Pourquoi les oméga-3 sont si importants

Il importe de manger des aliments riches en oméga-3, car l’organisme est incapable de produire ces acides gras. Toutefois, chez la plupart des gens, l’apport en oméga-3 provenant de l’alimentation est insuffisant. Voici ce que vous devez savoir sur les oméga-3 et ce que vous devez faire pour en consommer suffisamment.

Pourquoi les oméga-3 sont si importants

Qu’est-ce que les oméga-3 ?

Les oméga-3 constituent un groupe d’acides gras polyinsaturés. Il existe trois types d’oméga-3 : l’acide alpha-linolénique (AAL), l’acide eicosapentaénoïque (AEP) et l’acide docosahexaénoïque (ADH). Les oméga-3 de type AAL sont des acides gras indispensables. Il faut donc consommer des aliments qui en contiennent ou prendre des suppléments parce que l’organisme n’est pas en mesure d’en produire. Les oméga-3 de type AAL se trouvent dans les noix, les graines de lin, les produits de soya, certaines huiles végétales et les produits enrichis d’oméga-3 comme les œufs, le lait et la margarine. Puisque l’organisme peut seulement produire les oméga-3 de type AEP et ADH en petite quantité, il est important de consommer des aliments riches en oméga-3 de type AEP et ADH tels que le poisson, les fruits de mer et les huiles de poisson.

Les bienfaits pour la santé

Les oméga-3 ont plusieurs effets bénéfiques sur la santé. Selon le comité consultatif scientifique du Royaume-Uni sur l’alimentation, de nombreuses études indiquent que la consommation de poisson, en particulier de poisson gras, réduit le risque de maladie du cœur. D’après l’American Heart Association, les oméga-3 de type AEP et ADH peuvent abaisser la pression sanguine et diminuer l’accumulation de gras dans les artères.  Des études ont démontré que la consommation d’oméga-3, de poisson et d’huile de poisson peut réduire le risque d’infarctus et d’arrêt cardiaque. De plus, les oméga-3 peuvent diminuer l’inflammation et contribuer au développement du cerveau, des yeux et des nerfs chez les nouveau-nés.

Votre apport en oméga-3 est-il suffisant ?

Les diététistes du Canada et le Guide alimentaire canadien recommandent de consommer au moins deux portions de poisson chaque semaine, surtout du poisson gras comme le saumon, l’omble, la sardine et la truite. Une portion correspond à 75 grammes – environ la taille d’un jeu de cartes. Deux portions de poisson chaque semaine procurent de 300 mg à 450 mg d’oméga-3 de type AEP et ADH par jour. L’apport en oméga-3 de type AAL devrait s’élever à 1100 mg par jour chez les femmes âgées de 19 ans et plus, à 1400 mg par jour chez les femmes enceintes et à 1300 mg par jour chez les femmes qui allaitent.

Le choix d’un supplément

Si votre apport en oméga-3 provenant de l’alimentation est insuffisant, vous auriez intérêt à prendre un supplément. Assurez-vous qu’un numéro de produit naturel (NPN) figure sur l’étiquette. Cela signifie qu’il respecte les normes de Santé Canada, qu’il a été purifié et qu’il a fait l’objet d’analyses pour déceler la présence de métaux lourds, de pesticides et de contaminants comme le mercure, le plomb, le cadmium et les BPC. L’huile de krill avec oméga-3 MegaRedMD contient des oméga-3 issus de minuscules crustacés ressemblant à une crevette qui vivent dans les eaux de l’Antarctique. Une seule capsule molle renferme une combinaison optimale d’oméga-3 et d’astaxanthine, un puissant antioxydant. Choisissez des oméga-3 facilement absorbés qui favorisent la santé du cœur.

Vidéos les plus populaires