Share on Facebook

5 aliments qui vont disparaître bientôt

Nous tenons pour acquis certains aliments que nous mangeons au quotidien. La fin du monde n’arrivera peut-être pas en 2012, mais ce qui compose votre assiette changera bientôt. Voici 5 aliments que vous devriez manger maintenant avant qu’ils ne disparaissent’

1 / 5

1. Chocolat

À mon plus grand désarroi, la production de cacao connaîtra une baisse d’ici 20 ans. Selon les scientifiques du International Centre for Tropical Agriculture (CIAT), le réchauffement climatique conduira à une baisse importante de la production de cacao au Ghana et en Côte d’Ivoire, tous deux situé en Afrique de l’Ouest. «Ce ne serait pas inquiétant si plus de la moitié du chocolat dans le monde ne provenait pas des plantations de cacao de cette région», explique le Dr Peter Laderach du Decision and Policy Analysis Program DAPA au CIAT. Les chercheurs estiment que la quantité de cacao diminuera dès 2030, alors que les températures moyennes de cette région augmenteront d’un degré Celsius. Ils révèlent également qu’en 2050, la température connaîtra une hausse de plus de 2,3 degrés annuellement. L’Afrique de l’Ouest deviendra donc trop chaude pour la production de chocolat. Je cours me faire des provisions chocolatées.

2 / 5

2. Beurre d’arachide

Mauvaise nouvelle pour les amateurs de beurre d’arachide: les Etats-Unis, pays producteurs d’arachides, a connu cette année une des pires récoltes depuis des années, selon le National Peanut Board des États-Unis. La hausse des coûts en énergie, les grandes chaleurs et la sécheresse ont touché les régions du Sud des Etats-Unis qui cultivent les arachides. La production d’arachides des États-Unis aura connu une baisse de 13% cette année, selon le ministère de l’Agriculture. Conséquence: une hausse de leur prix et moins de toasts au beurre d’arachides pour moi.

 

Toutefois, nous pouvons nous consoler. Selon le Financial Times, la récolte chinoise a été bonne (7% au-dessus de la moyenne annuelle). Mais les prix sont déjà plus élevés. Nous apprécierons peut-être plus ses qualités nutritionnelles et son pouvoir minceur étonnant.

3 / 5

3. Banane

Une infection fongique menace de balayer les bananes, délicieux fruits jaunes, que nous tenons pour acquis. La variété de banane la plus cultivée est la Cavendish, variété qui a remplacé la précédente, Gros Michel, décimée par la maladie de Panama. Cette maladie est une infection fongique qui infeste les bananiers.

 

Mais horreur: la Cavendish serait menacée par la même maladie qui a eu raison des bananiers en Asie et en Australie. Elle ne s’est pas encore répandue en Amérique du Sud, là d’où viennent la plupart de nos bananes, mais certains biologistes affirment que la propension est inévitable d’ici 2015.

 

Pouvez-vous imaginer votre vie sans bananes? Pas moi…

4 / 5

4. Miel

Les abeilles, indispensables à la pollinisation et considérées comme les meilleurs pollinisateurs, seraient une fois de plus en danger. Un parasite pousse les abeilles  à quitter leur ruche, les désoriente et provoque leur mort. Mais ce parasite n’est pas la seule raison de leur disparition massive. Selon L’Express.fr, la combinaison des pathologies (virus, maladies et parasites), des pesticides et de l’appauvrissement de leurs ressources alimentaires cause leur perte avant qu’elles n’aient le temps de s’adapter.

 

Triste scénario pour notre assiette: 30% de ce que nous consommons est lié à la pollinisation. Plus de confiture, de jus d’orange, de café, mais surtout, plus de miel (le miel est produit par les abeilles à partir de nectar ou de miellat qu’elles entreposent dans la ruche).

5 / 5

5. Thon rouge

Le thon rouge du sud (Thunnus maccoyii) est l’espèce de thon rouge la plus en danger critique d’extinction. Mais pourquoi? Selon Kent Carpenter, directeur de l’unité biodiversité marine de l’UICN, les thons rouges sont «susceptibles de s’effondrer en raison de la pression de la surpêche continue, et c’est déjà le cas pour le thon rouge du sud avec peu d’espoir de rétablissement». Les populations de thons rouges ont tellement été réduites qu’il faudrait fermer la pêche jusqu’à ce que les stocks soient reconstitués à des niveaux sains. Mais bon, peu probable que cela arrive. Il faudra donc faire notre deuil du thon rouge.

 

D’autres poissons sont aussi en voie d’extinction. Consultez la liste complète sur le site officiel de Greenpeace.

 

Quel aliment vous manquera le plus? Tweetez-le en utilisant le hashtag #JeVaisMourirSans.

 

Sur le même sujet:
8 desserts santé pour combler votre envie de chocolat
Comment cuisiner le thon avec Ian Perreault
La vérité sur le nectar d’agave