Share on Facebook

5 choses à ne pas faire à la suite d’excès alimentaires

Vous avez trop mangé? Passez l’éponge sur l’inévitable écart de régime et remettez-vous sur les rails en suivant ces 5 conseils.

1 / 6

Une approche trop stricte à la suite d’un excès risque d’avoir l’effet inverse que prévu. Par conséquent, inutile d’éprouver de la culpabilité pour avoir pris une portion supplémentaire de purée de pommes de terre ou de tarte à la citrouille. Une des plus grandes erreurs, c’est de s’en vouloir et de chercher à réparer les dommages à tout prix et sans discernement.

Voici 5 gestes que les gens rongés par la culpabilité sont portés à poser et des solutions plus adéquates pour se remettre sur les rails à la suite d’un excès.

2 / 6
1. Erreur: se peser

1. Erreur: se peser

Vous savez que votre poids peut fluctuer considérablement d’un jour à l’autre : il n’est pas rare que, à elle seule, la rétention d’eau rajoute 1 kilo au compte. Par conséquent, si vous avez fait des excès un soir, particulièrement de plats salés qui la favorisent, votre poids s’en ressentira le lendemain matin. Épargnez-vous l’angoisse inutile de la pesée et faites surtout en sorte de bien manger ce jour-là. (Si vous attendez 48 heures avant de vous peser, l’excès de poids dû à la rétention d’eau pourrait bien avoir disparu entre-temps.)

Photo: iStockphoto/Thinkstock

3 / 6
2. Erreur: sauter le déjeuner

2. Erreur: sauter le déjeuner

Si vous n’avez pas faim en conséquence de vos excès de la veille, surtout, ne sautez pas le déjeuner, à défaut de quoi vous prendrez certainement un repas plus copieux le midi ou le soir. Les résultats de nombreuses études indiquent que ceux qui prennent un bon déjeuner sont généralement plus minces et en meilleure santé que ceux qui sautent ce repas. Rien ne vous oblige à manger beaucoup : un petit fruit et du cottage, une tranche de pain grillée et un peu de beurre d’arachide, ou un petit bol de gruau avec des baies feront l’affaire.

Photo: Wavebreak Media/Thinkstock

4 / 6
3. Erreur: se démener au gym

3. Erreur: se démener au gym

Si vous avez l’habitude de vous entraîner 20 minutes sur le vélo elliptique, évitez les séances de cardiovélo à répétition, le Zumba ou la musculation abdominale extrême dans le but de brûler sans pitié les calories accumulées. En passant à un entraînement trop intensif, vous risquez de vous blesser. Ce n’est toutefois pas une raison pour fainéanter : une marche rapide favorisera votre digestion et soulagera vos ballonnements.

Photo: Jupiterimages/Comstock/Thinkstock

5 / 6
4. Erreur: lésiner sur le sommeil

4. Erreur: lésiner sur le sommeil

Les résultats d’une étude récente menée à l’université de Columbia indiquent que les gens qui ne dorment que quatre heures par nuit sont plus sujets aux fringales de malbouffe – pizza au pepperoni, gâteau, burger au fromage, etc., – que s’ils en dorment huit. Cela pourrait s’expliquer par le fait que leur cerveau recherche une source rapide de carburant afin de compenser la fatigue. Par conséquent, après avoir fait des excès, prenez quelques bonnes nuits de sommeil, histoire d’éviter de vous empiffrer à nouveau.

Photo: Creatas/Thinkstock

6 / 6
5. Erreur: se dire qu'on ne mangera plus jamais de...

5. Erreur: se dire qu’on ne mangera plus jamais de…

C’est une erreur grave de jurer de ne plus jamais consommer de glucides, de fritures ou de sucreries. On peut tenir le coup quelques jours, voire quelques semaines, mais les résultats d’études indiquent que les meilleurs régimes sont ceux qui autorisent quelques gâteries à l’occasion. Plutôt que de prendre des résolutions ou des décisions impulsives, reprenez tout simplement votre alimentation habituelle. Chose certaine, vous pouvez toujours faire le plein de fruits et de légumes frais.

10 choix santé de fast-food pour contrôler vos fringales
Photo: iStockphoto/Thinkstock