Syndrome de fatigue chronique

L’épuisement physique et mental sans cause précise et s’étendant sur une longue période constitue le symptôme le plus frappant du syndrome de fatigue chronique.

Syndrome de fatigue chronique

Ce qu’est le syndrome de fatigue chronique

L’épuisement physique et mental sans cause précise et s’étendant sur une longue période  constitue le symptôme le plus frappant du syndrome de fatigue chronique.  Les personnes qui en souffrent éprouvent de l’épuisement à faire des gestes aussi simples que de lire le journal ou de parler à un ami.

Les principaux symptômes qui caractérisent le syndrome de fatigue chronique sont les suivants :

  • épuisement s’étendant sur une période de six mois ou plus;
  • troubles du sommeil;
  • somnolence;
  • nausées;
  • mal de gorge;
  • douleur dans les muscles et les articulations, douleur thoracique, céphalée;
  • pertes de mémoire, lapsus.

Il n’y a pas de test permettant de diagnostiquer à coup sûr cette maladie;  c’est en excluant les autres raisons qui pourraient expliquer les symptômes de la personne que le médecin établit son diagnostic. 

Personnes à risque de syndrome de fatigue chronique

Le syndrome de fatigue chronique peut toucher des personnes en parfaite forme physique; il n’est pas rare qu’il frappe des personnes ayant une vie très occupée et beaucoup de responsabilités, ce qui indiquerait que le stress pourrait faire partie des facteurs déclencheurs. La maladie peut frapper n’importe qui, y compris les enfants.

Certains facteurs semblent augmenter le risque de souffrir du syndrome de fatigue chronique, par exemple des maladies virales telles que la mononucléose infectieuse ou l’encéphalite, des troubles tels que la dépression ou des événements récents particulièrement stressants, par exemple un deuil, mais la maladie peut survenir sans cause précise ou facteur prédisposant.

Traitement du syndrome de fatigue chronique

Comme on n’a pas identifié de cause sous-jacente claire au syndrome de fatigue chronique, on ne dispose pas de traitement médical évident, par exemple des médicaments spécifiques. Les professionnels de la santé parlent plutôt de moyens de gérer cette maladie, utilisant souvent le terme de «biopsychosocial» pour qualifier le programme de soins. On aborde le problème en concentrant sur les symptômes, en recherchant les raisons qui pourraient les causer et en aidant les patients à les maîtriser de leur mieux. Il est important de maintenir une routine quotidienne d’activités.

Par exemple, on réagit habituellement à la fatigue en cherchant à se reposer, croyant qu’on récupérera moins vite si l’on reste actif. Cependant, lorsque la fatigue s’étend sur une longue période, l’excès de repos peut alors devenir une source de problèmes. En perdant de votre tonus musculaire, par exemple, vous risquez d’être encore plus fatiguée au moment où vous serez prête à vous remettre à bouger. Par conséquent, la meilleure manière de gérer le syndrome de fatigue chronique consiste à suivre un programme d’exercices progressifs afin d’augmenter graduellement votre degré d’activité. Ce programme comprendra également des périodes de repos planifiées.

De plus, il est important d’avoir une alimentation équilibrée. Au besoin, on vous conseillera sur la manière de manger sainement. Cette approche globale, qui permet à la personne d’équilibrer ses activités, son repos et son alimentation dans le but d’augmenter graduellement son niveau d’activité physique et son endurance, est souvent qualifié de pacing par les thérapeutes.

Les résultats d’études indiquent que les bienfaits d’un programme d’exercices progressifs contribue grandement au processus de guérison du syndrome de fatigue chronique.

Vidéos les plus populaires