Share on Facebook

3 façons de manger santé et économiser

Désirez-vous manger des repas sains et délicieux sans dépenser beaucoup d’argent? Katie Dunsworth, un vrai cordon bleu, partage ses secrets avec vous.

1 / 4
Des repas de gourmet à peu de frais

Des repas de gourmet à peu de frais

 

Cette année, après être passée d’un condo de 65 mètres carrés (700 pieds carrés) à un logement de rêve de 232 mètres carrés (2 500 pieds carrés), j’ai fini par comprendre l’importance d’avoir de l’espace. Le problème? Chaque centime épargné grâce à mes bonnes idées m’a servi à acheter cette maison, mais m’a laissé peu d’argent pour les distractions ou pour mon amour des petits plats. Naturellement prudente, j’ai senti que pour amortir mon hypothèque, je devais couper dans les dépenses superflues. Mais mon côté Julia Child a plutôt choisi de faire comme elle et d’apprivoiser la cuisine française!

 

J’avais attendu des années avant de m’offrir une telle résidence et j’imaginais les petits festins que je pourrais créer autour d’un poulet de Cornouailles. Mais le coût sans cesse croissant de certains ingrédients fins, comme le fromage artisanal ou l’huile de cuisine parfumée aux truffes, n’entrait tout simplement pas dans mon budget. Aussi, après m’être cassé la tête à imaginer un dîner sensationnel pour pendre la crémaillère, j’ai décidé d’arrêter de me prendre en pitié et de faire plutôt ce dans quoi je réussissais le mieux: trouver comment bien vivre en dépensant peu.

 

Animée par les bonnes idées du réseau Pinterest et de quelques sites culinaires absolument fantastiques, je me suis mise à confectionner mes propres petits plats pour une fraction de leur prix officiel.

 

2 / 4
Pâtes alimentaires maison

Pâtes alimentaires maison

 

Rien ne remplace la saveur des pâtes fraîches. Mais dans une épicerie italienne ou une boutique de petits plats fins, leur prix peut atteindre les 12 $. Or, la plupart des pâtes alimentaires fraîches sont préparées avec trois ingrédients essentiels et bon marché: de la farine, des œufs et de l’eau. Certes, il existe des fabricants de pâtes fraîches qui en demandent une fortune, mais en réalité, vous pouvez fabriquer des farfalle merveilleuses (farfalla veut dire papillon en italien) sans avoir recours au moindre gadget.

 

Je commençai donc à fabriquer des pasta fraîches dans le cadre d’une activité peu coûteuse que je pouvais partager avec ma fille. Et non seulement les enfants peuvent-ils participer à la fabrication des pâtes alimentaires, mais vous ne pouvez vous imaginer la réaction de vos invités quand ils dégustent les fruits de vos efforts. Au départ, il ne vous faut que quelques ingrédients, un rouleau à pâtisserie et un couteau.

 

Pour obtenir deux portions pour un repas, mélangez deux tasses de farine et ½ c. à thé de sel dans un bol; ménagez un puits au centre. Dans ce puits, brisez trois œufs; fouettez-les avec une fourchette et faites-y entrer la farine peu à peu. Pétrissez et ajoutez au besoin de l’eau ou de la farine de façon à obtenir une pâte de texture souple, mais néanmoins ferme. Façonnez-la en boule, aplatissez-la un peu, couvrez-la et laissez-la au moins une heure en attente. Coupez-la alors en trois parties égales et déposez-les sur une planche bien farinée. Abaissez chaque pièce de façon qu’elle ait environ ⅛ de pouce d’épaisseur. Tournez la pâte de côté et continuez de l’abaisser pour qu’elle soit encore plus mince. Répétez l’opération – vos bras vous renseigneront ! – jusqu’à ce que la pâte soit très mince. Découpez-la en rectangles de 5 cm sur 2,5 cm (2 pouces sur 1 pouce). Du bout des doigts, pincez délicatement le milieu de chaque rectangle pour lui donner la forme d’un nœud-papillon. Faites-les cuire rapidement dans l’eau bouillante et garnissez-les de votre sauce préférée -faite à la maison évidemment!

 

3 / 4
Huile d'olive aromatisée

Huile d’olive aromatisée

Une bouteille d’huile d’olive aromatisée aux fines herbes coûte 19 $ dans le magasin d’aliments fins que je fréquente. Bien que ce soit un ingrédient sensationnel dans une vinaigrette ou pour y tremper du pain frais, son prix la rend difficile à digérer alors qu’il est si facile d’en préparer économiquement à la maison.

 

En tout premier lieu, achetez une bonne huile vierge extra. Lavez vos fines herbes, comme du basilic et du thym, et asséchez-les bien. Écrasez-les délicatement du bout des doigts de façon à faire ressortir leurs huiles. Déposez-les dans un bocal fermant hermétiquement (comme un bocal mason ou un bocal SLOM d’Ikea). Remplissez-le d’huile d’olive, fermez et laissez macérer dans un endroit obscur et frais pendant une ou deux semaines pour que les saveurs se mélangent bien. Goûtez-y de temps à autre pour voir comment le mélange évolue. Ensuite, filtrez l’huile, jetez les herbes et versez l’huile dans un flacon propre. Cet été, j’ai tenté l’expérience avec de l’ail, du romarin et de l’échalote et j’ai utilisé l’huile pour y tremper du pain et pour faire griller du saumon.

4 / 4
Brunch fine cuisine

Brunch fine cuisine

 

Quand on veut parler de cuisine française, rien ne vaut la simplicité, la polyvalence et l’élégance des crêpes. Dans les bistrots français, on les garnit de chocolat, de crème fouettée et de fraises, ou de fromages goûteux, relevés de légumes frais ou de viandes: les options sont innombrables. Et un peu comme les pâtes alimentaires, les crêpes requièrent peu d’ingrédients et sont très faciles à préparer. Enfin, elles ont le grand avantage de plaire à tout le monde. Après avoir perfectionné ma technique en prenant mon mari et ma fille comme cobayes, je sers maintenant ce plat à mes amis lors du brunch du dimanche que chaque semaine nous nous offrons à tour de rôle les uns aux autres.

 

Bref, j’ai appris qu’il est possible de déguster des plats fins sans dépenser une fortune, dès lors qu’on accepte d’y mettre un peu de soi-même.

 

Sur le même sujet:

5 moyens de passer au bio sans se ruiner

Dégraissez votre facture d’épicerie

Les aliments enrichis en valent-ils le prix?