Share on Facebook

3 mythes sur le végétarisme

Quatre experts donnent leur opinion sur les croyances qu’on entretient à propos du végétarisme.

1 / 3

1. Le régime crudi-végétarien peut guérir le cancer

Cela reste à voir. Il n’y a pas de remède miracle pour guérir le cancer mais, selon Brenda Davis, co-auteure de Becoming Raw et diététiste de Kelowna (C.-B.), «30 à 35% des cancers sont attribuables à l’alimentation. Or, les aliments d’origine végétale renferment des substances qui bloquent l’évolution du cancer et limitent les lésions cellulaires». La consommation de légumes, particulièrement à l’état cru, est associée à un risque plus faible de souffrir de cette maladie.

Vous aimerez aussi:

Végétariens: Les 50 meilleures sources de protéines

 

2 / 3

2.Sans viande, pas de muscles

Mythe. Les produits d’origine végétale étant moins caloriques que la viande, il faut en consommer plus pour en tirer la même énergie. Cela dit, comme ils exigent moins de l’appareil digestif, l’énergie qu’on a conservée peut être consacrée à la régénération musculaire. Selon Brendan Brazier, triathlète et auteur de Whole Foods to Thrive, cela signifie que l’alimentation végétarienne permet un entraînement plus poussé.

3 / 3

3.Manger moins de viande pourrait sauver la planète

Cela reste à voir. Il est vrai que l’empreinte carbone résultant de la production de viande et de produits laitiers est plus importante que celle de la culture, souligne Mike Berners-Lee dans How Bad Are Bananas? Cependant, selon Joel Salatin, producteur biologique et auteur de Folks, This Ain’t Normal, le problème vient des méthodes de culture industrielles. Les animaux d’élevage sont essentiels à l’agriculture. Le fumier qu’ils laissent dans les champs qui seront ultérieurement cultivés préserve la santé et la fertilité du sol.