5 choses qui peuvent vous surprendre sur le SCI

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est une affection gastro-intestinale pénible qui survient de façon inattendue et affecte 5 millions de Canadiens. Voici cinq choses qui peuvent vous surprendre sur le SCI.

5 choses qui peuvent vous surprendre sur le SCI

Caractérisée par un excès de gaz et de ballonnements, des crampes abdominales et des épisodes alternants de diarrhée et de constipation, le SCI amène souvent ceux qui en souffrent à ne pas de présenter à l’école ou au travail. Alors que ses symptômes sont très communs, la maladie est souvent mal comprise.

C’est une maladie des jeunes
La clinique Mayo dit que le SCI est plus fréquent chez les sujets de moins de 45 ans. Le SCI touche plus de femmes : deux fois plus en moyenne que les hommes. Les scientifiques ne savent pas pourquoi les femmes y sont plus sujettes que les hommes.

Le SCI n’est pas la MII
On confond souvent le SCI avec la maladie inflammatoire de l’intestin (MII), mais ce sont deux types d’affections totalement différentes. Selon la Fondation canadienne de la Santé digestive, le SCI se produit lorsqu’il y a des problèmes dans le déplacement du bol alimentaire le long du tractus digestif. Le SCI peut être douloureux et amener les gens à manquer le travail ou l’école, mais ses symptômes peuvent également par ailleurs pendant des semaines et des mois.

La MII est une maladie auto-immune qui englobe la maladie de Crohn et la recto-colite ulcéro-hémorragique (ou colite ulcéreuse). Des ulcères et de l’enflure se produisent dans le système digestif provoquant des saignements, des douleurs, la perte de poids et la diarrhée. Contrairement au SCI, la MII est une maladie chronique qui peut également provoquer des problèmes articulaires, oculaires et cutanés.

Une gastro-entérite peut déclencher un SCI
Avez-vous fait un épisode de gastro-entérite bactérienne (populairement appelé « grippe intestinale »)? Cette maladie passagère caractérisée par des diarrhées liquides et des vomissements importants peut conduire à un SCI. Une étude de l’Université du Texas menée en 2007 a trouvé que 32 % des patients de leur échantillon chez qui on avait récemment diagnostiqué une gastro-entérite bactérienne avaient développé des symptômes de SCI dans les semaines et les mois suivants.

Le SCI ne mène pas au cancer
Bien que le SCI soit douloureux et souvent invalidant, la Fondation canadienne de la Santé digestive dit que cette affection ne mène pas au cancer de l’abdomen, du côlon ou de l’intestin.

Le rôle de la génétique
La génétique peut jouer un rôle dans votre risque de SCI. Si vous avez un proche parent (père, mère, frère ou sœur) qui en souffre, vous pourriez en faire aussi.

Si vous recevez un diagnostic de SCI, l’affection se traite avec des changements de style de vie et d’alimentation et la gestion des symptômes. Adopter des habitudes telles que l’exercice quotidien, un bon sommeil et la réduction du stress peut vous aider à vous sentir mieux. Prendre chaque jour un supplément de probiotiques tel que Soin digestif, Soulagement quotidien de Jamieson peut également diminuer les symptômes couramment associés au SCI. Soin digestif, Soulagement quotidien de Jamieson contient du Probi Digestis ‘ une souche probiotique éprouvée en clinique, plus efficace que toute autre souche pour soulager les symptômes du SCI tels que gaz et ballonnements. Ce supplément de probiotiques contient 10 milliards de cellules actives et est sans organismes génétiquement modifiés (OGM), sans gluten, lactose, colorants ou arômes artificiels, ni agents de conservation.

Popular Videos