Share on Facebook

4 conséquences d’un entraînement trop intense

Le surentraînement diminue la réponse immunitaire, mais pire encore, peut vous rendre malade. Découvrez pourquoi vous devriez ralentir.

1 / 4

Exposition accrue aux germes

Quand vous voyagez pour aller à une compétition ou quand vous participez à un cyclothon, vous rencontrez des gens susceptibles d’avoir des virus auxquels votre organisme n’est pas habitué. Si l’un de ces virus vous infecte, vous courez le risque de tomber malade.

2 / 4

Carences alimentaires

Les gens pour lesquels l’exercice est une sorte de religion sont portés à essayer des régimes qui n’ont pas fait leurs preuves et qui peuvent provoquer des carences dommageables, comme en acides gras essentiels ou en vitamine E. Or, on sait que de telles carences sont susceptibles de nuire à la fonction immunitaire.

3 / 4

Dommages musculaires

Des déchirures musculaires répétées peuvent déclencher des réactions immunes aiguës dans les régions blessées et dans tout l’organisme. Dans l’immédiat, cette réaction immune sert à réparer les tissus lésés. Mais lorsqu’une telle réaction se répète, elle peut atténuer la résistance à l’infection en mobilisant les défenses de l’organisme en un seul point plutôt qu’en les gardant en état d’alerte.

4 / 4

Les aléas de l’environnement

La course, le cyclisme et même la marche sur de longues distances quand il fait très chaud ou très froid mettent le système immunitaire à rude épreuve. Si votre itinéraire traverse une ville et si vous devez parcourir tant de kilomètres en tant de jours, vous augmentez votre stress – vous respirez de l’air pollué et de plus, si vous avez du retard, vous entamez vos heures de sommeil.

 

Sur le même sujet:
6 trucs pour prévenir les blessures
6 choses qui sabotent vos objectifs fitness
Blessures sportives: traiter par la chaleur ou la glace?