Souffrez-vous de spondylarthrite ankylosante?

Souffrez-vous d’un mal de dos persistant ? Il pourrait s’agir d’un symptôme de spondylarthrite ankylosante.

Mal au dos? Vous pourriez souffrir de Spondylarthrite ankylosante.

La spondylarthrite ankylosante (SA) est une forme d’arthrite inflammatoire de type auto-immune. Le nombre de Canadiens atteints de SA se situe entre 150 000 et 300 000. La SA peut se caractériser par des douleurs dorsales chroniques qui persistent pendant plus de trois mois. Elle survient généralement chez les personnes âgées de 15 à 30 ans.

Les os de la colonne vertébrale se soudent
Si vous souffrez de SA, votre système immunitaire se méprend et attaque les articulations de la colonne vertébrale, causant ainsi une inflammation. D’habitude, l’inflammation naît à la base de la colonne vertébrale et se propage vers le haut. L’organisme tente de se régénérer en produisant du nouveau tissu osseux, ce qui provoque un rapprochement des os de la colonne vertébrale qui finissent par fusionner. Le dos devient alors raide et douloureux. En outre, les vertèbres sont plus sujettes aux fractures en raison de leur fragilité.

Il en résulte une douleur chronique au bas du dos
Bien que les symptômes de la SA varient d’une personne à l’autre, le plus fréquent est une douleur lombaire intermittente. Elle est généralement plus intense le matin et s’atténue quand on fait de l’exercice. La SA peut aussi toucher les articulations et les tendons d’autres régions du corps comme les hanches, les épaules, le sternum et les pieds. Elle peut même entraîner une inflammation de l’œil et une maladie inflammatoire de l’intestin.

L’importance du dépistage précoce
Un diagnostic précoce et un traitement approprié peuvent permettre de préserver la souplesse de la colonne vertébrale. « En prenant le bon médicament, en faisant de l’exercice et en protégeant les articulations, on peut contribuer à prévenir une incapacité grave et irréversible », a déclaré le Dr Walter Maksymowych, professeur de médecine à l’Université de l’Alberta.

Souffrez-vous de SA ?
Répondez au questionnaire de 30 secondes pour savoir si votre mal de dos chronique pourrait être causé par la SA.

Consultez votre médecin
Si vous croyez être atteint de SA, parlez-en à votre médecin. Assurez-vous de lui mentionner tout trouble gastro-intestinal ou antécédent familial de maladie inflammatoire de l’intestin. Demandez-lui de vous adresser à un ophtalmologiste si vos yeux sont rouges et douloureux, très sensibles à la lumière vive ou si votre vision est trouble.

Vidéos les plus populaires