L’avenir du traitement du cancer se joue dès maintenant

L’immunothérapie contre le cancer agit de concert avec le système immunitaire pour aider à combattre certains cancers.

L’immunothérapie contre le cancer.Shutterstock

«Vous avez le cancer.»

Ces quatre mots simples bouleversent la vie de près d’un Canadien sur deux chaque année. Bien qu’un diagnostic de cancer puisse faire peur, la médecine moderne a fait des progrès considérables pour aider à combattre cette terrible maladie et à améliorer le sort des patients.

D’ordinaire, la plupart des gens pensent à la chimiothérapie ou à la radiothérapie pour traiter le cancer. Toutefois, depuis quelques décennies, l’immunothérapie contre le cancer figure parmi les choix de traitement pour certains types de cancer.

Contrairement à la chimiothérapie ou à la radiothérapie, qui agit directement sur la tumeur cancéreuse, l’immunothérapie contre le cancer favorise la stimulation du système immunitaire pour lutter contre la maladie. Voici ce que vous devez savoir sur ce traitement révolutionnaire.

Comment l’immunothérapie contre le cancer agit-elle?Shutterstock

Comment l’immunothérapie contre le cancer agit-elle?

Voyons d’abord comment le système immunitaire influe sur la santé en général. En tant que premier mécanisme de protection contre l’infection et la maladie, le système immunitaire est en mesure de reconnaître les cellules de l’organisme et de détruire tout ce qui semble suspect. Cependant, le système immunitaire éprouve plus de difficulté à cibler les cellules cancéreuses par lui-même. Il arrive que les cellules cancéreuses ressemblent trop à des cellules normales pour pouvoir être perçues comme anormales. Et parfois, les cellules cancéreuses résistent à la réponse immunitaire de l’organisme. C’est ici qu’entre en jeu l’immunothérapie contre le cancer.

Qu’elle soit administrée par voie orale, intraveineuse ou topique, l’immunothérapie aide le système immunitaire à reconnaître, à cibler et à supprimer les cellules cancéreuses. Ce type de traitement contribue à stimuler la réponse immunitaire de l’organisme tout en aidant le système immunitaire à identifier et à détruire les cellules cancéreuses. Lorsqu’elle est efficace, l’immunothérapie contre le cancer peut arrêter ou ralentir la croissance des tumeurs cancéreuses et prévenir leur prolifération dans d’autres parties du corps.

L’immunothérapie peut aussi être employée conjointement avec la radiothérapie ou la chimiothérapie. Dans ces circonstances, le traitement sert à acheminer les toxines vers les cellules cancéreuses. Comme la majorité des traitements cliniques, l’immunothérapie peut causer des effets secondaires, notamment des symptômes pseudo-grippaux, de la fatigue, des réactions cutanées et des anomalies congénitales en cas de grossesse.

Existe-t-il différents types d’immunothérapie contre le cancer?Shutterstock

Existe-t-il différents types d’immunothérapie contre le cancer?

Bien que le traitement soit déterminé au cas par cas, voici les principaux types d’immunothérapie contre le cancer.

1. Les anticorps monoclonaux et les traitements sans égard au type de tumeur

Habituellement, l‘organisme produit des anticorps pour l’aider à combattre l’infection. Avec ce type d’immunothérapie, l’organisme bénéficie d’anticorps synthétiques (appelés anticorps monoclonaux) qui peuvent s’attaquer à une partie précise d’une cellule cancéreuse.

2. Les immunothérapies non spécifiques

À l’instar des anticorps monoclonaux, les immunothérapies non spécifiques peuvent aider le système immunitaire à détruire les cellules cancéreuses.

3. Le traitement par virus oncolytique

Ce traitement agit comme un cheval de Troie. Il consiste à injecter un virus génétiquement modifié dans la tumeur pour qu’il s’infiltre dans les cellules cancéreuses, s’y multiplie et les tue de l’intérieur. À mesure que les cellules éclatent et meurent, elles libèrent des antigènes imitant ceux qui sont sécrétés par les cellules cancéreuses. Par la suite, ces antigènes stimulent le système immunitaire afin de cibler les antigènes cancéreux sans éliminer les antigènes sains.

4. Le traitement par lymphocytes T

Les lymphocytes T remplissent un rôle essentiel dans le combat contre les infections. Afin d’accroître leur capacité à détecter et à détruire les cellules cancéreuses, les lymphocytes T sont d’abord retirés du sang par un médecin. Ils sont ensuite modifiés en laboratoire pour mieux reconnaître les cellules cancéreuses avant d’être réintroduits dans l’organisme.

5. Les vaccins anticancéreux

À l’exemple des vaccins préventifs, les vaccins anticancéreux sont utilisés pour exposer le système immunitaire à un antigène particulier. Ce type d’immunothérapie peut aider le système immunitaire à reconnaître cet antigène ou toute substance s’y rapportant. Il y a deux types de vaccins anticancéreux: les vaccins préventifs et thérapeutiques.

En moyenne, les gens vivent plus longtemps et en meilleure santé que jamais auparavant. Toutefois, cela signifie également que nous serons tous touchés par le cancer d’une manière ou d’une autre. Même si le nombre de cas de cancer a augmenté par rapport aux décennies précédentes, le taux de survie s’est aussi considérablement accru. Et bien qu’un diagnostic de cancer ne doive pas être pris à la légère, le pronostic n’est plus aussi sombre. Puisque le type de traitement préconisé dépend toujours de l’état de la personne atteinte, l’immunothérapie contre le cancer constitue une option de plus pour aider les gens à vaincre la maladie.

Vidéos les plus populaires