11 vérités qu’un croque-mort ne dit jamais

Pour éviter de vous faire rouler dans la farine par un entrepreneur de pompes funèbres, voici 11 vérités qu’un croque-mort aimerait vous dire.

Des funéraillesSyda Productions/Shutterstock

1. Planifiez vos funérailles, mais ne payez rien d’avance. Si l’entreprise fait faillite, vous aurez tout perdu. Déposez l’argent dans un compte et donnez ordre à la banque de payer à votre mort.

2. Petit budget ou grande conscience écologique? Louez votre cercueil. Le corps y est placé à l’intérieur d’un carton épais qu’on retire juste avant la crémation ou l’enterrement.

3. Un salon funéraire sans chambre réfrigérée, c’est comme un restaurant sans chambre froide, mais beaucoup d’entreprises de pompes funèbres s’en passent pour avoir plus de chances de vous vendre un service coûteux: l’embaumement. Un corps non embaumé peut être exposé sans problème quelques jours après le décès s’il est gardé au froid entre-temps.

4. Les cercueils hermétiques à garniture de caoutchouc n’empêchent pas la décomposition, mais l’humidité et les gaz qui s’accumulent à l’intérieur les font parfois exploser.

5. Méfiez-vous si on vous murmure d’un ton compassé: «Vu votre position sociale…»; «Votre mère mérite ce qu’il y a de mieux». Ou encore: «Votre mère avait un goût très sûr. Quand elle s’est occupée des funérailles de votre tante, c’est ce qu’elle avait choisi.»

6. S’il n’y a pas de cercueil bon marché dans la salle d’exposition, réclamez-en un quand même. Certains salons les cachent au sous-sol ou dans la chaufferie.

7. Exigez qu’on vous remette les cendres dans une boîte de métal ou de plastique qui ne soit pas estampillée «récipient temporaire». Des crématoriums emploient ce stratagème pour pousser à l’achat d’une urne plus chère.

8. Comparez les prix. Ils peuvent varier considérablement d’un salon à l’autre.

9. Nous enlevons les stimulateurs cardiaques parce que leurs piles abîment nos fours.

10. Avant d’accepter un forfait qui doit vous épargner de l’argent, demandez la liste des prestations et leurs prix. Ces forfaits comportent souvent des services dont vous n’avez pas besoin ou envie.

11. À proprement parler, je suis un entrepreneur de pompes funèbres, mais j’aime mieux le titre de directeur de funérailles. Pas vous?

Vidéos les plus populaires