Survivre à la maltraitance infantile – le récit d’Erin Cole

Erin Cole avait 6 mois lorsque le divorce de ses parents a bouleversé sa vie. Aujourd’hui, après des années d’abus et de traumatismes, elle ne se souvient pas d’une époque où la violence, la négligence et la maltraitance n’ont pas affecté sa vie. Maintenant entrepreneure, designer et auteure, elle a utilisé son passé trouble pour alimenter ses rêves. Elle n’a pas seulement survécu à son enfance, elle s’est accomplie! Voici les erreurs courantes que tout le monde fait, concernant la maltraitance et la négligence infantiles – et ce que l’on peut faire pour venir en aide à un enfant.

Les parents de Erin Cole ont divorcé alors qu’elle n’était âgée que de 6 mois. Dès lors, l’alcoolisme de sa mère a peu à peu détruit la famille. Lorsque cette dernière a épousé un homme – surnommé le capitaine Jack» par Erin Cole – les choses n’ont fait qu’empirer. Son beau-père, un grand buveur, souffrait de troubles de stress post-traumatique et se mettait souvent en colère – Erin et ses frères et sœurs devenant alors ses cibles.

Survivre à la maltraitance infantile – le récit d’Erin Cole.Avec l'aimable autorisation d’Erin Cole
Erin Cole (à gauche) avec sa sœur Jenna Cole (à droite)

Entre les coups de branches d’arbres, les nuits enfermées dehors et les périodes de famine, Cole s’est rapidement cherché une bouée de sauvetage (dès l’âge de 5 ans). Malgré les eaux tumultueuses de son enfance, l’autonomie et les paroles de sa grand-mère attentionnée ont toujours su la rendre plus forte et résiliente.

Les mémoires de Cole, The Size of Everything, racontent son parcours entre sa vie sombre et malheureuse et sa vie ensoleillée et remplie de succès. Comme designer célèbre, elle présente aujourd’hui des collections dans le monde entier!

Survivre à la maltraitance infantile: le récit d’Erin Cole.Avec l'aimable autorisation d’Erin Cole
Erin Cole (à droite) avec son amie Jenna McCarthy (à gauche)

Voici sur quoi tout le monde se trompe en ce qui a trait à la maltraitance et à la négligence envers les enfants – et ce que vous pourriez faire pour venir en aide à un enfant:

Les enfants victimes de violence pourraient ne pas l’admettre

Demander à un enfant si tout va bien à la maison est un début, mais le fait est que les personnes en situation de violence ne sont pas susceptibles de l’admettre. Les enfants maltraités sont des gardiens du secret! Souvent, les enfants qui sont négligés ne le réalisent même pas, car c’est ainsi qu’ils ont été traités depuis leur naissance. Le meilleur conseil de Erin Cole est de garder l’œil ouvert et de faire confiance à son instinct.

La violence verbale et émotionnelle n’est pas visible

La maltraitance et la négligence peuvent prendre un million de formes différentes, et beaucoup d’entre elles sont invisibles. Les agresseurs s’attaquent aux enfants parce qu’ils sont vulnérables et peuvent être manipulés.

Cole précise que des ecchymoses et des fractures sont faciles à repérer, mais qu’un ego blessé ou un esprit constamment rabaissé ne l’est pas. La menace «vous serez renvoyé pour toujours si vous en parlez à quelqu’un» ne fonctionnera pas avec un adulte, mais un enfant prendra cela à cœur, explique-t-elle.

La toxicomanie et la maladie mentale jouent souvent un rôle

À la mort du cadet des deux frères de Cole, les choses ont commencé à aller de plus en plus mal. «Ma mère a fait une dépression dont elle ne s’est jamais remise. La situation était tellement horrible que mon frère aîné est simplement parti vivre avec un ami et ma mère a été admise dans un hôpital psychiatrique», se souvient-elle. «En plus, deux alcooliques ne sont pas des soutiens financiers très fiables, donc nous avions souvent très peu d’argent pour des choses comme les vêtements et la nourriture.»

Les enfants maltraités et négligés sont souvent victimes d’intimidation à l’école

«Même si ma sœur et moi ne pouvions pas vous dire en quoi nous étions différents des autres enfants – était-ce les chaussettes trop grandes ou le pantalon trop court? Ou bien les parents qui ont oublié de venir nous chercher à l’école? – nous savions sans équivoque que nous étions différentes», partage Cole. «C’est pour cette raison que nous avons d’ailleurs été intimidés sans merci.»

Les agresseurs et les victimes sont de tous genres

L’agresseur peut être la voisine d’apparence douce ou le riche médecin d’à côté. Ils peuvent même être parents ou grands-parents. Les abusés peuvent à leur tour être timides ou extravertis, populaires ou rejetés.

Enseigner à vos enfants de craindre les étrangers ne suffit pas

Dans la grande majorité des cas, l’agresseur est quelqu’un que l’enfant connaît et en qui il a confiance. Jusqu’à 93% des victimes d’abus sexuels âgés de moins de 18 ans connaissent leur agresseur, selon l’organisation américaine Viol, Abus et Inceste (RAINN).

Les personnes qui blessent les enfants savent donc exactement comment les manipuler, généralement par la peur et avec des menaces (de punitions ou pire, de nouveaux abus). Les enfants doivent se faire répéter: «si quelqu’un vous blesse ou vous menace, parlez-en à un adulte de confiance. Vous ne serez jamais puni pour avoir dit la vérité»!

Les enfants maltraités peuvent ressentir de la culpabilité

«Quand les abus à la maison et à l’école sont devenus trop importants, je me suis enfuie pour aller vivre avec mon père et sa petite amie. Je me sentais horriblement coupable d’avoir abandonné ma mère avec mon beau-père (ma sœur aînée avait déjà fui elle aussi). «C’est à ce moment-là – j’avais 11 ans – que j’ai réalisé qu’aucun adulte n’allait me sauver.»

Une personne peut faire une différence vitale

«En grandissant, je n’avais pas beaucoup d’influence positive de la part des adultes dans ma vie, mais j’avais une grand-mère incroyable! Elle m’a toujours dit que je pouvais faire tout ce que je voulais et être tout ce que je voulais! Elle m’a toujours dit que j’avais du talent et de l’ambition, et que j’allais faire de grandes choses», se rappelle Cole. «Ses paroles étaient exactement ce dont j’avais besoin. Grâce à elle, je savais qu’une vie meilleure m’attendait dans le futur.»

Il est possible de briser le cycle des abus et de la négligence

Pour ce faire, il faut du courage, de la force, de la foi et la conviction que vous êtes digne d’accomplir de grandes choses dans votre vie. Arrêter ce cycle infernal est un choix qui est accessible à tous, quelle que soit la tragédie de la situation.

Trouvez des organismes qui fournissent assistance et protection aux enfants sur la passerelle d’informations sur la petite enfance et la jeunesse du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Popular Videos

Contenu original Reader's Digest