Share on Facebook

Les effets d’une mauvaise posture et comment y remédier

Une bonne posture est essentielle pour une bonne santé physique.
Connaissez-vous les effets possibles d’une mauvaise posture?
Savez-vous comment remédier à une posture inadéquate?
Nous vous partageons ici des réponses à ces questions. 

1 / 5

La posturologie, ou la science de la posture

Une mauvaise posture suffit, à long terme, à abîmer le dos et le système musculo-squelettique. Mais d’où vient- elle ? Pourquoi s’est-elle installée ?
Pour le savoir, vous pouvez consulter un posturologue. Après avoir tenté d’identifier un éventuel problème structurel, il vous observera : de face, de profil, de dessous, de dessus. Il regardera la tonicité des muscles qui animent vos yeux, testera votre oreille interne (siège de l’équilibre) ainsi que votre mandibule. S’il a pu identifier ainsi l’origine de vos soucis, il vous proposera de revoir votre posture. Au besoin, il vous orientera vers un spécialiste apte à corriger une fonction déficiente – podiatre, ophtalmologiste, ostéopathe, ORL, rhumatologue… 

En général, une mauvaise posture aboutit à une distorsion d’une ou des trois principales courbures de l’épine dorsale : la cambrure à la base du cou (lordose), la courbure en bosse au niveau des épaules (cyphose) et la cambrure du bas du dos (lordose). 

Ces courbures aident le dos à amortir la pesanteur et le poids du corps. Toute distorsion ou décalage latéral de la colonne (scoliose) engendre forcément des contraintes mécaniques sur le dos. Une mauvaise posture pour aussi occasionner des problèmes de santé au niveau physique. Afin de vous éviter ce type de malaise, nous vous partageons des informations sur comment adopter une meilleure posture pour vivre plus sainement. 

2 / 5

Risques d’une mauvaise posture

À long terme, une mauvaise posture provoque une dégénérescence des articulations vertébrales et une élongation ou un raccourcissement des ligaments et des muscles du dos. Il peut en résulter des troubles musculo-squelettiques allant de la raideur aux douleurs dorsales. 

Si vous combinez une mauvaise posture à un manque d’exercice (vous passez de longues heures couché devant la télévision ou courbé devant un ordinateur, par exemple), vous affaiblissez vos muscles dorsaux et êtes susceptible de connaître aussi…

Des maux de tête
Une mauvaise posture peut engendrer des tensions dans les muscles de la nuque et du cuir chevelu, causes de maux de tête. 

Une moins bonne santé générale 
Non seulement une posture affaissée affecte muscles et articulations, mais elle comprime les organes internes, ce qui réduit leur efficacité : par exemple, lorsque la cage thoracique est comprimée, vous respirez superficiellement tandis que la pression sur les intestins nuit à la digestion et peut entraîner la constipation. 

3 / 5

Comment se tenir plus droit

Pour vous tenir plus droit en quelques simples mouvements…

– Redressez la tête.
– Rentrez le menton.
– Décontractez les épaules. 
– Essayez de conserver les courbures naturelles du dos.
– Gonflez la cage thoracique.
– Rentrez l’estomac.
– Rentrez les fesses.
– Fléchissez les genoux.
– Respirez régulièrement. 

Ne pas…
* N’inclinez pas la tête trop en arrière ou en avant.
* Ne cambrez pas les reins et ne voûtez pas le dos. 
* Ne vous crispez pas. 

4 / 5
ISTOCK

Marcher et courir adéquatement

Bien marcher et bien courir
La façon dont vous marchez et dont vous courez est importante pour l’équilibre et la stabilité dans le mouvement : une bonne démarche produit le maximum de puissance pour le minimum d’efforts. La clé est de se tenir droit mais détendu afin d’éviter une déperdition d’énergie et de garder facilement l’équilibre. En outre, si vous vous inclinez trop en avant ou en arrière, cela exerce une tension inutile sur les hanches, les genoux et le rachis. 

5 / 5

Quelle est la forme de votre pied?

Quand vous faites un pas en avant, vous devez poser naturellement le bord externe de la plante au sol plutôt que le plat du talon, le pied tournant ensuite vers l’intérieur, de sorte que le bord interne de la plante supporte davantage le poids du corps. Ce mouvement, appelé pronation, aide à garder l’équilibre et à absorber l’impact avec le sol. Sans une pronation correcte, le pied et la cheville ont du mal à stabiliser le corps. Plus de la moitié de la population présente une hyperpronation ou une sous-pronation (dite supination).

L’hyperpronation
Les personnes dont le pied est très plat ou très (trop) flexible ont le pied trop tourné vers l’intérieur, ce qui accroît les contraintes exercées sur celui-ci et sur le mollet. Dans ce cas, une semelle orthopédique soutenant la voûte plantaire peut s’avérer bénéfique.

La supination
Bien moins commune que l’hyper-pronation, elle concerne les personnes au pied très arqué et peut s’avérer encore plus dommageable pour les articulations. Dans ce cas, adoptez des chaussures à semelle intermédiaire molle et à forme incurvée pour favoriser la pronation. 

LE SAVIEZ-VOUS ? 
* Comme vos gestes et vos mimiques, votre posture exprime vos sentiments. Une bonne posture allonge et assouplit le corps tout en améliorant la confiance en soi. Les tensions musculaires, au contraire, engendrent de l’anxiété. 
* Une bonne posture facilite également la respiration. L’essentiel est de se tenir droit sans pour autant tirer les épaules en arrière ni tendre en permanence ses muscles. Les personnes qui se tiennent droites ont d’ailleurs l’air plus vives. Cela tient peut-être au fait que leur cerveau est mieux oxygéné parce qu’elles respirent plus efficacement. 


Si vous avez apprécié cet article, les liens suivants pourraient vous intéresser :

Les bonnes posture pour éviter le mal de dos
4 mauvaises postures et comment les corriger 
La posture du corps est-elle un état d’esprit?