Share on Facebook

Les 8 parcs les plus étranges du monde

Si Disneyland ne répond plus à vos attentes, pourquoi ne pas visiter un parc thématique portant sur Charles Dickens ou un site paradisiaque où vous pourrez consommer tout le chocolat que vous désirez? Écartez-vous des chemins battus et visitez certains des parcs thématiques les plus étranges au monde.

1 / 8

1. Dollywood, Tennessee

Les attractions de ce parc portent des noms qui témoignent de l’imprévisibilité du climat dans cette région du Tennessee. Une chute de près de 40 mètres en charrette à minerai attend les clients qui s’aventurent sur les montagnes russes Tennessee Tornado. Le parc aquatique comprend aussi de nombreuses attractions. Par exemple, la Daredevil Falls, qui comporte un virage et une descente permettant d’échapper aux dents d’une scie mécanique tournant à vive allure, et se conclue par une plongée rafraîchissante dans des eaux encombrées de billes de bois flottantes.

Dollywood a été nommé ainsi en l’honneur de la célèbre chanteuse de country Dolly Pardon, après qu’elle en soit devenue propriétaire. Elle y a même installé à demeure un aumônier qui célèbre l’office du dimanche matin dans la chapelle du parc.

2 / 8

2. Dig This, Las Vegas

Las Vegas n’a certainement pas été conçu pour les enfants mais Dig This, tout près, attirera invariablement votre enfant intérieur qui se précipitera pour prendre place dans la file d’attente. Création du rénovateur néo-zélandais Ed Mumm, ce parc d’attractions consiste en un énorme bac à sable s’étendant sur cinq acres et où des machineries lourdes monumentales attendent les clients désireux de les piloter.

Bien que l’âge et la taille réglementaires pour conduire ces grosses machines de terrassement ne soient respectivement que de 14 ans et de 1,25 mètre, il est peu probable qu’un adolescent puisse débourser les 400$ exigés pour participer à cette activité, d’une durée d’environ trois heures.

L’entrée comprend une formation d’une heure complétée par des conseils de sécurité, de même qu’un «certificat d’accomplissement», preuve indubitable qu’on a réussi à manœuvrer un des monstres jaunes du parc et qui permettra d’épater la galerie.

(Photo : avec l’aimable autorisation de Dig This)

3 / 8

3. Dickens World, Angleterre

Qui aurait cru qu’une visite de l’Angleterre de l’ère industrielle ne constituerait pas une expérience détestable mais répondrait plutôt aux attentes les plus folles?

C’est ce qu’on découvre quand on entre dans la cour de Dickens World, où l’on se trouve immergé dans l’époque morne des années 1800; rue en pavés arrondis, lampadaires à gaz et multiples personnages costumés tirés des plus grandes œuvres de Charles Dickens sont au rendez-vous. 

Vous pourrez visiter les couloirs sombres et humides de la prison Marshalsea, négocier un prix pour faire prendre votre photographie chez les prêteurs sur gage Peerybingle’s Pawnbrokers ou faire un tour de bateau dans les sinistres égouts de Londres en compagnie du célèbre criminel Magwitch. 

Pour vous faire une idée du décor et de l’humeur sombres du parc, visionnez l’enregistrement vidéo de la chanson Cops and Robbers des Hosiers, qui a été tourné à Dickens World. 

(Photo : avec l’aimable autorisation de Dickens World)

4 / 8

4. 1984 Išgyvenimo Drama (bunker soviétique), Lituanie

Pour 75 euros (105$), vous pouvez visiter le 1984 Išgyvenimo Drama, un musée dont l’architecture évoque celle d’un bunker de l’ère soviétique, situé à Vilnius, en Lituanie. La visite dure trois heures et comprend le spectacle Drama of Survival (drame de la survie) mettant en vedette six comédiens et un «chien-loup», de même qu’une tournée du monde communiste souterrain en compagnie d’un guide costumé fort amical (quoique militant). 

Certaines des attractions rappellent le régime politique soviétique, par exemple une véritable pièce où le KGB menait ses interrogatoires, une cellule d’une prison soviétique, une station de premiers soins (avec une véritable foreuse dentaire) et les locaux destinés au couchage d’un citoyen soviétique, de même que les latrines attenantes.

À la fin de la visite, vous souhaiterez certainement prendre le remontant et le repas slave qui sont compris dans l’entrée. Une fête dans la cantine ou sur le sol de la forêt dans une aire entourée de tanks vous attend. C’est une bonne manière de célébrer la fin d’un régime oppressif, da?

(Photo : avec l’aimable autorisation de Bunkeris® et de sovietbunker.com)

5 / 8

5. Holiday World, Indiana

Une ville qui porte le nom de Santa Claus est certainement l’endroit idéal pour installer un parc thématique consacré aux enfants, n’est-ce pas?

Louis J. Koch a construit Santa Claus Land en 1946 pour tous les enfants qui visitaient la ville de Sant Claus dans le but d’y rencontrer le Père Noël et repartaient déçus. Soixante-cinq ans plus tard, fort d’un succès qui ne s’est jamais démenti, le parc s’est agrandi et porte désormais le nom de Holiday World.

Bien que les visiteurs puissent toujours s’asseoir sur les genoux du Père Noël comme ils le faisaient en 1946, ils ont aujourd’hui accès à un parc aquatique, à des montagnes russes et à trois autres zones thématiques, soit Fourth of July (Quatre Juillet), Halloween et Thanksgiving (Action de Grâce). 

Le parc a gagné de nombreux prix dont, l’an dernier, six des prestigieux Golden Ticket Awards, y compris les meilleures montagnes russes en bois, la meilleure nouvelle attraction et, pour le Wildebeast, le prix de la meilleure attraction aquatique.

Il a également reçu en 2010 le prix du parc le plus propre et celui des employés les plus sympathiques, ce qui constitue peut-être un rappel ironique de ce que sont véritablement les fêtes: une bonne dose de plaisir en famille et l’importance de tout remettre en ordre ensuite…

(Photo : avec l’aimable autorisation de Holiday World & Splashin’ Safari)

6 / 8

6. Republica de Los Ninos, Argentine

Ce parc, dont le nom signifie littéralement «la république des enfants», est l’équivalent argentin de Disneyland, à cette différence près que, au lieu de présenter aux enfants des personnages fantaisistes et des princesses de contes de fée, on les encourage à participer à une véritable république.

Aménagé au début des 1950 durant le règne de Juan et Eva Perón, le parc se voulait un lieu d’apprentissage plutôt que de divertissement. Derrière ses portes, on trouve une cité miniature avec toutes ses principales institutions et dont l’architecture s’inspire de monuments historiques tels le Taj Mahal ou le Parlement britannique. 

Le centre urbain comprend une prison souterraine, un palais de justice et la «banque des enfants», où ces derniers peuvent contracter un emprunt de 50 pesos afin de payer leur facture de téléphone. Pour se reposer des charges liées à la démocratie, on peut faire une balade dans la zone rurale du parc et y pratiquer un sport.

L’entrée coûte 5$, ce qui est réellement une obligation institutionnelle mineure en comparaison des responsabilités civiques qui attendent les visiteurs à l’intérieur.

(Photo : avec l’aimable autorisation de pablogrb/Flickr : Creative Commons)

7 / 8

7. Hersheypark, Pennsylvanie

Hershey, c’est non seulement le lieu de naissance de la célèbre barre de chocolat du même nom, mais c’est aussi la ville qui abrite le parc d’attractions Hersheypark

Fondé par Milton S. Hershey, il était d’abord destiné à servir de parc de loisir aux travailleurs de la chocolaterie. Aujourd’hui ouvert au public, il présente diverses activités sur le thème du chocolat; on peut notamment y rencontrer des Kisses géants et visiter le Hershey’s Chocolate World, où les clients reçoivent des échantillons de chocolat et découvrent comment les friandises sont confectionnées.

Hersheypark est un paradis pour les chocolatomanes et un enfer pour les diabétiques à la volonté chancelante. (Le laissez-passer de 142$ – avec rabais de 10$ pour les personnes âgées – donne droit à une quantité illimitée de chocolat et autres sucreries.)

(Photo : avec l’aimable autorisation de Hershey Entertainment & Resorts)

8 / 8

8. The Wizarding World of Harry Potter, Floride

Cette liste de parcs étranges ne serait pas complète si le nom de Harry Potter n’y figurait pas. C’est à Orlando que séjourne le jeune personnage le plus célèbre au monde, plus précisément au Wizarding World of Harry Potter, parc s’inspirant de l’univers fabuleux de J.K. Rowling. 

Les créateurs du parc peuvent se vanter d’avoir accordé un soin particulier aux détails. Une réplique grandeur nature du château Poudlard en constitue l’attraction principale, avec vue panoramique du parc sous les arches de l’entrée.

À la Tête de Sanglier, les visiteurs peuvent goûter la bièreaubeurre, boisson mousseuse rappelant le biscuit sablé et le caramel écossais; à moins qu’ils préfèrent se rendre chez Ollivander où, comme le veut l’histoire, une baguette magique les choisira.

Si vous recherchez l’excitation mêlée d’une bonne dose de peur, faites un tour dans le Dragon Challenge et le Flight of the Hippogriff. Enfin, l’attraction Harry Potter and the Forbidden Journey vous fera vivre une expérience unique d’une durée d’une heure dans le château Poudlard.  Elle s’est méritée un prix en 2010.

L’entrée coûte 120$ mais elle donne accès au reste du parc Universal Orlando Resort; c’est peu quand on songe aux 265 millions de dollars qu’aurait exigé la construction de Wizarding World.

(Photo : avec l’aimable autorisation de © 2010 Universal Orlando Resort. Tous droits réservés.)