Les bonnes nouvelles à travers le monde en 2024

Parce qu’il ne faut pas oublier les belles actions et les actes de bravoure, nous rassemblons ici toutes les bonnes nouvelles qui sont publiées dans le magazine Sélection du Reader’s Digest en 2024. Comme un vent de fraîcheur, voici notre dose de positivité pour l’année à venir!

Bonnes nouvelles 2024: Affiche pour les JO de Paris en 2024.
kovop/Shutterstock

Environnement: les JO de Paris se mettent au vert

Plus de 1,9 million de tonnes de dioxyde de carbone ont été émises lors des Jeux olympiques de Tokyo en 2020 – et si les spectateurs avaient pu y assister, 129 000 tonnes supplémentaires auraient été émises en raison des voyages aériens. Dans le but de réduire cette empreinte carbone, les organisateurs des Jeux olympiques de Paris 2024 visent à préparer les jeux les plus écologiques de l’histoire.

Quelque 11 000 sièges destinés à différents lieux seront fabriqués à partir de déchets de plastique issus des bacs de recyclage et de campagnes de financement menées dans les écoles de Paris, selon Euro News. Les jeux utiliseront également des biocarburants au lieu du pétrole pour éclairer les stades, le mobilier des événements sera recyclé et donné, et des options de repas végétariens seront proposées.

Bonnes nouvelles 2024: Francisco Núñez plante un arbre sur un site de restauration dans le bassin versant Yaque del Norte, en République dominicaine.
Avec l’aimable autorisation de Nature Conservancy
Francisco Núñez plante un arbre sur un site de restauration dans le bassin versant Yaque del Norte, en République dominicaine.

Restaurer les bassins versants

Parmi les bonnes nouvelles en 2024, Francisco Núñez, basé à Saint-Domingue, s’est donné pour mission de restaurer ces bassins versants.

Après des décennies de déforestation, les bassins versants de la République dominicaine sont presque à sec. Ces zones se déversent dans les rivières et les lacs qui fournissent de l’eau à plus de 60% du pays. Avec le manque d’infrastructures de stockage de l’eau et la faible quantité de pluie, cela a entraîné une sècheresse.

Francisco Núñez dirige des activités de reforestation grâce à Nature Conservancy, un organisme international à but non lucratif, en tant que directeur de leur Programme des Caraïbes centrales. Les arbres favorisent la rétention de l’eau dans le sol, qui est ensuite filtrée dans les bassins versants.

Le groupe embauche des fermiers et des éleveurs de bétail locaux pour planter des arbres. À la moitié de l’année 2023, Francisco Núñez estime que plus de 3000 hectares de forêt avaient été replantés. (L’objectif est de planter 10 000 hectares au cours des 10 à 15 prochaines années.) Ce projet forme également les agriculteurs aux pratiques durables qui limitent la déforestation.

À la suite d’une sècheresse particulièrement sévère en avril 2023, le gouvernement de la République dominicaine a signé un accord avec la Banque mondiale pour freiner la déforestation. Francisco Núñez espère voir d’autres accords similaires être signés dans le monde entier. «Il est temps de restaurer et de rendre à la nature ce que nous lui avons pris.»

Un appareil photo.
Tetra Images/Getty Images

Justice sociale: clichés d’enfants réfugiés

Originaire d’une petite ville située à la frontière entre la Syrie et la Turquie, le photographe Serbest Salih a déclaré à Buzzfeed News avoir fui en Turquie après une attaque de l’État islamique. Une fois là-bas, il a su qu’il voulait aider ceux qui, comme lui, ont été contraints de quitter leur foyer.

En collaboration avec l’école Sirkhane Social Circus, Serbest Salih a créé Sirkhane Darkroom, afin de donner aux enfants (réfugiés ou non) partout en Turquie une chance de s’exprimer grâce à la photographie.

En dépit des circonstances, Serbest affirme que les enfants choisissent souvent de photographier des moments de joie dans leur vie, comme des jeux avec leurs amis. Plus récemment, l’organisme à but non lucratif a réuni plus de 30 000 dollars pour acheter de nouveaux appareils photo et autres pièces d’équipement photographique.

Des distributeurs au Japon.
Torjrtrx/Shutterstock

Innovation: des distributeurs automatiques utiles

Les autorités gouvernementales japonaises espèrent faciliter les efforts pour garder la population en sécurité lors de catastrophes naturelles. Comment? Grâce à l’installation de distributeurs automatiques qui proposeront de la nourriture gratuite et des boissons en cas de sévère ouragan ou de séisme. Deux machines de ce type ont déjà été installées près de centres d’accueil et d’évacuation à Ako, une ville de la côte ouest japonaise, qui pourrait subir un puissant tremblement de terre dans le futur, selon les estimations des sismologues.

Manufacturées par l’entreprise Earth Corporation, située à Tokyo, ces machines – qui sont complètement opérationnelles – contiennent chacune environ 300 boissons et 150 produits et suppléments alimentaires. Leur contenu deviendra automatiquement gratuit en cas d’annonce de pluie abondante, d’ordre d’évacuation, ou de puissant séisme. Le Japon étant situé dans la région possédant la plus forte activité sismique au monde, l’objectif est d’installer un plus grand nombre de ces distributeurs dans tout le pays.

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest. Et suivez-nous sur Facebook et Instagram!

Contenu original Selection du Reader’s Digest

Newsletter Unit