Share on Facebook

7 pièges à éviter lorsque vous économisez

Économiser Oui! En payer le prix des semaines, des mois ou des années plus tard? Non. Prenez garde à ces erreurs fréquentes

1 / 7

1. Se faire duper par les offres «Achetez-en un et économisez sur le deuxième»

Si la publicité est authentique, il est difficile d’y résister. Même là, il faut voir si le deuxième article est gratuit ou à moitié prix. Demandez-vous si vous devriez acheter une telle quantité de ce produit, même à ce prix. Si vous achetez de la confiture et qu’on vous offre le deuxième pot gratuitement, c’est probablement le temps d’en faire la provision. Mais si vous cherchez une nouvelle paire de chaussures et que la deuxième paire vous revient à moitié prix, prenez le temps d’y penser. Vous aviez prévu de dépenser 60$, maintenant vous en dépenseriez environ 100$. Avez-vous vraiment besoin de deux paires? Allez-vous les porter? La deuxième vous plaît-elle vraiment?

2 / 7

2. . Toujours choisir le plus bas prix Acheter bon marché, c’est payer deux fois.

Si vous achetez un tournevis à 1$ au Dollarama ou vous procurez des chaussures pour quelques dollars au marché aux puces, il y a de fortes chances que vous devrez en acheter d’autres très bientôt. Fabriqués à bon compte, les objets de piètre qualité peuvent vous faire épargner quelques dollars sur le coup, mais vous devrez rapidement les remplacer. Et si vous les remplacez par de la pacotille, vous répéterez l’erreur. L’exception, c’est le produit générique à l’épicerie qui vous offre la même qualité que le produit de marque.

3 / 7

3. Accumuler un fonds d’urgence sans contribuer à un fonds de retraite

De nos jours, il est essentiel de disposer d’un fonds d’urgence. Les experts financiers suggèrent une somme représentant entre six mois et un an de dépenses. Or ils ajoutent que vous devez aussi penser à l’avenir. Si vous entassez de l’argent dans un fonds d’urgence ou un compte d’épargne sans contribuer à un fonds de retraite ou à un autre régime à long terme, vous négligez de vous préparer à l’inévitable: la vieillesse. Et en tenant compte des intérêts composés, chaque jour où vous ne contribuez pas, vous perdez de l’argent. Si votre employeur contribue au régime, c’est de l’argent supplémentaire que vous gaspillez.

4 / 7

4. Utiliser les cartes de crédit des commerces pour bénéficier des rabais en n’effectuant que les paiements minimums.

Ce rabais de 30 pour cent est une bonne affaire si vous payez complétement le solde. Malheureusement, plusieurs trouvent plus facile de ne payer qu’une petite somme. En peu de temps, vous en venez à ne payer que le minimum chaque mois tout en continuant d’utiliser la carte et vous devenez tout à coup le titulaire d’une carte de crédit aux frais d’intérêts énormes.

5 / 7

5. Ne pas mettre d’argent dans le parcomètre parce que «Ça ne sera pas long».

Vous pouvez bien être un acheteur rapide ou un garçon de courses, mais la chance ne peut pas toujours vous sourire. Vous risquez une contravention entre 10$ et 65$, selon votre lieu de résidence. Alors, réflechissez, dépensez 25 cents.

6 / 7

6. Acheter de la nourriture en grande quantité et en jeter la moitié.

Lorsque vous apercevez un régime de bananes à moitié prix, vous sautez sur l’occasion. Par la suite, vous les regardez noircir parce que vous en avez acheté trop. Acheter en grande quantité peut être un bon choix pour beaucoup de produits, mais ce n’est plus une aubaine si vous les jetez.

Découvrez 13 mesures anti-gaspillage pour la cuisine.

7 / 7

7. Éviter les visites régulières chez le dentiste.

 C’est ce que je faisais lorsque j’étais étudiante, avec un budget serré. Or, après avoir négligé les examens et les nettoyages quelques années, j’ai eu besoin de nombreux plombages coûteux. Maintenant, j’ai une assurance dentaire qui paie deux examens annuels. Même si ce n’est pas votre cas, prenez rendez-vous avec le dentiste. Mieux vaut le rencontrer maintenant.