Stress

Le stress occasionnel ne constitue pas un danger. Au contraire, il contribue à augmenter l’énergie et à améliorer la performance. Cependant, lorsqu’on est soumis constamment à des niveaux élevés de stress, la santé physique et mentale s’en trouve affectée et le risque de souffrir de maladies graves s’accroît.

Stress

Ce qu’est le stress

Nous sommes tous confrontés au stress à l’occasion, quelle que soit notre situation, par exemple lorsqu’on doit faire face à un changement, une menace ou un défi. Le stress fait partie intrinsèque de l’existence. Cependant, la manière d’y réagir varie d’une personne à l’autre. Une situation qui sera pour vous intolérable pourrait être stimulante pour un autre. L’absence de stimulation, et l’ennui qui en résulte, peut également être source de stress, ce qui explique pourquoi certaines personnes se sentent plus stressées à la retraite que lorsqu’elles avaient un travail exigeant.

Le stress ne fait pas que nous affecter mentalement; il peut également entraîner des conséquences physiques. En fait, la réaction de l’organisme au stress illustre la manière dont la santé mentale peut être directement liée à des problèmes physiques.

Les animaux réagissent au danger en attaquant ou en fuyant. C’est ce qu’on appelle la «réaction de lutte ou de fuite». L’organisme humain réagit de la même manière au danger, à cette différence que, dans notre cas, il peut aussi être de nature émotionnelle. Il suffit, par exemple, d’une simple dispute avec un collègue de travail pour que le corps se prépare physiquement comme s’il devait mener un combat à mort contre un lion: les muscles se tendent, le coeur bat plus rapidement, la pression artérielle s’élève, la respiration s’accélère, la transpiration augmente et la bouche s’assèche. Ces réactions physiques résultent de la libération d’adrénaline et d’autres hormones dans le sang.

L’intensité de la réaction hormonale varie d’une personne à l’autre en fonction du mode de vie et de la constitution génétique, ce qui explique qu’on ne réagit pas tous de la même manière au stress. Votre personnalité influence le jugement que vous portez sur le degré de stress que suscite une situation donnée et la manière dont vous y faites face. Le contexte familial intervient aussi. Une enfance difficile peut vous y rendre plus vulnérable, alors que si vous avez grandi au sein d’une famille vous offrant beaucoup de soutien, vous pourriez être mieux protégé.

Le stress, lorsqu’il n’est pas excessif, peut vous donner l’énergie dont vous avez besoin pour atteindre vos buts dans l’existence. Sans lui, vous risque de manquer de la motivation nécessaire pour bien performer ou pour apporter les changements qui s’imposent lorsqu’une difficulté ou un obstacle se présente à vous.

Les problèmes surviennent lorsqu’on réagit constamment aux situations stressantes sans prendre, ou être capable de prendre, les moyens pour contrer leurs effets. Quand une personne est trop longtemps sous l’effet du stress, sa santé et son bien-être s’en trouvent menacés. L’élévation continuelle du taux d’adrénaline qui en résulte peut mener à l’apparition de certaines maladies. Dans certains cas, il s’agit d’affections mineures, par exemple l’insomnie, le mal de dos ou les céphalées, mais dans d’autres, elles peuvent être beaucoup plus graves, le stress ayant été identifié comme facteur de risque, notamment, de l’hypertension artérielle et des maladies cardiaques.

Certaines personnes sont assez conscientes de leur degré de stress; même si elles y succombent facilement, elles savent en reconnaître les symptômes et y faire face de manière appropriée. D’autres, par contre, n’en sont pas conscientes ou, si elles le sont, essaient de confronter à la situation en ignorant leur stress. Il n’est pas rare que les personnes stressées se tournent vers l’alcool, le tabac, les tranquillisants et d’autres drogues ou médicaments afin de faire face à leur problème. Cependant, l’usage de ces substances risque de causer, tôt ou tard, des troubles physiques, émotionnels et comportementaux, ce qui peut également affecter la santé et la paix de l’esprit, et mettre en péril les relations personnelles ou professionnelles.

Personnes à risque de stress

De nos jours, le stress est généralement causé par des inquiétudes portant sur le travail, les finances, la santé, les relations personnelles ou un entourage donnant l’impression d’être constamment sous pression. De façon générale, il résulte d’événements qui créent un sentiment d’anxiété, d’incertitude ou de perte. De plus, devant ces événements, la personne stressée a le sentiment de perdre le contrôle. Quant on a le sentiment d’être maître de son existence, on arrive à fonctionner même quand on doit faire face à des situations extrêmement exigeantes.

Symptômes du stress

Si vous êtes sous l’effet du stress, vous pourriez présenter un certain nombre de signes physiques, émotionnels ou comportementaux, dont les suivants:

Signes physiques

  • Difficulté à respirer ou palpitations
  • Crampes, douleurs ou spasmes musculaires
  • Constipation ou diarrhée
  • Céphalées, migraines ou mal de dos
  • Problèmes cutanés, tels que l’eczéma ou l’acné
  • Fatigue ou insomnie
  • Crises de panique
  • Asthme
  • Rhumes fréquents

 

Signes émotionnels

  • Irritabilité ou impatience
  • Dépression
  • Anxiété et peur
  • Tendance à pleurer pour un rien
  • Colère ou agressivité
  • Sautes d’humeur
  • Incapacité à s’exprimer ou à ressentir une émotion

 

Signes comportementaux

  • Difficultés de concentration
  • Difficulté à prendre des décisions
  • Augmentation de la consommation de nourriture, de tabac ou d’alcool
  • Crises émotionnelles
  • Incapacité à finir ce qu’on a qu’on a entrepris
  • Perte du sens de l’humour
  • Désintérêt pour les activités sociales

Traitement du stress

La clé pour bien gérer votre stress consiste à connaître votre degré de tolérance aux situations stressantes et à essayer de vivre à l’intérieur de ces limites. Vous pourrez maîtriser votre stress si vous arrivez à en reconnaître les signes et à faire ce qu’il faut pour le neutraliser. Les solutions sont nombreuses et à votre portée. Mais vous devez garder à l’esprit qu’un changement permanent n’arrive pas du jour au lendemain. Il vous faudra de la persévérance. Vous aurez peut-être également à apporter d’importants changements à votre mode de vie afin de diminuer votre degré de stress.

Les meilleurs traitements sont ceux qui vous aideront à gérer vous-même votre stress, notamment des exercices spécifiques de relaxation auxquels vous pourrez avoir recours dans l’intimité de votre foyer. En ce qui concerne les traitements médicamenteux, la thérapie par la parole ou les thérapies complémentaires, vous devrez demander l’aide de professionnels. En premier lieu, consultez votre médecin; il pourrait vous traiter lui-même ou vous référer à un conseiller psychologique ou un autre praticien.

Médicaments contre le stress

Pour soulager le stress ou l’anxiété, certains médecins prescrivent un tranquillisant, par exemple du Valium. Ce médicament, ou un autre de la même famille, ne vous aidera pas à faire face à la cause de votre stress, mais I peut vous permettre de traverser une crise. Comme les tranquillisants causent la dépendance, on ne vous le prescrira probablement que pour quelques jours et à faibles doses.

Changements dans le mode de vie

Relaxation active. Cette forme de relaxation a recours à la respiration profonde contrôlée et à la relaxation musculaire progressive, qui consiste à tendre et à relâcher alternativement les muscles.

Méditation. La plupart des techniques de relaxation comprennent une forme ou une autre de méditation, exercice qui consiste à calmer le corps et l’esprit et à se déconnecter de son environnement immédiat. Elle se pratique habituellement en position assise et les yeux fermés, et fait appel à diverses techniques destinées à distraire l’attention du flot incessant de pensées qui accaparent l’esprit. Par exemple, on visualisera un endroit paisible, on se concentrera sur un symbole, on répétera un son (mantra) ou on fixera la flamme d’une bougie. Le but est d’atteindre un état où l’être, dénué de mouvement et de sensation, prend le dessus sur tout le reste.

La méditation peut entraîner un changement dans la fréquence cardiaque et respiratoire, contribuant à atténuer le stress. Tandis que les pensées ralentissent, les tensions tombent  et sont remplacées par un sentiment de calme, de paix et de détachement.

Il existe de nombreux livres, CD et vidéos permettant d’apprendre une technique de méditation. On peut aussi s’inscrire à des ateliers animés par des enseignants. Cependant, si la méditation classique ne vous convient pas, une séance quotidienne de réflexion paisible d’une durée de 10 à 20 minutes pourrait vous aider à atténuer votre stress. Vous pouvez profiter de cette période pour écouter de la musique, penser à des choses agréables, ou pour ne rien faire du tout.

Exercice. L’exercice peut contribuer à libérer la tension et les effets du stress sur l’esprit. Il récupère à son compte l’adrénaline et les autres hormones que l’organisme produit sous l’effet du stress, et détend les muscles. Il améliore la vigueur, l’endurance et la faculté de récupération; le coeur et la circulation sanguine en tirent également des bienfaits. Pour certains, la séance quotidienne d’exercice constitue une manière idéale de se mettre en action et d’oublier ce qui les préoccupe. Pour d’autres, la course ou une séance de natation leur permet de se concentrer sur le problème et de le résoudre.

L’activité physique améliore également l’humeur. Cela est dû au fait qu’il libère dans le sang des endorphines, substances qui jouent positivement sur l’humeur et peuvent avoir pour effet d’ augmenter votre estime de vous-même, d’atténuer votre anxiété ou votre dépression et vous aider à mieux dormir. Un bon antidote contre le stress consiste à faire un exercice aérobique, comme la marche, le vélo ou la natation, trois fois par semaine à raison de 20 à 30 minutes chaque fois. Le yoga est une autre possibilité; beaucoup se tournent vers lui pour soulager leur stress. Il fait appel au corps et à l’esprit et peut être pratiqué sans risque par la plupart des gens.

En réalité, toute forme d’exercice est utile. Il n’est pas nécessaire de vous engager dans un sport de compétition; devenez simplement plus actif au quotidien. Par exemple, rendez-vous à pied au dépanneur du coin plutôt que de prendre votre voiture, empruntez les escaliers plutôt que l’ascenseur, prenez une marche à l’heure du dîner, descendez de l’autobus quelques arrêts avant votre destination habituelle et faites le reste du trajet à pied. Gardez toutefois à l’esprit qu’il est important d’augmenter graduellement votre degré d’activité; si vous cherchez à en faire trop et trop vite, vous risquez en fait d’augmenter votre degré de stress.

Parlez de vos sentiments et émotions. Quand vous êtes sous l’effet du stress, il est important que vous partagiez vos sentiments avec vos amis et les membres de votre famille. Par contre, si vous souhaitez creuser les choses pour comprendre un problème récurrent, l’échec d’une relation ou tout simplement faire le point sur votre situation, il pourrait être utile de consulter un conseiller, un psychothérapeute ou un psychologue qualifié.

Approches alternatives pour soulager le stress

Le massage contribue à détendre le corps et apporte un sentiment de bien-être émotionnel. Il peut soulager le stress, l’anxiété et les céphalées, en plus d’atténuer la tension dans le cou, le dos et les épaules. Vous pouvez obtenir un massage complet chez un massothérapeute ou pratiquer un automassage partiel à la maison: étendez-vous, fermez les yeux et massez délicatement votre visage et votre tête pendant une quinzaine de minutes. Cela vous aidera à soulager une céphalée ou simplement à vous sentir mieux à l’issue d’une journée particulièrement stressante.

Conjuguée au massage, l’aromathérapie (qui a recours aux huiles essentielles) pourra également vous aider à vous détendre de même que la réflexologie (massage du pied). A la maison, l’aromathérapie pourrait aussi vous aider: ajoutez quelques gouttes d’une essence relaxante, par exemple la lavande, à l’eau de votre bain ou faites brûler de l’encens dans une pièce. Il existe, en outre, dans le commerce diverses préparations d’herboristerie antistress; elles contiennent habituellement de la valériane et de la passiflore, deux plantes réputées pour leurs propriétés sédatives.

Enfin, la méthode Alexander pourrait vous être utile, particulièrement pour les problèmes reliés au stress, tels que l’anxiété, les troubles respiratoires et les douleurs au dos, au cou et aux articulations.

Popular Videos