Share on Facebook

Les 9 villes les plus sportives

Qu’on soit partisan acharné ou simple spectateur de passage, rien ne ressemble à l’excitation que suscite un match et à l’atmosphère qui règne dans un stade rempli à craquer. Visitez l’une de ces villes d’Amérique du Nord les plus réputées pour leurs événements sportifs!

1 / 10

Selon une étude menée par Statistique Canada en 2008, plus de deux millions de Canadiens assistent à un événement sportif durant leurs vacances, ce qui fait du sport l’un des segments de l’industrie du tourisme en plus forte croissance. Les passionnés de sport sont prêts à parcourir des milliers de kilomètres pour le simple plaisir d’assister à un match. Voici donc 9 destinations nord-américaines pour tout amateur qui se respecte.

 

2 / 10

1. Boston

Boston est la ville qui possède la collection de trophées la plus impressionnante et la seule à détenir ce que le magazine Sports Illustrated a qualifié de «grand schelem des sports nord-américains», soit les championnats des quatre ligues majeures (NHL, NBA, NFL et MLB) : en sept ans, les Bruins, les Celtics, les Patriots et les Red Sox y ont écrit l’histoire. Aucune autre ville n’a triomphé avec autant de panache sur l’arène sportive. Ce qui en fait une destination idéale pour les inconditionnels du sport, qui s’y rendent d’ailleurs en masse pour visiter Fenway Park, le plus vieux stade de baseball de l’Amérique du Nord. Construit en 1912 pour accueillir les Red Sox, c’est, avec le Wrigley Field de Chicago et le Dodger Stadium de Los Angeles, l’un des trois seuls stades de baseball de style ancien encore en activité aujourd’hui. Si le stade a établi des records, ses supporters aussi. Depuis 2003, toutes les parties jouées à domicile par les Red Sox affichent complet, un record dans la ligue majeure de baseball. Enfin, comme si ce n’était pas suffisant, Fenway Park fêtera son centième anniversaire en 2012.

 

3 / 10

2. New York

Il y a plus d’équipes sportives à New York que dans toute autre métropole de l’Amérique du Nord, ce qui en fait une destination préférée des amateurs de sport. Il y en a pour tous les goûts. New York possède neuf franchises et plus d’une équipe dans chacune des quatre principales ligues : baseball (les Yankees et les Mets), basketball (les Knicks et les Nets du New Jersey), football (les Giants et les Jets) et hockey (les Rangers, les Islanders et les Devils du New Jersey). La ville accueille également les Red Bulls de la ligue majeure de soccer, de même que deux événements annuels célèbres dans le monde entier : le marathon de New York et l’US Open de tennis. Avec un tel choix, les amateurs ont de quoi se contenter tout au long de l’année. Ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances en la matière peuvent aussi visiter le National Sports Museum (26 East Broadway) dans le bas Manhattan. Situé à proximité de nombreuses attractions touristiques, dont la Statue de la Liberté, Battery Park et Wall Street, c’est le complément idéal à une excursion dans la ville.

 

4 / 10

3.Montréal

Montréal est hockey! Il suffit de mettre les pieds dans la métropole un soir de match pour comprendre toute la fierté que les Québécois ont pour leur équipe fétiche, les Canadiens de Montréal. Dans les bars sportifs de la métropole, les gilets du Bleu-Blanc-Rouge sont légion et les cris d’encouragement comme le populaire « Go, Habs, Go» se font entendre. À défaut de pouvoir assister à une joute au Centre Bell, imprégnez-vous de l’ambiance au resto-bar sportif La Cage aux Sports. Fondé en 1909, le Canadien est le plus vieux Club de hockey au monde à encore enfiler ses patins. Avec les 24 Coupes Stanley qu’il a à son arc, le CH est de loin l’équipe la plus titrée de la LNH.

La métropole compte également une équipe professionnelle qui évoluera dès 2012 en Major League Soccer. Surnommé le onze montréalais, l’Impact dispute ses matchs au Stade Saputo. Même si les partisans de cette formation sont moins nombreux que ceux du Canadien, l’engouement pour le soccer augmente d’année en année. Plus de 43 000 joueurs pratiquent le soccer à un niveau compétitif. Le maire de Montréal Gérald Tremblay a également manifesté sa volonté d’accueillir la Coupe du monde de soccer féminin de la FIFA en 2015.

Les passionnés de football sont également bien servis à Montréal avec les Alouettes qui font partie de Ligue canadienne de football. En 2009 et en 2010, ils ont remporté la Coupe Grey. Vous pouvez les voir en action au Stade Percival-Molson lorsque la saison de football est ouverte.

 

5 / 10

4. Dallas

Dallas est sans nul doute la ville des premières sportives. C’est la première à avoir accueilli le Super Bowl, le championnat du monde de la MLB et les finales de la NBA au cours de la même année. Réputée dans le monde entier, l’équipe des Cowboys de Dallas est considérée comme la meilleure équipe de la NFL, alors que celle des Mavericks de Dallas détient présentement le championnat de basketball au sein de la NBA. En outre, la ville accueille les Dallas Stars de la NHL, les Texas Rangers de la MLB et les FC Dallas de la MLS, ainsi que leurs nombreux supporters. Cependant, c’est le football qui y règne en maître suprême. En 2009, les Cowboys ont emménagé dans un nouveau stade qui peut accueillir 111 000 spectateurs, ce qui en fait le plus grand stade couvert de la planète. De plus, il possède le plus grand écran de télévision à haute définition au monde ; surplombant le terrain, il présente aux spectateurs des images incomparables des touchés, échappés et blocages de la partie. Si vous préférez l’action au spectacle, vous pouvez toujours vous rendre au Top Golf, un terrain intérieur ingénieux qui offre la possibilité aux amateurs de jouer une partie ou de pratiquer leur roulé. Les voyageurs apprécieront en outre le fait qu’on y fournisse les bâtons et tout l’équipement requis.

 

6 / 10

5. Chicago

La Windy City comme on surnomme Chicago, est un véritable paradis pour les inconditionnels du sport. C’est l’une des quatre villes américaines à offrir des franchises professionnelles dans les cinq ligues majeures, soit la NFL, la NHL, la MLS, la NBA et la MLB ; elle héberge en outre non pas une mais deux lignes majeures de baseball (les Cubs et les White Sox). Les supporters de Chicago connaissent bien leurs équipes et se montrent loyaux à leur endroit, qu’elles gagnent ou qu’elles perdent. Allez faire un tour au United Centre, qui accueille les célèbres Bulls de Chicago et abrite la statue emblématique de 3,5 m de Michael Jordan. Les amateurs de football peuvent visiter les coulisses du Soldier Field tandis que les fans de baseball auront un aperçu de l’histoire du sport au Wrigley Field, le deuxième stade le plus ancien de la ligue majeure de baseball du pays et l’hôte des Cubs de Chicago depuis 1916. Vous y verrez son mur extérieur couvert de lierre, sa marquise rouge et son tableau d’affichage manuel. De dimensions plus faibles que bien des stades de baseball plus modernes, il n’en reste pas moins l’un des préférés des fans. Étant donné sa riche tradition sportive, Chicago a été désignée à trois reprises, y compris en 2010, meilleure ville d’Amérique du Nord par le magazine Sports Illustrated. 

7 / 10

6. Philadelphie

Célèbre grâce à sa Liberty Bell, Philadelphie possède néanmoins un riche passé sportif. Son équipe de la MLB bien-aimée, les Phillies de Philadelphie, y est active depuis 1883. N’ayant jamais changé de nom ni de ville d’accueil, c’est l’équipe d’un seul nom et d’une seule ville la plus ancienne des États-Unis. Elle se distingue en cela de la plupart des équipes franchisées, qui n’hésitent pas à changer d’identité ou d’allégeance. Le club fait les manchettes sportives des journaux de Philadelphie à côté des Flyers de la NHL, des Eagles de la NFL, de l’Union de la MLS et des 76ers de la NBA. Les gens de la place supportent leurs équipes avec ferveur et pour une bonne raison : plusieurs grands noms y ont joué, dont Wilt Chamberlain (basketball), Pete Rose (baseball), Reggies White (football) et Bobby Clarke (hockey). La «ville de l’amour fraternel» comme le veut son surnom, célèbre ses champions bien réels mais également ses héros fictifs. Rocky, le film de Sylvester Stallone qui a remporté trois Oscar, y a été tourné. Les amateurs peuvent imiter le boxeur de seconde zone en grimpant triomphalement les marches du Philadelphia Museum of Art (2600, Benjamin Franklin Parkway/26th Street). Et pour immortaliser votre voyage, ne manquez pas de vous faire photographier aux côtés de la statue de Rocky au pied des 72 marches de l’escalier du musée.

 

8 / 10

7. Toronto

Seule ville du Canada à héberger des équipes professionnelles de football, basketball, hockey et soccer, Toronto est, pour les amateurs, la capitale canadienne du sport. Présentant des événements tout au long de l’année, elle ne semble jamais s’arrêter de jouer. Quand l’équipe de baseball des Blue Jays ferme boutique, les Maple Leaf se lancent sur la glace. Les saisons des Raptors, des Argonauts et de la FC de Toronto se chevauchent, offrant aux inconditionnels une multitude de possibilités. Il faut souligner la loyauté exemplaire dont font preuve les supporters des Maple Leaf : malgré le fait que l’équipe n’ait pas remporté la coupe Stanley depuis plus de 40 ans, le Centre Air Canada affiche complet pour toutes les parties qui se jouent à domicile. Si vous ne pouvez obtenir une place, vous pourrez toujours partager l’excitation avec d’autres amateurs au Real Sports Bar & Grill. Équipé de 199 téléviseurs HD, il possède également un écran HD géant de 12 mètres. On ne s’étonnera donc pas qu’il ait été désigné le bar pour sportifs numéro 1 d’Amérique du Nord par la chaîne américaine ESPN. Situé près du Centre Air Canada et du Centre Rogers, c’est, en dehors du stade, le meilleur endroit pour assister aux parties.

 

9 / 10

8. Washington D.C.

En plus d’être la ville de résidence du politicien le plus puissant au monde, Washington D.C. est également le domicile de quelques grands poids lourds du monde des sports. Le D. C. United, considéré comme le plus grand club de la Major League Soccer, y réside, de même que les Capitals de Washington de la NHL. Les Redskins, le second club de la NFL en importance selon le magazine Forbes, contribuent à la fierté sportive de Washington de même que les Wizards de la NBA et les Nationals de la ligue majeure de baseball. Tout comme les politiciens, qui marquent le rythme de la ville, les amateurs de sport sont dévoués et suivent l’action de près. Ils manifestent leur passion avec force, apportant dynamisme et excitation au paysage sportif. Les touristes qui se rendent à Washington peuvent participer aux célèbres fêtes d’avant-partie que les supporters des Redskins et des D.C. United organisent dans les stationnements de leur stade respectif. En compagnie d’autres amateurs, vous pourrez y déguster burgers et côtes sur le grill tout en vous imprégnant de l’atmosphère électrique qui y règne.

 

10 / 10

9. Los Angeles

Les températures douces, les équipes gagnantes et les superstars athlétiques font de Los Angeles une destination incontournable. Fidèle à sa brillante réputation, la ville a hébergé de nombreuses personnalités du monde du sport, dont Wayne Gretzky, Magic Johnson et David Beckham. Leurs équipes, les Los Angeles Kings de la NHL, les Lakers de la NBA et la Galaxy de la MLS, partagent les feux de la rampe avec les Clippers (NBA), les Dodgers (MLB), les Angels (MLB) et les Chivas USA (MLS). Chose étonnante, Los Angeles n’héberge plus d’équipe de la ligue nationale de football (NFL) depuis 1995, année où les Raiders ont repris le chemin d’Oakland. Heureusement, les amateurs ont la possibilité d’assister à de nombreuses parties de football jouées par les équipes d’universités célèbres telles l’USC et l’UCLA. En effet, aux États-Unis, les équipes intercollégiales et interuniversitaires sont souvent aussi populaires que les professionnelles. Assistez à une partie et vous y apercevrez les futures superstars de la NFL.