Syndrome des ovaires polykystiques

Le syndromes des ovaires polykystiques, ou SOPK, est une affection complexe qui se caractérise par une augmenation du volume des ovaires due à la présence de kystes remplis de liquide.

Syndrome des ovaires polykystiques

Ce qu’est le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Le syndrome des ovaires polykystiques, ou SOPK, est une affection complexe qui se caractérise par une augmentation du volume des ovaires due à la présence de kystes remplis de liquide. Il est associé à un déséquilibre hormonal, qu peut être décelé lors d’une analyse sanguine. Les femmes atteintes ovulent rarement et pourraient être beaucoup moins fertiles que la normale. Des troubles hormonaux en résultent également.

Personnes à risque du syndrome des ovaires polykystiques

On ne connaît pas la cause sous-jacente du syndrome des ovaires polykystiques, mais on pense que l’hérédité pourrait jouer un rôle.

Chez les femmes souffrant du SOPK, les menstruations sont irrégulières, ce qui peut les empêcher de concevoir. Ce syndrome s’accompagne de perturbations hormonales qui peuvent entraîner un gain de poids, ainsi que l’apparition de poils et d’acné sur le visage. Les principaux symptômes sont:

  • Absence ou rareté des menstruations. Elles peuvent apparaître toutes les cinq ou six semaines, une ou deux fois par année ou pas du tout;
  • Infertilité: quand il n’y a pas de menstruations ou qu’elles sont peu fréquentes, l’ovulation est rare;
  • Augmentation de la pilosité (hirsutisme) sur le visage et le corps, particulièrement sous le menton, au-dessus de la lèvre supérieure, aux aisselles, sur les jambes et l’abdomen;
  • Peau grasse et acné, habituellement sur le visage;
  • Embonpoint ou obésité;
  • Fausse couche, parfois à répétition.

 

Même sans traitement, le syndrome des ovaires polykystiques se corrige habituellement de lui-même à la ménopause.

Traitement du syndrome des ovaires polykystiques

Votre médecin pourrait pour proposer divers traitements ciblant différents symptômes:

  • Traitement stimulant l’ovulation dans le but de rétablir la fertilité;
  • Traitement corrigeant les déséquilibres hormonaux;
  • Traitement atténuant l’hirsutisme.

 

Votre médecin vous conseillera probablement de perdre du poids, ce qui pourrait soulager à la fois vos symptômes et les déséquilibres hormonaux. Il pourra également vous référer à un spécialiste qui traitera la surface de vos ovaires au laser ou à la diathermie (traitement faisant appel à la chaleur).

Complications

En excès, l’oestrogène inhibe l’ovulation et peut aussi surstimuler la paroi de l’utérus, qui devient alors anormalement épaisse. Cette situation est associée à un risque légèrement plus élevé de cancer.

Les femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques pourraient développer une résistance anormale aux effets de l’insuline sur la glycémie (taux de sucre sanguin), augmentant ainsi leur risque de souffrir plus tard du diabète non insulinodépendant et de maladie cardiovasculaire.

Vidéos les plus populaires