4 façons de prévenir le cancer de l’ovaire

Le cancer de l’ovaire est le plus grave de tous les cancers gynécologiques. Même s’il n’existe aucune méthode généralisée pour prévenir le cancer de l’ovaire, certaines études révèlent que les cinq actions suivantes peuvent contribuer à en réduire le risque.

1 / 4

Prendre des contraceptifs oraux

L'utilisation de contraceptifs oraux peut diminuer les risques de cancer de l'ovaire de 40% à 50% si vous en prenez pendant plus de cinq ans. Le risque diminue davantage si vous en prenez durant plus de cinq ans. Prendre la pilule anticonceptionnelle est particulièrement important chez les femmes à risque. Toutefois, selon certains experts, les contraceptifs oraux peuvent augmenter le risque de cancer du sein chez la femme présentant des mutations du gène BRCA.

 

2 / 4

Être enceinte et allaiter

Bien que les médecins ne vous encouragent pas à tomber enceinte seulement pour réduire vos risques de cancer, les statistiques liées à la grossesse sont concluantes. Le risque de cancer est de 30% à 60% plus faible chez les femmes qui ont été enceintes plutôt que chez celles qui ne l'ont pas été. Le risque de cancer de l'ovaire est plus faible si le premier enfant naît avant que la femme ait 30 ans, et le risque continue de diminuer à chacune des grossesses. L'allaitement semble aussi offrir une protection contre le cancer de l'ovaire, mais aussi contre le cancer du sein.

3 / 4

Bouger et suivre un régime faible en gras

Pour prévenir le cancer de l'ovaire, de nombreux experts recommandent aux femmes d'adopter un régime faible en gras, riche en fibres et de réduire la consommation d'alcool et de viande. Des études récentes ont en effet démontré que suivre un régime faible en gras pendant au moins 4 ans peut réduire le risque de cancer de l'ovaire. En outre, les femmes sont encouragées à faire de l'exercice au moins trois fois par semaine pour maintenir un pourcentage de graisse corporelle acceptable. Les adultes de 18 ans et plus sont considérés à risque si leur indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 25. Pour calculer le vôtre, cliquez ici.

4 / 4

Consulter un spécialiste en génétique

Si dans votre famille, une femme a déjà eu un cancer, l'avis d'un spécialiste pourrait vous être utile. Dans de tels cas, vous devriez discuter des avantages et des inconvénients des examens avec votre médecin avant de subir une analyse génétique. Pour plus d'information sur le cancer de l'ovaire, visitez le site du Cancer de l'ovaire Canada.

Sur le même sujet:
· Les 5 cancers les plus mortels: ovaire
· Le café contre le cancer de l'ovaire
· Nouvel espoir contre le cancer des ovaires