon. Ainsi, vous n’aurez qu’à enlever le haut pour l’examen. Même si vous êtes seule avec le technicien dans la pièce, vous vous sentirez moins exposée aux regards.

6 / 10

5. Optez pour le programme de dépistage organisé

Pour assurer le meilleur dépistage possible, la Fondation canadienne du cancer du sein encourage les femmes à passer par le programme de dépistage de leur province ou de leur territoire ou à s’adresser à une clinique accréditée par l’Association canadienne des radiologistes. « Un des grands avantages d’un programme de dépistage organisé, c’est que les femmes peuvent prendre rendez-vous elles-mêmes sans être adressées par un médecin », de dire le docteur Derek Muradali, radiologiste en chef pour le programme de dépistage de l’Ontario. De plus, le personnel de ces programmes vous enverra automatiquement les résultats et vous préviendra quand vous devrez passer votre prochain examen.

7 / 10

6. N’escomptez pas des résultats rapides

L’examen est rapide: les radiographies ne demandent que quelques secondes par sein. C’est l’attente qui peut être pénible car, selon Derek Muradali, il faut compter habituellement deux semaines avant d’avoir les résultats,

8 / 10

7. Assurez-vous qu’on a bien acheminés les résultats de vos examens antérieurs

Si vous passez l’examen à un nouvel hôpital ou une nouvelle clinique, assurez-vous auprès du radiologiste qu’il dispose des résultats de vos mammographies les plus récentes, de sorte qu’il puisse les comparer à vos nouvelles images. Les programmes provinciaux de dépistage du cancer du sein acheminent automatiquement les résultats des examens antérieurs, mais si vous ne faites pas affaire avec eux, vous devrez peut-être demander au service précédent de les faire suivre. Dans certains cas, explique Papas, vous devrez aller les chercher vous-même et, possiblement, payer des frais pour les obtenir.

9 / 10

8. Si vous avez des implants, faites-le savoir au personnel

Quand vous prenez rendez-vous, on devrait normalement vous demander si vous avez des implants mammaires mais, si on ne le fait pas, il importe que vous fournissiez cette information. « Chez les femmes qui en ont, on doit prendre des radiographies supplémentaires de manière à voir clairement le tissu mammaire qui est recouvert par l’implants », explique Derek Muradali.

10 / 10

9. Si on vous appelle pour un suivi, ne paniquez pas

Environ 8,5% des femmes qui passent une mammographie devront subir d’autres tests mais, dans la plupart des cas, il ne s’agit pas d’un cancer du sein. Moins de 1% des femmes qui subissent cet examen recevront un diagnostic de cancer, soit environ cinq sur mille, rappelle Derek Muradali. Par conséquent, gardez à l’esprit que les chances sont de votre côté.

Sur le même sujet:
Un week-end contre le cancer du sein
10 aliments pour combattre le cancer du sein
Comment la densité du sein affecte votre risque de cancer