Crise cardiaque : les jeunes femmes vulnérables

Jeunes ou moins jeunes, les femmes ne sont pas à l’abri des crises cardiaques. Il importe donc de demeurer vigilante et consciente de vos symptômes afin de réduire votre risque de mourir d’une crise cardiaque.

Crise cardiaque : les jeunes femmes vulnérables

Selon la croyance populaire, les femmes sont moins susceptibles que les hommes d’éprouver des douleurs thoraciques lors d’une crise cardiaque. Or, la majorité des études qui ont conduit à cette conclusion ont été menées auprès de patientes âgées.

Mais une récente étude canadienne vient changer la donne. Selon ses résultats, la plupart des jeunes femmes éprouvent des douleurs thoraciques durant une crise cardiaque. Ce sont du moins les résultats d’une étude menée de 2009 à 2012 par la docteure Nadia Khan de l’hôpital St. Paul de Vancouver et la docteure Louise Pilote du centre de santé de l’université McGill de Montréal, qui ont suivi 1015 hommes et femmes âgés de 55 ans ou moins.

Les résultats de cette étude, publiée en ligne en septembre 2013 par la revue JAMA Internal Medicine, indiquent en effet que la douleur thoracique constituait le symptôme prédominant de la crise cardiaque et ce, tant chez les hommes que chez les femmes de 55 ans et moins. L’étude indique par ailleurs que le pourcentage d’hommes n’éprouvant pas une telle douleur était de 13,7%, contre 19% pour les femmes. Cette différence demeure encore toutefois difficile à expliquer.

Dans une étude antérieure, on avait par ailleurs démontré que les symptômes de crise cardiaque et d’angine étaient plus susceptibles d’être mal diagnostiqués chez les femmes de 55 ans ou moins que chez les hommes. Ainsi, les femmes de 55 ans couraient plus de risques d’en mourir. Cela pourrait être dû au fait que les femmes ne présentent pas toutes le symptôme classique de la douleur thoracique. Il est aussi possible que les médecins suspectent moins la crise cardiaque ou l’angine chez ces femmes. « Chez les jeunes femmes, les crises qui ne s’accompagnent pas de douleur thoracique peuvent être aussi graves que celles qui présentent ce symptôme », affirme la docteure Nadia Khan.

Si vous pensez souffrir d’une crise cardiaque alors qu’on a écarté cette possibilité, demandez à passer un test de dépistage. « L’électrocardiogramme et l’analyse sanguine des enzymes cardiaques, soit généralement la troponine, sont deux tests courants », explique la docteure Nadia Khan. Votre médecin de famille ou un médecin à l’urgence peut vous faire passer ce type de tests.

Vous devriez aussi connaître votre risque éventuel de cardiopathie et vous rendre à l’urgence si vous éprouvez le moindre symptôme de crise cardiaque. En dehors de la douleur thoracique, ces symptômes comprennent, selon la docteure Nadia Khan, un sentiment inhabituel de fatigue, de l’essoufflement, des sueurs froides, une sensation de chaleur, une douleur à l’épaule ou au bras droit et une accélération du rythme cardiaque.

 

Popular Videos