Share on Facebook

6 chiffres clés pour votre santé

Pour la majorité d’entre nous, notre état de santé s’exprime par quelques valeurs essentielles, dont il faut suivre l’évolution au fil du temps. Ces six indicateurs suivants vous permettront de faire le point sur votre santé.

1 / 6

1. Apport calorique quotidien: Calculez vos besoins.

C’est un chiffre qui, si vous y faites attention, peut avoir une grande influence sur votre santé. Pour le connaître, utilisez notre calculateur de calories. Bon nombre d’entre nous grignotent pendant la journée sans savoir réellement ce que cela représente au bout du compte. Le plus souvent, notre consommation alimentaire excède largement nos besoins. Dans un monde parfait, nous ne mangerions que le strict nécessaire pour alimenter l’organisme en énergie. Pour rester en bonne santé, il est fondamental de savoir quelle est la quantité de nourriture nécessaire à l’organisme et si l’on est ou non au-dessus de la limite.

L’apport calorique recommandé pour les femmes est d’environ 2000 kcal par jour et de 2550 pour les hommes. Retenez que tout adulte doit connaître la quantité de nourriture qui lui est nécessaire pour avoir une santé et un poids optimaux. Le meilleur moyen d’y parvenir est d’éduquer notre regard. Il faut par exemple apprendre ce qu’est une «petite» part de gâteau en termes de calories.

2 / 6

2. Tour de taille: Un bon moyen de surveiller la quantité de graisse dans l’organisme.

Le tour de taille est l’un des moyens les plus sûrs pour savoir si votre poids a des effets nocifs sur votre santé cardiaque. Et le ratio taille/hanches est encore plus précis (il s’obtient en divisant le tour de taille par le tour de hanches). Un chiffre supérieur à 0,90 chez les hommes et 0,85 chez les femmes est signe d’obésité androïde (obésité abdominale) et peut être révélateur d’un syndrome métabolique.

Souvenez-vous que les adipocytes (cellules adipeuses) ne se contentent pas de stocker l’excès de calories que l’organisme ne peut utiliser. Lorsque les graisses de l’organisme sont stockées dans l’abdomen (à l’intérieur et autour de vos organes), ces cellules adipeuses libèrent des substances chimiques inflammatoires ainsi que des protéines de régulation de l’appétit en quantités bien plus importantes que d’habitude. Résultat: le risque d’infarctus augmente car l’inflammation accélère l’athérosclérose.

Mesurer son tour de taille, toutes les 2 semaines, est le meilleur moyen d’évaluer la graisse abdominale. Faites le tour de l’abdomen avec un ruban à mesurer, au niveau du nombril, sans trop serrer et sans rentrer le ventre. Évitez de le mesurer pendant vos menstruations et la semaine qui précède, car la rétention d’eau peut faire gonfler le ventre et fausser le résultat. Chez les femmes, les risques apparaissent au-delà de 88 cm (35 po). Chez les hommes, le risque augmente à partir de 102 cm (40 po).

3 / 6

3. LDL et HDL: Le cholestérol: à surveiller pour éviter l’infarctus.

Ici, il y a plusieurs chiffres importants à prendre en compte. Il vous faut en effet savoir non seulement quel est votre niveau total de cholestérol, mais aussi quels sont vos niveaux de LDL (le «mauvais» cholestérol) et de HDL (le «bon» cholestérol). Quand vous allez chez votre généraliste avec des résultats d’analyses, le laboratoire peut avoir dissocié ces deux formes de cholestérol et calculé le rapport entre le cholestérol total et les lipoprotéines HDL. Si c’est le cas, demandez les chiffres correspondants ainsi que le ratio et notez-les.

Le taux de cholestérol total doit être inférieur à 5,2 mmol/l et le taux de LDL inférieur à 3,5 mmol/l (ou 2 mmol/l en cas d’antécédents cardiaques. Le taux de santé de HDL doit être à 1,3 mmol/l ou au-dessus.

4 / 6

4. Tension: Un bon indicateur de la santé des artères.

La tension, c’est-à-dire la pression exercée par le flux sanguin sur les parois des artères, varie naturellement au cours de la journée. Quand elle reste durablement élevée, elle révèle une hypertension et un risque plus élevé d’athérosclérose, de maladie cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Une tension à 140/90 mm Hg, ou plus, est considérée comme élevée. Entre 120/80 et 139/89, il peut déjà y avoir des risques et il faut intervenir pour prévenir le développement de l’hypertension. Consultez notre section Forme pour bouger et notre section Mon Assiette pour consommer de nombreux fruits et légumes riches en potassium.

5 / 6

5. Triglycérides: Une autre forme de graisse à surveiller.

Les triglycérides sont produits à partir des lipides et des glucides présents dans l’alimentation, et convertis sous une forme susceptible d’être stockée par les adipocytes (cellules adipeuses). Les triglycérides sont aussi libérés par les tissus graisseux lorsque l’organisme a besoin d’énergie supplémentaire entre les repas. S’il est normal d’avoir des triglycérides dans le sang, il y a un lien avéré entre un taux élevé de triglycérides et l’existence d’affections coronariennes, surtout chez les femmes.

Un taux élevé de triglycérides associé à un niveau bas de HDL (bon cholestérol) peut renforcer le risque de résistance à l’insuline et de syndrome métabolique. Le taux de triglycérides doit normalement être inférieur à 1,7 mmol/l.

6 / 6

6. Pouls matinal: Votre cœur est-il en forme?

Le pouls est le nombre de battements du cœur par minute. En prenant votre pouls régulièrement, au repos, le matin en vous réveillant, vous allez pouvoir mesurer si votre programme d’activité physique est efficace. Au repos, le pouls est de 60 à 90 battements par minute. Les sportifs ont tendance à avoir un pouls au repos plus bas, car la contraction cardiaque est plus efficace.  Mais, si vous avez un pouls plus bas que la normale sans pour autant pratiquer une activité physique régulière, parlez-en à votre médecin. Cela peut être un symptôme de maladie cardiaque.

Comment le prendre? C’est au niveau du cou ou du poignet qu’il est le plus facile à prendre. Pour le poignet, placez l’index et le majeur à l’intérieur du poignet opposé. Appuyez fort avec le plat des doigts jusqu’à ce que vous sentiez le pouls. Pour le cou, cherchez le pouls d’un côté ou de l’autre de la pomme d’Adam. Contentez-vous d’exercer une pression de part et d’autre de la trachée. Une fois que vous avez trouvé votre pouls, comptez les battements durant 15 secondes et multipliez le chiffre par 4.

Sur le même sujet:

7 habitudes sournoises qui font engraisser
Quiz: mangez-vous sainement?
«J’ai réduit mon taux de cholestérol»