Des duos dangereux

Une étude récente nous rappelle qu’il faut être prudent quand on prend plusieurs médicaments simultanément.

Des duos dangereux

Nombre de cardiaques se voient prescrire deux anticoagulants à titre préventif, plus un inhibiteur de la pompe à protons (IPP) contre les saignements gastriques que ces médicaments provoquent parfois. Or l’étude démontre que l’IPP augmente de 25 pour 100 le risque d’une seconde attaque, car il réduit l’efficacité des anticoagulants. Les interactions nocives sont plus courantes qu’on ne le pense. Méfiez-vous en particulier de ces cocktails:

Problème: infection   

Traitement: antibiotique de la famille des quinolones, comme la levofloxacine, et antiacide au calcium, au magnésium ou à l’aluminium – Tums, Maalox, Mylanta…
Risque: l’antiacide peut empêcher l’organisme d’assimiler jusqu’à 90 pour 100 de l’antibiotique.
Remède: prendre l’antibiotique deux heures avant ou six heures après l’antiacide.

Problème: hypercholestérolémie

Traitement: statine, comme la lovastatine, et antibiotique de la famille des macrolides, comme la clarithromycine, ou antifongique azolé par voie orale, comme le kétoconazole.
Risque: ces antibiotiques et antifongiques peuvent accroître la concentration sanguine du médicament anticholestérol et, partant, le risque d’atteinte musculaire ou rénale.
Remède: être attentif aux premiers symptômes (faiblesse ou douleur musculaire, par exemple).

Problème: hypertension artérielle
Traitement: inhibiteur de l’ECA, comme le lisinopril, et supplément de potassium.
Risque: le mélange peut faire grimper la concentration sanguine de potassium au point de provoquer de l’arythmie cardiaque.
Remède: si la combinaison est nécessaire, faire contrôler son taux de potassium tous les quelques mois.

Vidéos les plus populaires