Share on Facebook

10 attractions touristiques à voir avant de mourir

Vous êtes-vous déjà demandé quelles attractions touristiques valaient le prix d’entrée? De l’imposante merveille d’ingénierie qu’est le Golden Gate Bridge, à la majestueuse beauté du Taj Mahal, voici les principales attractions touristiques que vous devez voir au moins une fois dans votre vie.

1 / 10

1. Le Taj Mahal, Inde

L’un des bâtiments les plus célèbres du monde, le Taj Mahal, a été construit par l’empereur moghol Shah Jahan en mémoire de son épouse favorite, Mumtaz Mahal, décédée en 1631. Ses proportions parfaites et l’artisanat exquis ont été décrits comme « une vision, un rêve, un poème, une merveille ». Cette sublime tombe-jardin, une image islamique de l’éden, a coûté près de 41 millions de roupies et 1100 livres d’or.

2 / 10

2. Le Golden Gate Bridge, San Francisco

Les superlatifs ne manquent pas pour décrire ce monument de renommée mondiale. C’est le troisième plus grand pont à travée unique jamais construit, et, quand il fut érigé, c’était la structure en suspension la plus longue et la plus haute. Nommé d’après une partie de San Francisco Bay surnommée « Golden Gate » au milieu du 19e siècle, le pont a été inauguré en 1937. On a une vue imprenable sur la baie du haut de cette spectaculaire structure, qui comprend 6 voies pour les véhicules de même qu’une voie pour les piétons et les cyclistes.

3 / 10

3. La Tour CN, Toronto

Cette merveille d’ingénierie haute de 1815 pieds a été classée comme l’une des 7 merveilles du monde moderne. Dans les années 1970, le conglomérat des chemins de fer Canadien National (CN), en consultation avec les diffuseurs locaux, décide de construire un pylône de transmission pour répondre aux besoins croissants en télécommunications de Toronto et pour démontrer sa fierté de la ville. Lors de son ouverture, les visiteurs de la tour furent tellement impressionnés qu’elle devînt bientôt l’une des principales attractions touristiques du Canada. Son restaurant giratoire est réputé tant pour ses mets et ses vins que pour ses vues spectaculaires.

4 / 10

4. Petra, Ma’an Governorate, Jordanie

Merveilleusement préservé, ancré dans la roche et protégé par les murs de la vallée, Petra est l’un des plus impressionnants sites archéologiques du monde. Il y a eu ici des établissements humains depuis les temps préhistoriques, mais avant que les Nabatéens n’y viennent, Petra était seulement un autre point d’eau. Ils y ont construit une ville superbe entre le 3e siècle av. J.-C. et le 1er siècle apr. J.-C., le cœur d’un vaste empire commercial. En l’an 106, Pétra a été annexée par Rome. Les chrétiens y sont arrivés au 4e siècle, les musulmans au 7e siècle et les croisés au 12e siècle. Petra fut ensuite oubliée jusqu’au début du 19e siècle.

5 / 10

5. Newgrange, Irlande

Les origines de Newgrange, l’une des tombes à couloirs les plus importantes en Europe, sont imprégnées de mystère. Selon les traditions celtiques, les rois légendaires de Tara y seraient enterrés, mais l’existence de Newgrange précède leurs règnes. La tombe a été épargnée par les envahisseurs à l’exception des Danois qui ont fait irruption dans ses chambres funéraires au 9e siècle. En 1699, le tumulus a été redécouvert par un propriétaire terrien, Charles Campbell Scott. Lors de fouilles, dans les années 1960, l’archéologue MJ O’Kelly découvrit qu’au solstice d’hiver, le 21 décembre, les rayons du soleil entrent dans le tombeau et éclairent la chambre funéraire, ce qui fait de ce lieu le plus ancien observatoire solaire du monde.

6 / 10

6. La Tour de Londres, Angleterre

Peu de temps après qu’il fut devenu roi, en 1066, Guillaume le Conquérant fit construire un château pour protéger l’entrée de Londres à partir de l’estuaire de la Tamise. En 1097, la Tour Blanche, aujourd’hui debout au centre du complexe, fut achevée en pierre de taille. D’autres beaux bâtiments ont été ajoutés au fil des siècles pour créer l’une des forteresses les plus puissantes et redoutables d’Europe. La tour a été une résidence royale, une armurerie, une trésorerie et, son utilisation la plus célèbre, une prison pour les ennemis de la couronne. De nombreux prisonniers y ont été torturés et, parmi ceux qui ont trouvé la mort, notons les « Princes de la Tour » : les fils et héritiers d’Édouard IV. Aujourd’hui, la tour est une attraction recherchée qui abrite les Joyaux de la Couronne et d’autres expositions inestimables, autant de rappels de la puissance et de la richesse royale.

7 / 10

7. L’Empire State Building, New York

L’un des plus célèbres édifices du monde, l’Empire State Building battait tous les records de hauteur quand il fut terminé. Sa construction débuta en mars 1930, peu de temps après le krach de Wall Street, et au moment où il fut ouvert en 1931, il était si difficile de trouver quelqu’un pour l’occuper qu’on l’a surnommé « l’Empty State Building ». Seule la popularité de ses observatoires l’on préservé de la faillite. Quoi qu’il en soit, le bâtiment fut bientôt considéré comme un symbole de New York à travers le monde.

8 / 10

8. Rocamadour, France

Les pèlerins affluent vers Rocamadour depuis la découverte, en 1166, d’une ancienne tombe et sépulture contenant un corps non décomposé, qu’on dit être celui de l’ermite chrétien Saint-Amadour. Le roi Louis IX, Saint-Bernard et Saint-Dominique sont parmi ceux qui visitèrent le site après qu’une série de miracles furent annoncés, dit-on, par la cloche au-dessus de la Vierge Noire et de l’enfant dans la chapelle de Nortre-Dame. Bien que la ville ait souffert de la baisse des pèlerinages aux 17e et 18e siècles, elle a été largement restaurée au 19e siècle. Toujours un sanctuaire ainsi qu’une destination touristique populaire, le site surplombant la vallée de l’Alzou est phénoménal. Les meilleures vues de la ville sont celles du hameau de L’Hospitalet.

9 / 10

9. Sainte-Anne-de-Beaupré, Québec

Sainte-Anne-de-Beaupré : le sanctuaire de Sainte-Anne, mère de la Vierge Marie, est le plus ancien lieu de pèlerinage en Amérique du Nord. En 1620, un groupe de marins ayant survécu à un naufrage y établirent le sanctuaire et le dédièrent à Sainte-Anne. En 1658, une chapelle y fut érigée et depuis lors, plusieurs églises ont été construites sur ce site. La cinquième et actuelle basilique, qui date des années 1920, reçoit 1,5 million de visiteurs chaque année, y compris ceux qui viennent pour le pèlerinage annuel le jour de la fête de Sainte-Anne (26 juillet). La collection de béquilles à l’intérieur de l’entrée témoigne de sa réputation pour les guérisons miraculeuses. À l’intérieur, la coupole voûtée est décorée de mosaïques en or dépeignant la vie de Sainte-Anne. Elle est également représentée, dans le transept, en une grande statue dorée berçant la Vierge Marie.

10 / 10

10. York Minster, Angleterre

La plus grande cathédrale gothique d’Europe du Nord, la cathédrale de York, mesure 519 pieds de long, 249 pieds de large avec ses transepts et abrite la plus grande collection de vitraux médiévaux de la Grande-Bretagne. Le mot « minster » fait généralement référence à une cathédrale servie par des moines, mais York a toujours été servie par des prêtres. La première cathédrale a d’abord été une chapelle en bois, utilisée pour baptiser le roi Edwin de Northumbrie, en 627. Il y eut ensuite plusieurs cathédrales sur le site ou près de celui-ci, y compris une construction normande du 11e siècle. La construction de la présente cathédrale fut commencée en 1229 et achevée 250 ans plus tard. En juillet 1984, le toit du transept sud a été détruit par un incendie. Sa restauration a coûté 4 millions de dollars.