Share on Facebook

Les dangers de 4 méthodes amaigrissantes

Les méthodes miraculeuses pour perdre du poids semblent attrayantes, mais elles sont souvent malsaines. Voici les dangers qui vous guettent si vous cédez à leurs promesses.

1 / 4

Vous pourriez souffrir de convulsions et d’évanouissement.

Les Canadiens ont de plus en plus recours à l‘irrigation du côlon pour perdre du poids. Bien que Lisa Keith, spécialisée en hydrothérapie du côlon, reconnaisse que l’irrigation du côlon ne fait pas perdre de poids de façon permanente, elle note que plusieurs de ses clientes espèrent se libérer des gaz et des ballonnements et se sentir plus «légères».

Selon le docteur David Armstrong, gastroentérologue et professeur agrégé à la faculté de médecine de l’Université McMaster, le procédé peut être extrêmement pénible. On risque d’y perdre des électrolytes et par suite de souffrir de convulsions et d’évanouissement; les personnes ayant des antécédents de maladie cardiaque ou de maladie des reins et celles qui prennent des médicaments contre l’hypertension courent même le risque d’en mourir.

2 / 4

Vous pourriez augmenter votre taux de mauvais cholestérol.

Les diètes riches en gras saturé (jusqu’à 26 % des calories dans la diète Atkins contre les 10 % ou moins que recommandent les experts) ne sont pas bonnes pour la santé, car elles font monter le taux de mauvais cholestérol (LDL). Il est vrai que dans sa version la plus récente, la diète Atkins met l’accent sur la volaille maigre et les fruits de mer, mais il reste que de nombreuses personnes l’entreprennent dans le but de manger du beurre et du bacon à volonté.

3 / 4

Vous pourriez subir des complications.

La chirurgie bariatrique est généralement efficace pour perdre du poids. Mais selon les résultats d’une vaste étude menée à l’université de New York, le taux de complication se chiffrait à 9% pour la gastroplastie et de 24% pour le court-circuit gastrique. Les effets observés étaient tantôt mineurs, par exemple fièvre, déshydratation, nausée et vomissements, tantôt plus graves, notamment des infections, saignements et accidents nécessitant une intervention ultérieure.

4 / 4

Vous pourriez augmenter votre risque de syndrome métabolique.

Si vous prenez des édulcorants artificiels dans le but de perdre du poids, vous n’y arriverez pas. Lors d’une étude dont les résultats ont été publiés dans le numéro d’août 2008 de la revue Obesity, on a observé que les patients de poids normal qui buvaient plus de 21 boissons gazeuses de régime édulcorées à l’aspartame par semaine couraient deux fois plus de risque de faire de l’embonpoint que ceux qui ne prenaient pas d’édulcorants. Sharon Fowler, une des auteures de l’étude et professeure adjointe en épidémiologie clinique au Health Science Center de l’université du Texas à San Antonio, ajoute: «On a observé au cours de deux études de grande envergure que l’ingestion quotidienne de sodas de régime était associée à une augmentation du risque de syndrome métabolique [groupe de symptômes liés à la cardiopathie et au diabète].»

 

Sur le même sujet:
5 dangers du régime sans glucides
5 régimes inefficaces
4 mythes et réalités sur la perte de poids