Cancer: un médicament contre la malaria et ses propriétés anticancer

Qu’est-ce que l’artémisinine? L’artémisinine sauve la vie de personnes atteintes de paludisme (ou malaria). Se pourrait-il qu’elle puisse servir au traitement des patients cancéreux?

Cancer: un médicament contre la malaria et ses propriétés anticancer

Des observations rigoureuses en laboratoire permettent d’identifier des moyens de préventionpour assurer une santé maximale chez les individus. Parmi les nombreuses recherches, en cours, essayant de trouver des antidotes au cancer, l’une d’elles apermis de repérerles vertus anticancéreuses de l’artéminisme.

Utilisation de l’artémisinine aujourd’hui
Espérons que vous ne fassiez par partie des 200 millions de personnes qui ont contracté le paludisme (ou malaria) l’an dernier. Si vous l’êtes, il y a de fortes chances qu’on vous a déjà prescrit un médicament à base d’artémisinine. Il est à noter que l’artémisinine n’est pas utilisée en prévention; donc, si vous voyagez dans une région touchée par le paludisme, consultez votre médecin pour le médicament préventif le plus approprié.

Qu’est-ce que le paludisme?
Le paludisme est une maladie ancienne qui touche encore des centaines de millions de personnes dans le monde ‘ et en tue plus d’un demi-million chaque année. Il résulte d’une infection par un parasite unicellulaire appelé Plasmodium, qui est propagé par les moustiques. Le Plasmodium se retrouve dans le sang des êtres humains après une piqûre par des moustiques vecteurs.

Comment traite-t-on le paludisme?
Aujourd’hui, le traitement antipaludéen le plus largement utilisé et le plus efficace est l’artémisinine en association avec d’autres antipaludiques (ACT); utilisée correctement, l’ACT devrait contribuer à réduire le nombre de décès dus au paludisme pendant de nombreuses années à venir. L’association médicamenteuse standard contre le paludisme de nos jours a pour nom Coartem; ce médicament est préparé conjointement par les compagnies pharmaceutiques Novartis et Sanofi-Aventis, en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Comme certaines souches de paludisme ont développé une résistance à l’artémisinine, les recherches se poursuivent pour trouver d’autres traitements.

D’où provient l’artémisinine?
Malgré les efforts internationaux pour éradiquer le paludisme dans les années1950, la maladie a prévalu, principalement parce que certaines souches de Plasmodium ont développé une résistance aux médicaments antipaludéens de l’époque, comme la quinine et la chloroquine.

En 1969, en utilisant ses connaissances en médecine traditionnelle, une pharmacologue chinoise, la professeure Tu Youyou a identifié un composé antipaludéen dans l’absinthe chinoise, une armoise originaire d’Asie, qui croît maintenant dans le monde entier. Cette découverte de l’ingrédient actif, l’artémisinine, a permis de développer un médicament largement utilisé qui sauve des vies. Tu Youyou a reçu le prix Nobel pour sa découverte en 2015.

L’avenir de l’artémisinine: tuer les cellules cancéreuses?
L’artémisinine pourrait jouer d’autres rôles importants en médecine. Des chercheurs chinois ont constaté que les dérivés du composé ‘ l’artéméther et l’artésunate ‘ sont efficaces contre les douves du sang, ces vers parasites qui causent la schistosomiase (aussi appelée bilharziose), maladie commune dans les pays tropicaux en développement. Dans les années1990, les scientifiques ont découvert que l’artémisinine peut tuer les cellules cancéreuses en laboratoire, une découverte qui fait toujours l’objet de recherches.

Vidéos les plus populaires