Régime: gare à la rechute du lundi

Gare au dérapage diététique après une fin de semaine d’indulgence.

Régime: gare à la rechute du lundi

Vous comptez les calories du lundi au vendredi et vous vous accordez un répit la fin de semaine (ce qui vous aidera à stabiliser votre poids à long terme). Mais c’est dur de ne pas tricher le lundi, n’est-ce pas ?

Cette faiblesse a peut-être une cause scientifique. Le corps sécrète une hormone, la leptine, quand il est rassasié. Or, une étude réalisée à la clinique Southwestern de l’Université du Texas à Dallas a montré que l’ingestion d’acide palmitique (très abondant dans les graisses saturées) plusieurs jours de suite inhibe cette sécrétion pendant quelque temps.

« Le lundi, le réflexe de satiété ne se déclenche pas aussi vite, complète la chercheuse Deborah Clegg, puisque le cerveau ne reçoit pas le signal habituel. » Vous mangez donc plus que vous ne devriez, et le répit de la fin de semaine vous joue un mauvais tour.

La même étude a démontré que les graisses monoinsaturées, en particulier l’acide oléique (ou oméga-9), ne bloquent pas le signal de satiété. Le remède est donc tout trouvé, comme le confirme Karie Quinn, diététicienne à Grande Prairie en Alberta : « Les graisses monoinsaturées vous rassasient vite. Au lieu de rayer tous les lipides de votre menu du lundi, étalez les gâteries. Et rappelez-vous le mauvais tour que les graisses saturées jouent à votre cerveau ; ça vous aidera à y renoncer. »

Feu rouge : l’acide palmitique

On en trouve dans les graisses saturées animales, mais aussi dans les huiles de palme et de noix de coco très utilisées dans les beignets et autres sucreries industrielles.

Feu vert : acide oléique

Préférez les huiles végétales (olive, maïs, canola) riches en graisses monoinsaturées.

Autres sources intéressantes : l’avocat et les noix.

Vidéos les plus populaires