Share on Facebook

16 aliments contre l’inflammation et la douleur

Manger ces aliments sains et nutritifs nourrit votre corps, met fin à la douleur et soulage de l’inflammation.

1 / 16

Huile d’olive

Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie ont constaté qu’un principe de l’huile d’olive extra-vierge, l’oléocanthal, inhibe les enzymes responsables de l’inflammation, de la même façon que l’ibuprofène. Arrosez les légumes ainsi que les salades d’un filet d’huile d’olive et trempez-y votre pain au lieu de le tartiner de beurre ou de margarine.

2 / 16

Ananas

La broméline, une enzyme de ce fruit tropical qui digère les protéines, réduit l’inflammation. Des études démontrent que manger de l’ananas réduit la douleur des patients atteints de gonarthrose (arthrose du genou) et de polyarthrite rhumatoïde et diminue l’enflure chez les personnes atteintes du syndrome du canal carpien.

3 / 16

Pomme

Ce fruit populaire contient un antioxydant anti-inflammatoire appelé quercétine. On comprend alors le dicton anglais qui dit que de manger une pomme par jour enraie le besoin de consulter le médecin.

4 / 16

Noix et graines

Les aliments riches en tryptophane, un acide aminé, diminuent la douleur en moins d’une heure. La gamme des aliments présentant des niveaux élevés de tryptophane comprend les noisettes, les graines de sésame, les graines de tournesol, la dinde, les produits laitiers, le soja, les fruits de mer, les céréales de grains entiers, le riz, les haricots et les lentilles.

5 / 16

Épinards

Les légumes verts à feuilles, dont les épinards, le chou frisé, la bette à carde, le bok choy et la blette regorgent de caroténoïdes anti-inflammatoires. Ce sont les pigments responsables des couleurs orangées et vertes.

6 / 16

Chocolat noir

Oui, vous avez bien lu! Le chocolat noir contient des composés chimiques qui aident à combattre l’inflammation. Selon une vaste étude menée en Italie, les personnes ayant consommé un carré de chocolat noir tous les trois jours présentaient des taux d’une protéine associée à l’inflammation beaucoup plus faibles que celles qui n’en mangeaient pas.

7 / 16

Riz brun

Le riz brun et les autres céréales de grains entiers aident à lutter contre les douleurs du syndrome du côlon irritable. Les grains entiers sont également une excellente source de magnésium, qui réduit la fréquence des migraines en facilitant la relaxation des nerfs, des vaisseaux sanguins et des muscles. Par ailleurs, selon une étude de l’université de Harvard, les femmes qui mangent du riz brun sont moins susceptibles d’être en surpoids que celles qui n’en mangent pas.

8 / 16

Raisin

Mangez du raisin ou des mûres, ou alors sirotez un verre de vin (oui!) et vous prendrez une dose de resvératrol, qui inhibe les enzymes de l’inflammation, un peu à la façon de l’aspirine, mais sans irritation gastrique.

9 / 16

Oranges

Des chercheurs britanniques qui ont analysé le régime alimentaire de 25 000 personnes ont conclu que ceux qui mangeaient des aliments contenant un principe actif que l’on retrouve dans les oranges et autres fruits orangés, abricots et nectarines par exemple, étaient moins susceptibles de souffrir d’inflammations douloureuses des articulations. Une ou deux portions de fruit par jour sont tout ce qu’il faut.

10 / 16

Cerises

Les cerises contiennent des principes appelés anthocyanines, qui donnent à ces fruits leur couleur bleu et rouge et combattent l’inflammation à la façon de l’aspirine. Les framboises et les fraises contiennent également des anthocyanines.

11 / 16

Jus de canneberge

Des chercheurs de l’université de Harvard ont découvert que les femmes qui buvaient 300 ml (10 oz) de jus de canneberge par jour présentaient 42 % moins d’inflammations de la vessie que celles qui n’en buvaient pas. Les chercheurs croient que cela est attribuable à un composé du jus qui neutralise les bactéries pathogènes des parois de la vessie.

12 / 16

Oignon et ail

Les légumes à bulbe de cette famille regorgent de substances anti-inflammatoires, ainsi que de composés soufrés qui stimulent le système immunitaire.

13 / 16

Thé vert et thé noir

Le thé est riche en antioxydants appelés flavonoïdes qui protègent contre les dommages cellulaires aggravant certaines maladies, comme l’arthrite. Il contient aussi une substance qui combat l’inflammation. En conséquence, songez à remplacer votre tasse de café matinale par du thé vert.

14 / 16

Brocoli

Le brocoli contient du glutathion, un tripeptide antioxydant puissant qui protège contre l’arthrite. Les autres fruits et légumes riches en glutathion sont les asperges, le chou, le chou-fleur, les pommes de terre, les tomates, les avocats, les pamplemousses, les oranges, les pêches et les pastèques.

15 / 16

Poissons

Les poissons gras, dont le saumon, la truite et les anchois, ainsi que les noix, les graines de lin, les graines de citrouille, l’huile d’olive et l’huile de canola contiennent des acides gras oméga-3 qui constituent de puissants anti-inflammatoires. Une étude de l’université de Pittsburgh a démontré que les personnes souffrant de douleurs au dos et au cou qui avaient pris des acides gras oméga-3, sous forme de supplément alimentaire, pendant trois mois, avaient vu leurs douleurs diminuer. Mangez du poisson gras, au moins deux fois par semaine, et envisagez de prendre une capsule de supplément d’acide gras oméga-3 chaque jour, pour lutter contre la douleur.

16 / 16

Protéines de soja

Des chercheurs de l’université d’État de l’Oklahoma ont découvert que les personnes souffrant d’arthrose, en particulier les hommes, qui avaient pris 40 g de protéines de soja par jour, pendant trois mois, ressentaient moins de douleurs et se déplaçaient plus facilement que ceux qui n’en avaient pas pris. Il est difficile de prendre une telle quantité de protéines de soja pures à moins d’ajouter de la poudre de protéines de soja à un lait battu ou à un smoothie. Néanmoins, pensez à mettre une portion de fèves de soja, de tofu ou de lait de soja dans votre alimentation quotidienne : ça en vaut la peine!