Share on Facebook

Colombie-Britannique : 7 aventures fitness

La Colombie-Britannique est régulièrement choisie par les magazines de plein air comme un endroit de premier plan pour le kayak, le vélo, la course, le surf et la randonnée. Il y en a pour tous les goûts et les niveaux, du coureur novice à l’alpiniste passionné. Enfilez votre sac à dos, apportez des collations énergisantes et de l’eau, et lancez-vous sur les pistes.

1 / 7

1. Balade sur le Seawall

Un séjour à Vancouver serait incomplet sans une balade à pied, à vélo ou en patins à roulettes sur ce circuit de 22 km qui longe le bord de mer de Vancouver, de la baie Burrard à la plage de Kitsilano. La partie qui traverse le parc Stanley s’étend sur une distance de 8,8 km. Ses 1000 acres de bois, de jardins, de fleurs et de sentiers, et ses plages en font d’ailleurs un endroit fabuleux où se détendre après l’exercice. La piste est divisée en deux parties: celle qui se trouve le plus près de l’eau est réservée aux coureurs et marcheurs, et la plus éloignée, aux cyclistes et patineurs. (Photo : avec l’autorisation de Tourism B.C.)

2 / 7

2. Randonnée sur le Grouse Grind

Ce sentier, que plusieurs qualifient «d’escalier d’exercice de dame Nature», porte bien son surnom. D’une longueur de 2,8 km, il monte à pic sur la façade du mont Grouse et constitue un véritable défi pour les randonneurs, toutes catégories confondues. Si les novices doivent prévoir deux heures pour se rendre au sommet, des randonneurs expérimentés ayant participé à l’événement Grouse Mountain Seek the Peak y sont parvenus en 25 minutes! Une fois au sommet, vous pourrez parcourir le circuit d’interprétation, qui vous renseignera sur la flore et la faune de l’endroit, et rencontrer Grinder et Coola, deux grizzlis amicaux qui y vivent en permanence. (Photo : avec l’autorisation de 2sirius/Flickr : Creative Commons)

3 / 7

3. Vélo sur le Kettle Valley Rail Trail

Un peu partout au Canada, des voies ferrées abandonnées ont été aménagées afin de permettre aux cyclistes de pratiquer leur sport. C’est le cas de la Kettle Valley Rail Trail, située dans la région Thompson-Okanagan de la Colombie-Britannique. La piste, qui s’étend sur 455 km, va de Grand Forks à Brodie. Le terrain y est considéré comme facilement ou modérément praticable. Très diversifié, le paysage offre des vues splendides tant sur les forêts de montagne que sur le désert «de poche», le seul du genre au Canada. La partie la plus remarquable en est le canyon Myra où, en plus des deux tunnels qui le traversent, on peut dénombrer 18 ponts à chevalets. (Photo : avec l’autorisation de Tourism B.C.)

4 / 7

4. Surf Tofino

Située sur l’île de Vancouver, Tofino est l’un des meilleurs sites de surf en Amérique du Nord. Ses plages, qui se déploient sur 35 km, sont ouvertes à l’année longue ; gardez toutefois à l’esprit que l’hiver, les températures froides exigent le port d’une combinaison isothermique. Ses fonds sablonneux et ses eaux sécuritaires font également de Tofino un excellent endroit pour l’apprentissage de ce sport. Les surfeurs avancés trouveront des défis à leur hauteur dans la zone des récifs au large de la côte. La plage Chesterman, en particulier, est baignée par de bonnes vagues en été et exposée à la houle durant l’hiver. (Photo : avec l’autorisation de Brady Clarke)

5 / 7

5. Pratiquez le Yoga

Vancouver est un endroit fabuleux pour la pratique du yoga en plein air, une bonne manière de rester en contact avec son environnement et son être intérieur. À la Canada Place, vous pourrez participer gratuitement à des cours en plein air durant l’été. On peut également se procurer un Passport to Prana, laissez-passer qui donne accès à plus de 40 centres de yoga répartis dans le Grand Vancouver et offrant des cours tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. (Photo : avec l’autorisation de Lululemon Athletica/Flickr : Creative Commons)

6 / 7

6. Kayak sur les lacs

Le parcours du Sayward Forest Canoe Route de l’île de Vancouver s’étend sur 48 km et offre à ceux qui l’empruntent des vues spectaculaires. Des sentiers de portage accessibles en de nombreux points relient les 12 lacs qui en font partie. En 1938, l’incendie de la Campbell River détruisait l’essentiel de la forêt Sayward mais, une année plus tard, un mouvement de grande envergure a permis de replanter en un mois près de 800 000 douglas verts, que l’on peut apercevoir des lacs. En dehors de quatre séries de petits rapides à négocier avec prudence, les eaux y sont généralement calmes. On conseille de suivre le parcours dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. (Photo : avec l’autorisation de kxcd/Flickr : Creative Commons)

7 / 7

7. Golf dans la région de Thompson-Okanagan

Quand on joue au golf dans la région de Thompson-Okanagan, il faut parfois déployer de grands efforts pour ne pas se laisser distraire par les vues panoramiques des montagnes, ou par les vergers, les vignobles et le désert qui servent de toile de fond. De nombreux parcours de golf y ont été conçus par des architectes de renom. Considéré comme l’un des meilleurs au pays, celui du Kelowna’s Gallagher’s Canyon, qui s’étend sur 6800 mètres, permet aux golfeurs de vivre une expérience extraordinaire tout en admirant le paysage alentour. (Photo : avec l’autorisation de Tourism B.C.)