Ce qu’il faut savoir à propos des désinfectants pour les mains

Depuis quelque temps, les désinfectants pour les mains apparaissent un peu partout dans les lieux publics. Voici ce qu’il faut savoir à leur sujet.

Ce qu'il faut savoir à propos des désinfectants pour les mains

Selon l’Agence de santé publique du Canada (ASPC), 80% des infections les plus courantes, y compris celle du virus de la grippe H1N1, sont transmises par des mains contaminées. D’où l’insistance que mettent l’Agence et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la bonne hygiène des mains comme première ligne de défense contre la propagation de la grippe porcine.

Cependant, on n’a pas toujours accès à de l’eau et du savon.
C’est ici qu’entrent en jeu les désinfectants à base d’alcool. L’ASPC estime que les produits contenant de 60 à 80% d’alcool constituent une excellente manière de se nettoyer ses mains quand il n’y a pas de lavabo à proximité. Voici ce qu’il faut savoir à leur sujet.

1. Les désinfectants pour les mains sont efficaces

À moins que vos mains ne soient souillées, la meilleure manière de les nettoyer consiste à utiliser un désinfectant, explique James Scott, microbiologiste à l’école de santé publique Dalla Lana de l’université de Toronto. «Le désinfectant nettoie nettement mieux que l’eau et le savon, affirme-t-il et, par conséquent, élimine beaucoup plus de bactéries. De plus, les mains restent propres plus longtemps.» 

Peut-être doutez-vous du pouvoir nettoyant d’un gel en bouteille. C’était le cas de James Scott. «J’ai longtemps été sceptique au sujet de ces produits, confie-t-il, mais à mesure que les preuves de leur efficacité émergeaient, mon opinion changeait et, aujourd’hui, je suis convaincu.» À titre d’exemple, l’étude de 1991 que cite l’OMS dans son guide sur l’hygiène des mains destiné au personnel des établissements de soins de santé : les chercheurs ont découvert que les désinfectants à base d’alcool prévenaient avec beaucoup plus d’efficacité que l’eau et le savon la transmission des bactéries par les mains du personnel aux cathéters des patients.

2. Les désinfectants ne provoquent pas l’apparition de superbactéries

L’idée que les désinfectants à base d’alcool rendront les bactéries résistantes au traitement est fausse, explique James Scott. «L’alcool agit en perturbant la membrane cellulaire, effet contre lequel les bactéries ne peuvent acquérir de résistance. Ce n’est physiquement pas possible.»

3. Les désinfectants sont plus doux pour la peau que l’eau et le savon

«La plupart des désinfectants comprennent des émollients, qui peuvent soulager les affections cutanées», souligne le microbiologiste. Bien que cela puisse sembler contradictoire dans la mesure où, pour être efficace, un désinfectant doit contenir beaucoup d’alcool, on a montré dans diverses études que ces formules étaient meilleures pour la peau que le savon. Ainsi, en 2004, on a comparé l’efficacité des désinfectants à base d’alcool à celle des savons antibactériens chez des infirmières qui travaillaient dans les unités de soins intensifs de néonatalogie de New York. On a découvert que leur peau était en bien meilleur état lorsqu’elles utilisaient le désinfectant plutôt que le savon antibactérien.

4. Il faut s’en servir correctement

Pour que le désinfectant soit efficace, il faut d’abord éliminer toute saleté et poussière visible avant de l’appliquer. Puis, remplissez-en la paume de votre main et frictionnez-vous vigoureusement pendant 20 à 30 secondes en veillant à le distribuer entre vos doigts, sous vos ongles et vos bijoux, sur vos poignets et sur le dos de vos mains. Laissez bien sécher.

Ne rincez pas vos mains et ne les essuyez pas; vous élimineriez ainsi l’effet désinfectant du produit.

Essayez l’un de ces cinq produits.

Popular Videos