Dehors, les prédateurs à fourrure!

Ils sont adorables. On aurait le goût de les câliner. Mais ils viennent faire bombance dans vos plants de laitue. Or, les chasser n’est pas une mince affaire. Voici quelques conseils qui peuvent vous y aider.

Dehors, les prédateurs à fourrure!

La dernière chose dont vous ayez besoin, c’est de bêtes à fourrure qui viennent ravager le jardin auquel vous avez consacré tant d’efforts. Voici quelques tactiques qui pourraient faire comprendre à vos parasites à quatre pattes qu’ils ne sont pas les bienvenus.

Pas de marmotte dans le jardin

Une marmotte s’est installée chez vous ; or, la société de lutte contre les animaux nuisibles vous demande quelques centaines de dollars pour agir. Ce qu’elle ne vous dira pas, bien sûr, c’est qu’il est facile d’empuantir ses quartiers – sans qu’il vous en coûte un centime. Chaque jour, quand vous changez la litière de votre chat, qui ne sent pas la rose, jetez-la dans le terrier de dame Marmotte. Après quelques coups de cet encensoir nauséabond, votre locataire indésirable prendra le large. Quand elle sera partie, remplissez de cailloutis toutes les entrées menant à son terrier pour éviter qu’un autre animal ne vienne s’y loger.

Bambi, dehors !

Il est adorable, bien sûr, mais s’il s’amène dans votre jardin avec toute sa famille, il peut y causer d’incroyables dommages. Quoi faire ? Refusez d’acquérir des gadgets haute technologie comme des lumières stroboscopiques et des lampes à décharge, des répulsifs chers ou des clôtures hautes et disgracieuses. Armez-vous plutôt d’œufs. Les cerfs détestent le goût et l’odeur des œufs crus. Voilà pourquoi on trouve dans plusieurs répulsifs commerciaux les éléments solides et malodorants des œufs comme ingrédient principal.

Recette du répulsif à cerfs :

  1. Cassez une demi-douzaine d’œufs dans 2 litres (8 tasses) d’eau.
  2. Mélangez parfaitement au fouet.
  3. Vaporisez le mélange sur les feuilles des plantes que vous voulez protéger.
  4. Le répulsif restera efficace jusqu’à ce qu’il pleuve. Remettez-en après la pluie.

D’autres odeurs que les cerfs n’aiment pas:

  • Accrochez dans le jardin des sacs en gaze pleins de chaussettes qui puent, de savon désodorisant ou de cheveux.
  • Choisissez des plantes qui déplaisent aux cerfs. Certaines plantes aromatiques leur sont particulièrement pénibles. Plantez de l’armoise, de la lavande et de la sauge russe en guise de défense.
  • Les cerfs détestent également les bégonias, les cosmos, les jonquilles, la digitale pourprée, les iris, les soucis, les oeillets, le muflier et les zinnias, ainsi que certains arbustes et certains arbres comme le buis, le houx, le genévrier, le lilas, le pin et l’épinette.

Faites obstacle aux lièvres

Il se vend des vaporisateurs et des poudres pour chasser les lièvres de votre jardin, mais plusieurs peuvent être dangereux dans un jardin potager. Une clôture à l’épreuve des lièvres est encore la meilleure protection. Utilisez du fil de fer et veillez à ce que la clôture soit enfoncée de 15 à 30 cm (6 à 12 po) dans le sol ; autrement, les lièvres creuseront un tunnel dessous. Au-dessus du sol, la clôture doit avoir au moins 76 cm (30 po) de hauteur.

Essayez ces autres moyens :
 

  • Ôtez les fourrés où les lièvres peuvent se cacher. Enlevez les graines qui tombent des mangeoires des oiseaux.
  • Montez ici et là des serpents ou des hiboux en matière synthétique sur des poteaux ; coupez des tronçons de tuyau d’arrosage en guise de serpents et placez-les entre les plantes.
  • Rappelez-vous : les lièvres ne sont pas sots. Ils finiront par se rendre compte que vos moyens de dissuasion sont étrangement passifs ; vous devrez donc changer d’épouvantail de temps à autre.
  • Accrochez des sacs de gaze remplis de poils de chien ou éparpillez le poil sur le sol entre les plantes pour effrayer les lièvres. Les savons qui sentent fort servent aussi à les écarter.
  • Vous pouvez acheter de l’urine de coyote ou de renard et en arroser vos plantes : les lièvres penseront qu’il y en a dans le quartier.

Popular Videos