Share on Facebook

4 mythes sur votre poids idéal

Comme nous sommes tous bâtis différemment, il est vain de chercher à maintenir le poids idéal de quelqu’un d’autre. Voici quatre mythes à déboulonner et ce qu’il faut savoir pour retrouver votre amour-propre et votre motivation.

1 / 5

Passez-vous un temps précieux à essayer votre maillot de bain, votre short ou votre débardeur pour finalement vous rendre compte qu’il ne met pas votre silhouette en valeur ?

Si c’est le cas, ces conseils vous aideront sûrement. Ne nous laissons-nous pas toutes tromper par ces mythes à un moment ou un autre ?

20 faits étonnants sur la perte de poids et la santé

(Crédit Photo: Thinkstock/Stockbyte)

2 / 5

Mythe no 1: J’avais un poids idéal quand j’ai obtenu mon diplôme ou avant d’avoir des enfants.

Si vous espérez retrouver votre poids d’il y a quelques années, c’est bien. Mais si vous visez à retrouver celui que vous aviez il y a dix ans ou plus, alors, vous faites erreur. Bien des gens prennent du poids en vieillissant; comme le métabolisme ralentit avec l’âge, il n’est pas aussi facile ou rapide d’éliminer ses kilos en trop. Ne vivez pas dans le passé. Déterminez un objectif qui convient à votre mode de vie actuel.

(Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock)

3 / 5

Mythe no 2: Je trouverai mon poids idéal sur un tableau d’IMC.

Bien des facteurs jouent un rôle dans la détermination du poids, notamment le type corporel, le nombre de cellules graisseuses qu’on possède, la musculature, etc. Les chiffres d’un tableau d’indice de masse corporelle (IMC) ne sont que des approximations et ne constituent pas nécessairement le meilleur indicateur de la bonne santé. Les résultats d’études indiquent que ces chiffres pourraient sous-estimer le surpoids chez certaines femmes, dans la mesure où ils ne tiennent pas compte de leur graisse corporelle, et le surestimer chez celles dont le rapport muscle/graisse est élevé.

(Crédit Photo: Goodshoot/Thinkstock)

4 / 5

Mythe no 3 : Mon poids idéal correspond au plus faible que les régimes m’ont permis d’atteindre.

Le fait que vous suiviez à nouveau un régime signifie que vous avez repris, en tout ou en partie, le poids que vous aviez perdu lors du précédent. Si votre objectif est irréaliste, vous risquez de vous retrouver dans le cercle vicieux des régimes à répétition. Cette succession de perte et de gain peut avoir pour effet d’altérer la composition de votre corps et de faire fondre votre masse musculaire. Ce qui, en revanche, peut ralentir votre métabolisme et accroître la difficulté de votre organisme à réguler votre taux de glycémie. Par conséquent, votre poids idéal se définit comme celui que vous êtes en mesure de maintenir à long terme.

(Crédit Photo: iStockphoto/Thinkstock)

5 / 5

Mythe no 4: Plus je serai mince, meilleure sera ma santé.

C’est faux. En fait, les résultats de nombreuses études indiquent que, chez les personnes en surpoids, la perte de 5 à 10 % du poids actuel suffit à procurer des bienfaits, notamment à diminuer le risque de cardiopathie, d’AVC, de diabète et même de certains cancers.

(Crédit Photo: Creatas/Thinkstock)