Les enfants peuvent aussi être atteints d’arthrite

Au Canada, l’arthrite juvénile idiopathique (AJI) touche plus de trois enfants sur 1 000. Voici ce qu’il faut savoir.

Arthrite juvénile idiopathique: les enfants aussi peuvent souffrir de l'arthrite.ShutterstockOn considère généralement l’arthrite comme une affection qui touche les personnes âgées. Mais en réalité, au Canada, l’arthrite est l’une des maladies les plus courantes, qui peut causer une incapacité chronique chez les enfants et les adolescents. L’arthrite juvénile idiopathique (AJI) est la forme d’arthrite la plus souvent diagnostiquée chez les enfants. Elle provoque de la douleur, de la raideur et de l’enflure aux articulations. Au Canada, l’AJI touche plus de trois enfants sur 1 000.

QUELS SONT LES SIGNES ET LES SYMPTÔMES DE L’AJI ?
La maladie se caractérise par de la douleur, de la raideur, de la chaleur et de l’enflure aux articulations. Un enfant peut ressentir de la fatigue et avoir de la difficulté à dormir. Les activités quotidiennes – s’habiller, aller à l’école, faire du sport ou s’amuser avec des amis – peuvent devenir difficiles à accomplir. Un enfant atteint d’AJI peut également se sentir isolé et déprimé.

Cette maladie touche chaque personne de manière différente. Il est possible qu’un enfant ne présente aucun symptôme durant des mois, voire des années, jusqu’à ce qu’une poussée de la maladie se manifeste.

QUELS SONT LES EFFETS DE L’AJI SUR LA SANTÉ DE L’ENFANT ?
L’inflammation constante liée à l’AJI peut avoir des répercussions sur la croissance de l’enfant. Si une seule articulation est touchée, l’inflammation peut faire circuler plus de sang dans l’articulation et cette partie du corps pourrait grandir plus vite. Cependant, si l’AJI s’attaque à un grand nombre d’articulations, cela peut ralentir la croissance de l’enfant.

L’AJI peut aussi entraîner une limitation passive des mouvements de flexion d’une articulation (contracture articulaire), un affaiblissement des muscles de l’articulation enflammée, une fonte musculaire et l’ostéoporose (amincissement des os). Les enfants aux prises avec l’AJI risquent aussi de développer des troubles oculaires incluant l’uvéite (inflammation de l’œil), le glaucome et la cataracte.

COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON L’AJI  ?
« L’arthrite peut progresser rapidement, mais souvent les symptômes évoluent lentement. Ainsi, l’enfant ne se rend pas compte des changements que subit son corps jusqu’à ce que l’AJI en ait touché plusieurs parties, affirme la docteure Nicole Johnson, rhumatologue pédiatrique à l’Hôpital pour enfants de l’Alberta et professeure clinicienne adjointe à l’Université de Calgary. Il peut s’écouler beaucoup de temps avant l’établissement du diagnostic d’AJI, car de nombreux parents et même certains médecins ignorent qu’un enfant peut être atteint d’arthrite. L’enfant, les parents et le médecin peuvent passer à côté des symptômes ou penser que les maux dont se plaint l’enfant sont attribuables à un autre problème. Par conséquent, l’enfant ne fera pas toute de suite l’objet d’examens pour déterminer s’il souffre d’arthrite. »

Comme il faut effectuer plusieurs tests, la confirmation du diagnostic d’AJI peut prendre un certain temps. Le dépistage précoce est très important. Si votre enfant présente de la douleur, de la raideur ou de l’enflure aux articulations pendant plus d’une semaine – surtout s’il fait aussi de la fièvre – consultez votre médecin sans tarder. « Un diagnostic précoce et un traitement approprié peuvent contribuer à la prise en charge de la maladie et réduire les lésions articulaires graves », souligne la docteure Johnson.

COMMENT TRAITE-t-ON L’AJI  ?
Même si l’AJI ne se guérit pas, il existe de nombreux moyens d’apaiser la douleur et de favoriser la maîtrise de la maladie. « La plupart des enfants atteints d’AJI peuvent mener une vie active s’ils reçoivent un traitement approprié, font de l’exercice, se reposent et utilisent des techniques de protection des articulations », explique la docteure Johnson.

Des méthodes physiques telles que le traitement par la chaleur et par le froid, les massages et les exercices peuvent aider à réduire l’enflure et la douleur. Ces méthodes sont souvent utilisées conjointement avec des médicaments sûrs et efficaces qui, en plus d’atténuer la douleur et l’inflammation, peuvent diminuer ou même prévenir les lésions aux os.

OÙ TROUVER PLUS DE RESSOURCES POUR AIDER LES ENFANTS ?
Il peut être difficile d’expliquer des notions de santé complexes aux enfants et, malheureusement, il y a très peu de matériel éducatif destiné aux jeunes qui traite de médecine et de santé. Pour remédier à cette situation, la Société de l’arthrite a lancé une bande dessinée portant sur l’AJI. Les enfants ont ainsi accès à de l’information médicale qu’ils peuvent comprendre. Ce livre constitue une ressource précieuse qui permet aux enfants atteints d’arthrite d’expliquer leur maladie à leurs amis et enseignants. La bande dessinée met en scène des superhéros – les Medikidz – chacun spécialiste d’une partie du corps. Produit en collaboration avec des professionnels de la santé, des familles et des travailleurs sociaux, cet ouvrage vise à encourager les enfants à jouer un rôle actif dans la prise en charge de leur maladie.

Arthrite juvénile idiopathique: les enfants aussi peuvent souffrir de l'arthrite. arthrite.ca

Des exemplaires imprimés de la bande dessinée seront distribués gratuitement aux familles d’enfants atteints d’arthrite lors de divers événements et ateliers organisés par la Société de l’arthrite. Pour jeter un coup d’œil sur la bande dessinée en ligne (en version feuilletable) et trouver d’autres ressources utiles destinées aux parents, visitez le site Web de la Société de l’arthrite.

Vidéos les plus populaires