6 moyens d’abaisser votre glycémie avec le sommeil

Une bonne nuit de sommeil peut vous aider à contrôler votre diabète et à réduire votre résistance à l’insuline.

1 / 8
Meilleur sommeil, meilleur contrôle de la glycémie

Meilleur sommeil, meilleur contrôle de la glycémie

Une bonne façon - que la plupart d'entre nous négligent - de nous sentir moins stressés le jour - est de prendre une bonne nuit de sommeil.

 

Ne serait-il pas agréable d'aller au lit et de vous réveiller avec un meilleur contrôle de la glycémie? C'est peut être ce qui arrive avec un sommeil adéquat. Une recherche récente laisse croire qu'un repos insuffisant contribue à l'insulinorésistance. Il semble aussi que ceux qui ne dorment pas assez connaissent des épisodes d'apnée du sommeil, ce qui nuit à la respiration normale; l'apnée du sommeil est liée au diabète. Enfin, il y a des preuves que le sommeil, seul, aide le corps à utiliser le glucose plus efficacement.

2 / 8
Dormez-vous assez?

Dormez-vous assez?

Une étude a démontré que les personnes qui ne dorment que 5 heures ont une sensibilité à l'insuline de 40 % inférieure aux personnes qui dorment 8 heures. Dormez-vous assez? Probablement pas: la plupart des gens dorment de 60 à 90 minutes de moins qu'ils ne le devraient.

 

Voici un problème dont la solution est simple (et agréable): passez plus de temps au lit. Mais attention, dormir suffisamment est lié autant à la qualité qu'à la quantité de sommeil et il n'est pas toujours facile de vous endormir quand vous le souhaitez, surtout sous pression. Heureusement, si vous mangez bien, faites de l'exercice et surveillez votre tension artérielle, vous faites ce qu'il faut pour vous aider à bien dormir. Si vous avez besoin d'aide, essayez ces trucs.

3 / 8
1. Ne dormez pas trop

1. Ne dormez pas trop

Dormir tard le week-end semble une bonne façon de compenser le manque de sommeil, mais pourrait s'avérer un remède plus mauvais que bien, car cela peut briser le rythme du corps, rendant ainsi plus difficile le fait de s'endormir. Si vous voulez augmenter vos heures de sommeil, allez au lit plus tôt et levez-vous à l'heure habituelle. Ensuite, gardez ce nouvel horaire afin que votre horloge interne sache quand amener la somnolence.

4 / 8
2. Réservez la chambre au sommeil

2. Réservez la chambre au sommeil

La télé n'a pas sa place dans une chambre. Et ne réglez pas vos factures au lit.

5 / 8
3. Laissez votre cerveau se reposer

3. Laissez votre cerveau se reposer

Laissez tomber la lecture bien avant le coucher et, si possible, ne commencez pas une discussion pouvant mener à un désaccord.

6 / 8
4. Couchez vos ennuis sur le papier

4. Couchez vos ennuis sur le papier

Si vous vous sentez assaillis par les soucis, le soir, prenez une demi-heure pour décrire vos inquiétudes et noter des solutions possibles. Quand vous sentez que vous avez réglé un problème, vous dormez mieux.

7 / 8
5. Sachez quand vous endormir

5. Sachez quand vous endormir

Si, après 30 minutes, vous n'avez pas trouvé le sommeil, sortez du lit ou vous augmenterez la frustration. (Dans une étude, les volontaires à qui on avait offert 25 $ pour s'endormir ont mis plus de temps à y arriver que ceux qui ne ressentaient aucune pression.) Gardez l'éclairage tamisé et ouvrez un livre ennuyeux ou regardez une émission soporifique.

8 / 8
6. Si vous vous réveillez durant la nuit, restez au lit

6. Si vous vous réveillez durant la nuit, restez au lit

Vos chances de vous rendormir seront meilleures et votre corps se reposera, même si vous ne dormez pas.

 

Sur le même sujet:
Quoi manger pour stabiliser sa glycémie
7 secrets pour améliorer votre glycémie
5 changements pour maîtriser votre glycémie