Conseils d’experts: comment trouver l’âme sœur?

Comment savoir si c’est le bon, le seul, l’unique? Voici les réponses de deux experts canadiens en relations humaines. Nous vous invitons également à partager vos réflexions avec nous.

Conseils d'experts: comment trouver l'âme sœur?

Je suis dans la trentaine et je sors avec un type génial, mais je ne suis pas certaine que ce soit l’homme de ma vie. Je ne veux pas me fixer tant que je n’aurai pas rencontré l’âme sœur. Suis-je trop difficile?

Réponse de Dale Curd:

L’homme de vos rêves, celui qui libérera votre potentiel, ou qui grâce à son amour profond et pénétrant vous réveillera de votre long sommeil, sort tout droit d’un conte de fée. La quête de l’âme sœur c’est en fait celle de l’enfant que l’on porte en nous et qui recherche l’amour inconditionnel et bienveillant d’un être qui le saisit intuitivement. S’il est vrai que l’amour profond est possible, la croyance qu’on ne peut l’éprouver que pour une seule et unique personne est une vaste illusion.

Les relations n’arrivent pas spontanément; on doit y travailler dur. En fait, c’est peut-être le travail le plus difficile qu’il nous soit donné d’accomplir. Entrer en relation avec une autre personne, surtout sur le plan amoureux, demande beaucoup de courage et de persévérance, car il faut faire face à toutes ses peurs et aux enjeux qui sont associés au fait d’aimer et d’être aimé. Devenir l’âme sœur de quelqu’un est un choix qui exige qu’on soit prêt à aimer profondément une autre personne et à s’ouvrir entièrement à son amour.

Par conséquent, on ne peut pas parler de se fixer. Ce mot n’a guère sa place dans un tel contexte. Et je ne voudrais certainement pas être en relation avec quelqu’un si je ne n’étais pas prêt à l’aimer profondément et entièrement ou si j’avais le sentiment de ne pas être aimé tout autant en retour. Vraiment, à quoi bon?

On assiste présentement à une véritable pandémie de désaffection amoureuse qui s’explique par le fait que les couples ne savent pas pourquoi ils sont ensemble. Bien trop de gens gaspillent leur temps et leur énergie à préserver une relation sans savoir ce qu’ils ont en commun. La relation n’est pas un antidote à la solitude et ce n’est pas une chose qu’on peut entreprendre sans y engager tout son être. Pour développer et approfondir une relation amoureuse avec quelqu’un, je dois être en mesure de répondre aux questions suivantes:

1. Comment est-ce que je contribue à la relation? Qu’est-ce que j’apporte de bon (attachement, intérêt, soutien) et de problématique (jalousie, insécurité)?

2. Suis-je prêt(e) à entreprendre une relation? En d’autres mots, suis-je prêt(e) à m’y engager de tout mon être?

3. Est-ce que j’aime, respecte et fais confiance à cette personne et, réciproquement, m’aime-t-elle, me respecte-t-elle et me fait-elle confiance?

Vous et votre partenaire avez l’entière responsabilité de créer un lien profond et amoureux. Vous devez tous les deux être prêts à relever les défis d’une relation intime et à en apprécier les joies. Ce qui fera de vous des âmes sœurs, c’est votre volonté mutuelle de vous donner complètement à l’autre.

Réponse de Cheryl Fraser:

Je me dis parfois que les femmes devraient intenter une action collective contre ceux qui produisent des films s’inspirant de contes de fée. Des générations de petites filles ont été nourries d’histoires de princesses et continuent, à l’âge adulte, de croire qu’elles rencontreront leur prince charmant. Tout garçon ou homme qui ne correspond pas entièrement à leurs rêves est repoussé dans l’étang à grenouilles.

Réveillez-vous, les filles! Il n’y a rien de tel qu’une âme sœur. Aucun homme n’est à la hauteur du rêve que bien des femmes entretiennent. Ce mythe est enraciné dans notre subconscient, influant sur l’image qu’on se fait du partenaire idéal.

Je vous conseille d’ouvrir les yeux. Il se pourrait que l’homme idéal soit juste devant vous. De toute façon, que veut dire l’expression «âme sœur»? C’est Aristote qui l’a formulée le premier à partir du concept sentimental voulant que l’âme soit divisée en deux moitiés qui passent leur existence à se chercher pour se réunir et ne plus faire qu’un. Pas très réaliste, il me semble.

Voici mon conseil à celles qui se cherchent un partenaire de vie: établissez une liste d’«achat». Les résultats d’études indiquent que les gens heureux en amour sont ceux qui partagent les mêmes valeurs et poursuivent les mêmes buts, qui cultivent la communication et qui se ressemblent en bien des points.

Faites la liste de toutes les qualités que l’homme de votre vie devrait posséder. Puis, raccourcissez-la de manière à ne garder que les 10 premières qualités. Ce sont celles qui sont les plus importantes pour vous. La générosité pourrait en être une, ou le fait qu’il désire avoir des enfants et se montrer un père aimant.

Restez réaliste. L’homme parfait n’existe pas. Il a été créé par des écrivains et joué par de fabuleux acteurs qui, dans la vraie vie, sont incapables eux-mêmes de vivre en couple.

Ensuite, sortez avec des hommes, beaucoup d’hommes, et tentez de découvrir ceux qui possèdent sept ou huit des qualités requises. Ne vous fiez pas seulement au fait que le courant passe; si vous avez le coup de foudre pour un homme, payez-vous du bon temps mais ne perdez pas de vue que cet attrait irrésistible est le produit d’un cocktail hormonal d’ocytocine, de sérotonine et de dopamine, pimenté d’une bonne dose d’espoir et de fantasmes. Un jour ou l’autre, ça finit par passer. Si ce qui reste est constitué de ces qualités que vous aviez réunies sur votre liste avant de vous laisser intoxiquer par les endorphines, alors vous avez là le fondement d’une relation extraordinaire et durable.

Ces règles s’appliquent également aux femmes mariées. Si vous êtes dans l’incertitude quant à votre mariage et décidez d’établir votre propre liste, laissez un peu de mou à votre homme. Vous pourriez tomber à nouveau amoureuse de lui’ du moins des sept ou huit qualités qu’il possède et qui se retrouvent sur votre liste. Et puis, qui sait, si vous arrivez à liquider le concept de l’âme soeur, vous pourriez sauver votre relation.

Dale Curd est conseiller et l’un des plus grands experts canadiens sur les questions relatives aux hommes; il possède un cabinet privé à Toronto et donne des conférences internationales sur la condition masculine et le point de vue spécifiquement masculin.

Titulaire d’un doctorat, Cheryl Fraser pratique la psychologie et la sexothérapie à Duncan (C.-B.). Elle donne régulièrement un atelier sur le couple.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous un conseil à offrir? Faites-le nous savoir dans les commentaires.

Popular Videos