Share on Facebook

7 options de vacances à la ferme

L’idée que vous vous faites d’une escapade inclut-elle des activités comme traire des vaches, planter des carottes et récolter du foin? Peut-être pas, mais les vacances à la ferme sont de plus en plus populaires auprès des voyageurs curieux de savoir comment les aliments se retrouvent dans leurs assiettes.

1 / 8

Passer vos vacances à travailler à la ferme peut s’avérer un apprentissage enrichissant.

2 / 8

1. Le WWOOF

Le WWOOF (Willing Workers on Organic Farms ou, en français, travailleurs volontaires sur des fermes biologiques) vous permet de voir le monde, et ses fermes, à petit prix. C’est l’entente rêvée pour les voyageurs en sac à dos, qui échangent du travail sur la ferme contre un toit et de la nourriture. En échange d’une somme nominale, vous pouvez devenir membre d’une des sections nationales du WWOOF, présentes dans plus de 50 pays, et ainsi entrer en contact avec des fruiticulteurs, des éleveurs laitiers et même des apiculteurs de cette région.

Ce type de voyage demande plus de travail, certes, mais les avantages sont proportionnels. « Les hôtes sont dévoués à la production et la culture biologiques, dit Beck Young, coordonnatrice du programme WWOOF Canada, et très enthousiastes à l’idée de partager leur savoir avec leurs invités, tout en les accueillant au sein de leur famille, pour un échange culturel enrichissant. »

3 / 8

2. Les programmes Earth to City, Équateur

Après avoir passé du temps dans des fermes équatoriennes à pêcher la truite, à cultiver des tomates et à faire griller des cochons d’Inde, un plat national fortement apprécié, la journaliste new-yorkaise Tien-Shun Lee a décidé de partager son expérience.

Elle a donc fondé Earth to City en 2008 dans le but d’offrir aux voyageurs un moyen abordable de faire du bénévolat dans un pays où l’agriculture a une grande importance. Pour une somme oscillant entre 295 $ US et 345 $ US (excluant les frais de voyagement), vous pouvez passer 5 jours à faire du travail communautaire dans une ferme dans les montagnes Muladillo, dans la ville amazonienne de Lago Agrio ou dans la communauté côtière d’Esmereldas.

4 / 8

3. Les fermes Bold Point, Colombie-Britannique

Rod et Geraldine accueillent des familles dans leur ferme de l’île Quadra depuis 1995. Ils offrent l’hébergement en formule gîte touristique ou chalet et des activités pour toute la famille. Il s’agit d’un juste milieu entre les vacances et le travail à la ferme.

Après avoir accompli les tâches matinales de libérer les canards et de s’occuper des jeunes poussins, allez faire un tour de canoë ou une randonnée guidée en forêt avec Rod, avant de revenir pour nourrir les agneaux.

5 / 8

4. Devon Farms, Angleterre du Sud-Ouest

L’agriculture occupe toujours une place importante en Angleterre du Sud-Ouest, avec plus de 11 000 fermes actives, et ce malgré quelques troubles récents dans l’industrie.

Devon Farms est une des solutions adoptées par la communauté pour y faire face : il s’agit d’un collectif de plus de 130 fermiers locaux qui offrent toute une variété de forfaits de vacances, dont plusieurs donnent aux invités l’occasion de participer aux tâches de la ferme. D’autres sont plutôt du type récréatif.

« Un grand nombre de nos invités sont d’avides randonneurs ou cavaliers, et les fermiers connaissent les meilleurs sentiers pour pratiquer ces activités, simplement parce qu’ils connaissent les terres comme le fond de leur poche. », dit l’attaché de presse Robin Head

6 / 8

5. Learning From Ladakh, Inde du Nord

Prenez part aux récoltes au « Petit Tibet », dans l’est de l’Himalaya.

Un programme éducationnel plus qu’un séjour touristique, Learning From Ladakh est une initiative de International Society for Ecology an Culture qui vise à faire découvrir aux voyageurs un mode de vie traditionnel qui a connu des avancées fulgurantes dans les 30 dernières années. Les participants passent jusqu’à 5 semaines dans une famille de Ladakh à apprendre leurs pratiques fermières, à faire des corvées ménagères et à assimiler la langue de la région.

7 / 8

6. Feather Down Farm Days, États-Unis

Suivant un concept importé d’Europe, Feather Down Farm Days offre des vacances standardisées dans des fermes de New York et d’Illinois. Même si les différents établissements se concentrent sur des spécialités qui leur sont propres (de la culture traditionnelle des légumes à l’élevage de bétail), les installations restent les mêmes : des abris de type chalet en bois qui peuvent abriter jusqu’à 6 personnes.

Faites-vous cuire des œufs fraichement récoltés du matin avant d’entamer votre journée de dur labeur à la ferme. Des établissements similaires existent aussi aux Pays-Bas, en France et au Royaume-Uni.

8 / 8

7. Myella Farm Stay, Australie

« Vous partirez d’ici ankylosés, endoloris, sales, mais heureux! », clame la page d’accueil de cette ferme de bétail qui reçoit des visiteurs depuis 17 ans.

Situé dans la campagne isolée du Queensland, le paysage est idéal pour la motocyclette ou pour l’équitation. Les invités peuvent participer à autant (ou aussi peu) de tâches et activités qu’ils le désirent, que ce soit de traire les vaches ou de rassembler les troupeaux, ou même, de secourir un animal, puisque les Myella vont parfois à la rescousse de kangourous orphelins.

Consacrée dans les années trente et soixante à l’élevage laitier et de bétail, la ferme des Myella accueille des familles depuis 1993.